Appui du gouvernement fédéral pour 18 projets d’atténuation des inondations en Alberta

Communiqué de presse

Le 17 décembre 2018

Les inondations sont les catastrophes naturelles les plus fréquentes et les plus coûteuses au Canada. Aujourd’hui, Randy Boissonnault, député d’Edmonton-Centre et conseiller spécial du premier ministre sur les enjeux liés à la communauté LGBTQ2, au nom du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, a annoncé un montant de 8 717 650 $ en financement fédéral pour appuyer les travaux de 18 dans le cadre du Programme national d’atténuation des catastrophes (PNAC).

La province de l’Alberta fournira un montant de 5 278 150 $ en financement provincial pour ces projets. De plus, certaines municipalités ont conclu des partenariats avec l’Alberta pour fournir 214 500 $ à l’appui de ces projets.

Des 18 projets annoncés aujourd’hui :

  • Sept fourniront du financement pour l’achèvement d’évaluations des risques pour l’identification des dangers d’inondation, des répercussions possibles et des vulnérabilités dans les collectivités et les infrastructures;
  • Sept aideront les collectivités à identifier les répercussions particulières d’un événement de crue sur les structures et les gens grâce à la création de cartes d’inondations;
  • Deux aideront les collectivités à dresser des plans de mesures d’atténuation contre des événements de crue futurs;
  •  Deux aideront à financer des mesures d’atténuation non structurelles qui amélioreront la préparation aux inondations en Alberta.

Depuis la création du PNAC en 2015, le gouvernement du Canada a investi plus de 9,1 millions de dollars en financement fédéral et la province de l’Alberta a investi plus de 5,7 millions de dollars en financement provincial pour 21 projets du PNAC en Alberta. Depuis, les travaux de trois de ces projets ont été achevés.

Des trois projets achevés :

  • Deux ont aidé à créer des évaluations des risques à l’aide de l’Outil d’évaluation provincial des dommages causés par les inondations (OEPDCI) pour les collectivités vulnérables aux inondations d’Okotoks, de Canmore et de Whitecourt. Ces données fourniront à ces villes, ainsi qu’aux plus de 50 000 résidents qui y habitent, une évaluation exhaustive des risques d’inondation qui les aideront lors de futurs efforts d’atténuation et de planification.
  • Un a créé des produits de cartographie des inondations dans la municipalité de Wood Buffalo, ce qui comprend la zone de services urbaine de Fort McMurray et la collectivité de Draper. Ces produits comprennent de nouvelles cartes des inondations de crue et un rapport des risques d’inondation qui pourront être utilisés pour renseigner les décisions de planification et les interventions en cas d’urgence.

Citations

« Les catastrophes naturelles liées à la météo deviennent de plus en plus graves et fréquentes, causent de plus en plus de dommages et coûtent de plus en plus cher. Ceci est un danger, non seulement à la sécurité de nos collectivités, mais aussi à notre stabilité économique. Grâce au Programme national d’atténuation des catastrophes, le gouvernement du Canada est déterminé à réduire ces risques en partenariat avec les provinces et les territoires. Les investissements annoncés aujourd’hui sont essentiels pour aider l’Alberta à être mieux préparée et à répondre aux risques d’inondation ».

—    Randy Boissonnault, député d’Edmonton-Centre et conseiller spécial du premier ministre sur les enjeux liés à la communauté LGBTQ2, au nom de l’honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile

« Les inondations de 2013 ont touché de nombreuses collectivités de l’Alberta. Les projets en matière de cartographie des inondations et d’évaluation des risques pour la collectivité cofinancés par la province et le gouvernement fédéral permettront de construire des collectivités plus sûres à long terme. Notre capacité à tirer parti du financement fédéral nous permet d’accroître nos investissements provinciaux dans le domaine de la résilience face aux inondations, notamment avec un financement provincial pour les travaux d’atténuation des inondations dans les collectivités de la province. »

–       L’honorable Shannon Phillips, ministre de l’Environnement et des Parcs de l’Alberta et ministre responsable du Bureau du changement climatique

Faits en bref

  • Le PNAC reflète un investissement de 200 millions de dollars sur cinq ans, dont 183 millions de dollars sont disponibles pour des projets à coûts partagés, fondés sur le mérite, avec les provinces et les territoires pour réduire les répercussions des catastrophes naturelles.

  • Depuis son lancement en 2015, le PNAC a approuvé le financement de 273 projets au Canada qui contribuent à l’élaboration de collectivités plus sécuritaires et résilientes.

  • Grâce au PNAC, le gouvernement du Canada aide à aborder les risques accrus d’inondation et les coûts qui ne cessent d’augmenter, tout en jetant les bases pour des investissements éclairés qui pourraient réduire, voire annuler, les répercussions des inondations.

  • En plus d’investir dans les projets provinciaux et territoriaux axés sur l’atténuation des inondations par l’intermédiaire du PNAC, le gouvernement du Canada :

    • investit dans des activités de sensibilisation du public et des outils favorisant la gestion des risques et la résilience, comme les guides d’orientation fédéraux sur la cartographie des plaines inondables, afin d’aider tous les ordres de gouvernement à prendre des décisions éclairées sur l’atténuation des inondations;
    • a créé un nouveau fonds fédéral d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophes d’une valeur de deux milliards de dollars pour soutenir l’infrastructure requise afin de gérer les répercussions des changements climatiques;
    • intègre la résistance aux changements climatiques au Code national du bâtiment et mène des études afin d’intégrer cet aspect à la conception des bâtiments.
  • Selon le Bureau d’assurance du Canada, les dommages assurés en 2016 ont dépassé les 4,9 milliards de dollars — ce qui surpasse le précédent record annuel de 3,2 milliards de dollars établi en 2013 — et le coût économique annuel des catastrophes dans le monde a quintuplé depuis les années 1980. Les dommages attribuables aux inondations représentent 80 % des paiements fédéraux d’aide aux sinistrés depuis les 20 dernières années.

  • Des études ont démontré que chaque dollar investi dans des mesures d’atténuation permet d’économiser six dollars en coûts de catastrophes à venir.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Scott Bardsley
Conseiller principal en communications
Cabinet du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile
613-998-5681
scott.bardsley@canada.ca

Relations avec les médias
Agence de la sécurité publique du Canada
613-991-0657
ps.mediarelations-relationsaveclesmedias.sp@canada.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :