Réponse au rapport sur les jeunes adultes incarcérés

Déclarations

OTTAWA – le 5 octobre 2017 – Aujourd’hui, l’honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, a fait la déclaration qui suit.

« Le gouvernement du Canada accueille favorablement le rapport conjoint de l’enquêteur correctionnel du Canada et de l’intervenant en faveur des enfants de l’Ontario intitulé Occasions manquées : L’expérience des jeunes adultes incarcérés dans les pénitenciers fédéraux. Résoudre les défis auxquels fait face le système correctionnel fédéral est toujours une priorité pour notre gouvernement.                   

La réhabilitation réussie des jeunes délinquants adultes dans le système correctionnel les aide à remettre leur vie sur la bonne voie. Le mois dernier, mes collègues provinciaux et territoriaux et moi, avec des représentants d’organisations autochtones, avons réaffirmé notre engagement de nous employer à faire avancer ensemble la prévention de la criminalité et à améliorer le système de justice pénale, y compris en y diminuant la surreprésentation des populations vulnérables et en comblant la résolution les écarts dans les services qui leur sont offerts.

Le printemps dernier, nous avons déposé un projet de loi destiné à restreindre le recours à l’isolement préventif, y compris par l’établissement d’une limite de temps prédéterminée. Le projet de loi C‑56 représente une étape importante pour veiller à ce que le système correctionnel fédéral soit favorable à la réhabilitation et qu’il offre un environnement sécuritaire au personnel et aux détenus.

Dans le rapport, on demande en outre un plus grand accès aux programmes correctionnels et d’éducation par les personnes qui purgent une courte peine. Le gouvernement continuera de chercher à améliorer les programmes, en adoptant des politiques fondées sur des données probantes dans le but de favoriser une réhabilitation et une réinsertion efficaces. Dans le cadre de ces efforts, nous avons investi récemment 65,2 millions de dollars sur cinq ans et 10,9 millions de dollars par année par la suite afin de faciliter la réinsertion des délinquants autochtones dans leur communauté et d’aider ces derniers à obtenir un emploi stable, en plus de réduire le taux de récidive.

J’étudierai attentivement les recommandations présentées par l’enquêteur correctionnel du Canada, et je continuerai de collaborer avec le commissaire du Service correctionnel du Canada, les provinces et les territoires ainsi que d’autres partenaires et intervenants afin de veiller à ce que notre système correctionnel soit équitable, humain et efficace. »


Suivez Sécurité publique Canada sur Twitter : (@Sécurité_Canada).

Pour plus de renseignements, veuillez consulter le site Web www.sécuritépublique.gc.ca et le site Web du Bureau de l’enquêteur correctionnel.

Renseignements :

Scott Bardsley
Cabinet du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile
613-998-5681

Relations avec les médias
Sécurité publique Canada
613-991-0657


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Please select all that apply:

Privacy statement

Thank you for your help!

You will not receive a reply. For enquiries, contact us.

Date de modification :