Le gouvernement du Canada appuie les jeunes à risque de Toronto

Communiqué de presse

Le 20 décembre 2018
Toronto (Ontario) 
Sécurité publique Canada

Beaucoup de jeunes personnes vulnérables et à risque sont souvent attirées par les gangs ou considèrent la vie criminelle comme leur seule option dans leur collectivité. Le gouvernement du Canada accorde une priorité au soutien de ces jeunes au moyen de programmes de prévention à l’intention des jeunes à risque afin de les aider à relever leurs défis, à bâtir leur confiance et à découvrir une meilleure voie.

Aujourd’hui, l’honorable Bill Blair, ministre de la Sécurité frontalière et de la Réduction du crime organisé, a annoncé un financement fédéral de plus de 7 millions de dollars pour deux projets à Toronto visant à empêcher les jeunes de se joindre à des gangs et à offrir des programmes d’intervention dans la collectivité. Ces projets ont été financés dans le cadre du Fonds de lutte contre les activités des gangs de jeunes (FLAGJ), qui fait partie de la Stratégie nationale pour la prévention du crime (SNPC). Le gouvernement du Canada a investi une somme supplémentaire de 2 millions de dollars dans le FLAGJ dans le cadre de son engagement de financement communautaire de l’initiative pour prendre des mesures contre les armes à feu et les gangs de rue. Le FLAGJ appuie les populations vulnérables qui risquent de se joindre à des gangs et de participer à la violence armée.

Le premier projet est le Projet de guérison de la communauté pour les interventions en matière de prévention de la criminalité de la Ville de Toronto. Ce projet novateur vise à aborder les causes fondamentales de la participation des jeunes aux gangs. Le financement fédéral de ce programme s’élève à 6,76 millions de dollars sur cinq ans.

Au cours des cinq prochaines années, le programme devrait toucher 1 350 jeunes. Il accréditera 250 jeunes personnes en tant que « pairs guérisseurs » pour travailler avec ces jeunes personnes qui sont vulnérables et qui risquent de se joindre à des gangs et de participer à la violence.

Le deuxième projet consiste en un financement fédéral allant jusqu’à 400 000 $ sur deux ans au Service de police de Toronto en vue d’améliorer le Programme d’agent de quartier dans huit quartiers prioritaires de Toronto. Ce projet « Aptitudes de la vie pour réussir » comprendra une formation en aptitudes de la vie et en prévention des gangs pour les jeunes personnes à risque. 

Le Programme d’agent de quartier met l’accent sur la prévention du crime, la sécurité et l’engagement communautaires, ainsi que la réduction de la victimisation à l’échelle communautaire. 

Citations

« Ces projets permettront de former des centaines de jeunes personnes pour qu’ils puissent aider leurs pairs à risque de se joindre à des gangs, d’accroître leur résilience à long terme et, au bout du compte, de réduire l’activité des gangs afin d’assurer la sécurité de nos collectivités. Ils auront un effet significatif et positif sur les jeunes de Toronto et sur leurs collectivités. Ce type de sensibilisation communautaire est efficace et efficient pour prévenir le crime tout en améliorant la mobilisation au sein des quartiers. »

- L’honorable Bill Blair, ministre de la Sécurité frontalière et de la Réduction du crime organisé

« La lutte contre la violence armée exige un effort coordonné qui comprend le financement de programmes et de services qui abordent les causes fondamentales de la violence armée, ainsi que des modifications législatives aux lois sur les armes à feu. Le Projet de guérison de la communauté est l’un des nombreux programmes et initiatives que nous avons ciblés pour contribuer à faire une différence dans la vie des jeunes torontois et les encourager à tourner le dos à la violence et guérir suite à celle-ci. Je remercie le gouvernement du Canada d’avoir reconnu l’importance de ces deux programmes en investissant dans ceux-ci, dans nos collectivités et dans ses résidents. Nous avons hâte de continuer à travailler ensemble pour investir dans les quartiers et les familles. »

- John Tory, maire de la ville de Toronto

« L’un des objectifs de notre Programme d’agent de quartier est de mettre les membres de la collectivité en contact avec les bonnes ressources et d’établir des relations fondées sur la confiance et la coopération. Grâce à ces fonds, le projet « Aptitudes de la vie pour réussir » permettra à 360 jeunes de huit quartiers d’apprendre auprès d’experts et de travailler avec des policiers. Grâce à ce programme, ils peuvent briser le cycle et avoir toutes les occasions possibles de contribuer à la sécurité de nos collectivités plutôt que de choisir la vie criminelle. »

- Mark Saunders, chef de police du Service de police de Toronto.

Faits en bref

  • Du 1er avril 2017 au 31 mars 2018, le gouvernement du Canada a soutenu 77 projets communautaires de prévention du crime partout au Canada.

  • La Stratégie nationale pour la prévention du crime permet d’exercer un leadership national en matière de pratiques efficaces et efficientes de prévention et de réduction de la criminalité au sein des populations à risque et dans les communautés vulnérables en prenant des mesures pour atténuer les facteurs sous-jacents chez les personnes susceptibles de commettre des infractions.

  • La SNPC finance des programmes qui s’adressent aux jeunes par le biais d’écoles, de centres communautaires et d’organismes de quartier, afin de les éloigner des drogues, des gangs et d’autres activités potentiellement nuisibles. Elle aide également à soutenir les programmes qui offrent des conseils et du soutien pour renforcer les collectivités.

Liens connexes

Personnes-ressources

Marie-Emmanuelle Cadieux
Conseillère principale en communications
Cabinet du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile
marie-emmanuelle.cadieux@canada.ca

Relations avec les médias
Sécurité publique Canada
613-991-0657
ps.mediarelations-relationsaveclesmedias.sp@canada.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :