Conclusion de la Série d’événements sur la lutte contre la radicalisation menant à la violence à Ottawa

Communiqué de presse

Le 27 mars 2019
Ottawa (Ontario)
Sécurité publique Canada

Protéger les familles et les collectivités canadiennes du terrorisme et l’extrémisme violent demande la collaboration de tout le monde. Pour cette raison, le gouvernement du Canada travaille avec des experts nationaux et internationaux afin d’élaborer les pratiques exemplaires et de faire part de nos connaissances dans le but de contrer la radicalisation dans notre pays.

Aujourd’hui marque la fin d’une série d’événement d’une période d’une semaine organisée par le Centre canadien d’engagement communautaire et de prévention de la violence (Centre canadien). L’objectif de cette série était de faire progresser la Stratégie nationale de lutte contre la radicalisation menant à la violence. La Série d’événements de 2019 du Centre canadien a rassemblé des experts sur la radicalisation menant à la violence et a encouragé une collaboration entre les secteurs, les organisations, le milieu universitaire et les gouvernements différents pour aborder la question. Voici quelques-uns des sujets discutés au cours de la Série d’événements :

  • Comprendre et remettre en question la haine et l’intolérance en ligne, et améliorer l’accès à la justic
  • Améliorer les efforts de la lutte contre l’extrémisme violent en intégrant les considérations sur la question du genre;
  • Utiliser des outils en ligne pour établir les indicateurs de méfaits à l’échelle locale et enquêter à quel point de telles initiatives peuvent aider à renseigner les approches en ligne reliées à la prévention, à l’intervention et à l’atténuation;
  • Faire part des expériences et des leçons apprises concernant les les bonnes pratiques en matière de lutte contre la radicalisation menant à la violence dans un contexte francophone;
  • Discuter des répercussions associées aux faux renseignements sur les élections et sur les incidents terroristes et trouver des contremesures appropriés;
  • Concevoir des technologies éthiques visant à aborder l’extrémisme violent et l’utilisation terroriste d’Internet.

Citations

« La haine, la violence et l’extrémisme n’ont de place dans la société. Il est essentiel que nous continuions à rassembler les experts et que nous développions des outils et des ressources en utilisant les connaissances les plus récentes pour nous attaquer à ces problèmes urgents et complexes. Ensemble, nous pouvons continuer d’accomplir beaucoup plus en matière d’intervention afin d’empêcher les personnes d’atteindre le point où ils sont radicalisés à la violence. »

- L’honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile

Faits en bref

  • En décembre 2018, le gouvernement du Canada a lancé la Stratégie nationale de lutte contre la radicalisation menant à la violence, qui décrit l’approche et les priorités du Canada relatives à la prévention du type de radicalisation qui mène à la violence.

  • Le Centre canadien a travaillé avec plusieurs organisations afin d’organiser cette série d’événements : Le Réseau des praticiens canadiens pour la prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent (RPC-PREV), Moonshot CVE, les Tables multidisciplinaires de prévention des risques, British Columbia Shift, le Canadian Network for Research on Terrorism, Security and Society (TSAS), la Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents, l’Institute for Strategic Dialoque (ISD), la Commission canadienne des droits de la personne, l’Ambassade des États-Unis, le Haut-commissariat de Grande-Bretagne, l’ambassade du royaume des Pays-Bas, l’ambassade de la Norvège le Forum des politiques publiques.

  • Greg Fergus, député de Hull-Aylmer, a ouvert l’événement en parlant de la collaboration dans la lutte contre l’extrémisme violent dans un contexte francophone. L’événement était organisé par UNESCO-PREV et l’Organisation internationale de la Francophonie.

  • La secrétaire parlementaire du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, Karen McCrimmon, a prononcé le mot d’ouverture dans le cadre d’une discussion de groupe d’experts organisée par l’ambassade des États-Unis sur l’arrimage des efforts visant à régler les dommages en ligne, qui comptait des représentants de Twitter, de Google, de VOX-Pol Network of Excellence et de la Direction exécutive du Comité contre le terrorisme des Nations Unies (DECT).

Liens connexes

Personnes-ressources

Scott Bardsley
Responsable des médias et des communications
Cabinet du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile
613-998-5681
scott.bardsley@canada.ca

Relations avec les médias
Sécurité publique Canada
613-991-0657
media@ps-sp.gc.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :