Nouveaux investissements pour aider à mettre fin à la violence liée aux armes à feu et aux gangs au Canada

Communiqué de presse

Le 8 novembre 2018
Ottawa (Ontario)
Sécurité publique Canada

Les collectivités s’épanouissent et davantage d’entreprises prospèrent lorsqu’elles ne sont pas exposées à la violence liée aux armes à feu et aux gangs. C’est pourquoi l’Initiative pour prendre des mesures contre la violence liée aux armes à feu et aux gangs se concentre sur des solutions intelligentes pour rendre nos collectivités plus sécuritaires.

Aujourd’hui, l’honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile et l’honorable Bill Blair, ministre de la Sécurité frontalière et de la Réduction du crime organisé, ont annoncé un investissement de 86 millions de dollars pour aider la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) à lutter contre la violence liée aux armes à feu et aux gangs.

Sur une période de cinq ans, 51,5 millions de dollars seront offerts à l’ASFC pour empêcher les armes à feu illégales d’entrer dans le pays. L’ASFC investira dans une installation de formation tout-temps pour les chiens détecteurs, déploiera de nouvelles équipes de chiens détecteurs à des passages à niveau clés, élargira la technologie à rayon X aux centres postaux et aux installations de fret aérien et fournira une formation sur la détection des biens dissimulés dans les véhicules qui traversent nos frontières. 

Un montant de 34,5 millions de dollars sur cinq ans sera utilisé pour améliorer la nouvelle Initiative de lutte intégrée contre l’utilisation d’armes à feu à des fins criminelles de la GRC (ILICUAFFC). Cette initiative comprend le renforcement des capacités pour les enquêtes, la formation, les inspections, la technologie et le renseignement.

Au Sommet sur la violence liée aux armes à feu et aux gangs, organisé par le gouvernement du Canada plus tôt cette année, les experts ont confirmé que, pour mettre fin à la violence liée aux armes à feu et aux gangs, les gouvernements doivent adopter une approche holistique, soutenir la prévention, la sortie des gangs, les initiatives d’application de la loi et prendre en compte le fait que les nombreuses régions et collectivités du Canada font face à des défis distincts, qui requièrent des solutions distinctes. Il a également été mentionné au sommet que l’application de la loi, que ce soit à la frontière ou dans l’ensemble du Canada, doit avoir la capacité, les renseignements et les outils nécessaires pour protéger les Canadiens.

En reconnaissant qu’une approche collaborative sera essentielle au succès, le gouvernement du Canada met à la disposition des provinces et territoires des fonds de plus de 200 millions de dollars afin de répondre à leurs besoins particuliers. Un financement sera aussi fourni aux organisations qui appuient les populations qui sont plus vulnérables à  rejoindre les gangs et participer à la violence liée aux armes à feu. 

Citations

« La violence liée aux armes à feu et aux gangs est une menace grave à la sécurité et à la prospérité de nos collectivités. Donner aux organismes d’application de la loi les ressources dont ils ont besoin pour l’arrêter est une partie essentielle de la solution. L’annonce d’aujourd’hui permettra à la GRC et à l’ASFC de prendre des mesures importantes dans la lutte contre la violence liée aux armes à feu et aux gangs. »

– L’honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile

« La violence liée aux armes à feu et aux gangs n’a pas sa place au Canada. La lutte contre le trafic d’armes à feu est une étape importante pour éliminer la violence liée aux armes à feu et aux gangs. Nos agents d’application de la loi en première ligne de l’ASFC et de la GRC font un travail extraordinaire. Nous avons entendu directement des organisations d’application de la loi que ces fonds aideront à intercepter et à arrêter le trafic illégal d’armes à feu et permettra aussi de collecter davantage de renseignements sur les gangs qui seront utilisés pour perturber leurs mouvements et leurs activités. Nous savons que si nos agents ont les outils dont ils ont besoin, ils seront en mesure de nous protéger. »

– L’honorable Bill Blair, ministre de la Sécurité frontalière et de la Réduction du crime organisé

Faits en bref

  • Ce financement sera offert dans le cadre de l’Initiative de lutte contre la violence liée aux armes à feu et aux gangs annoncée par le ministre Goodale en novembre 2017.

  • Ce financement augmentera le soutien à l’application de la loi, le partage de renseignements et l’interdiction des armes à feu de contrebande. En 2017, l’Agence des services frontaliers du Canada a saisi 467 armes à feu, ce qui représente une augmentation de près de 19 % par rapport au nombre moyen d’armes à feu saisies en 2016 (Saisies effectuées par l’ASFC au cours de l’année civile 2017).

  • En 2017, le taux d’infractions avec violence liée aux armes à feu a augmenté pour la troisième année consécutive en atteignant 2734, une augmentation de 7 % par rapport à l’année précédente (source).

  • Sécurité publique Canada travaillera en étroite collaboration avec Statistique Canada afin d’améliorer la collecte de données sur les incidents criminels liés aux gangs.

Liens connexes

Personnes-ressources

Scott Bardsley
Conseiller principal en communications
Cabinet du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile
613-998-5681
scott.bardsley@canada.ca

Marie-Emmanuelle Cadieux
Conseillère en communications
Cabinet du ministre de la Sécurité frontalière et de la Réduction du crime organisé
marie-emmanuelle.cadieux@canada.ca

Relations avec les médias
Sécurité publique Canada
613-991-0657
ps.mediarelations-relationsaveclesmedias.sp@canada.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :