Le gouvernement du Canada finance un projet d’atténuation des inondations en Ontario

Communiqué de presse

Le 1 mai 2019
Ottawa (Ontario)
Sécurité publique Canada

Les inondations sont la catastrophe naturelle la plus coûteuse et la plus fréquente au Canada. Aujourd’hui, Jennifer O’Connell, la députée de Pickering—Uxbridge, au nom du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, a annoncé le versement de 45 000 dollars en financement fédéral pour la province de l’Ontario dans le cadre du Programme national d’atténuation des catastrophes (PNAC) afin de mieux prévoir et contrer les répercussions des inondations.

Ce financement soutiendra l’acquisition des données d’élévation nécessaires afin de mettre à jour la cartographie des zones inondables dans les villes de Whitby, d’Oshawa et dans différentes régions des villes de Pickering et d’Ajax, des cantons de Uxbridge et de Scugog, ainsi que de la municipalité de Clarington.

Lancé en 2018, la Central Lake Ontario Conservation a mené à bien ce projet d’un an. Ses responsables ont utilisé la détection et télémétrie par ondes lumineuses (LIDAR) pour cartographier une partie du bassin versant s’étendant sur une superficie de 385 kilomètres carrés. L’utilisation de la LIDAR a permis d’accroître la précision et l’exactitude des cartes de zones inondables et d’améliorer les modèles d’inondation, ce qui a amélioré la compréhension des risques d’inondation et a permis la prise de décisions plus éclairées relativement à la planification de l’utilisation des sols.

Le gouvernement du Canada partage jusqu’à 50 pourcent des dépenses admissibles pour les projets provinciaux et jusqu’à 75 pourcent des dépenses admissibles pour les projets provinciaux territoriaux. Central Lake Ontario Conservation, en collaboration avec ses partenaires, la municipalité régionale de Durham, la ville d’Oshawa, la ville de Pickering et la ville de Whitby ont versé 40 000 dollars pour la mise en œuvre de ces projets.

Dans le cadre de la Stratégie de sécurité civile pour le Canada, le gouvernement du Canada s’est engagé à travailler avec ses partenaires provinciaux et territoriaux afin de mieux déterminer, prévenir et atténuer les répercussions des urgences liées aux conditions météorologiques et des catastrophes naturelles sur les Canadiens.

Citations

« L’Office de protection de la nature du lac Ontario Centre (CLOCA) est en première ligne pour protéger les collectivités des effets dévastatrices des inondations. Dans le bassin hydrologique du CLOCA, 2 510 bâtiments se trouvent en zone inondable et le bassin compte 113 centres de dégâts d’inondation. Comme nous l’avons vu partout en Ontario ce printemps, des inondations peuvent causer beaucoup de dommages à des collectivités et leurs résidents. Le gouvernement du Canada est fier d’avoir financé l’évaluation du risque d’inondation du bassin hydrologique du CLOCA afin qu’il puisse avoir une analyse la plus mise à jour et la plus scientifique. Ainsi, les mesures et les projets d’atténuation des effets des inondations peuvent être la priorité pour l’Office. »

- Jennifer O’Connell, députée de Pickering—Uxbridge

« La sécurité des Ontariens est une priorité dont ce gouvernement prend au sérieux. Les projets d’atténuation des inondations jouent un rôle important dans la protection de nos collectivités et la réduction des dommages causés par des événements météorologiques extrêmes. Nous sommes fiers d’aider l’Office de protection de la nature du lac Ontario Centre avec un financement dans le cadre du Programme national d’atténuation des catastrophes. »

- Steve Clark, ministre des Affaires municipales et du Logement

« La précision de la cartographie des plaines inondables est un outil important pour la planification de l’utilisation des terres et de la gestion des situations d’urgence. Cette connaissance des dangers d’inondation aide à orienter l’utilisation des terres afin d’éviter les régions à risques élevés, ainsi que de protéger les résidents des bassins hydrographiques et leurs propriétés. »

- Chris Darling, agent administratif principal, Central Lake Ontario Conservation

Faits en bref

  • Le PNAC représente un investissement de 200 millions de dollars sur cinq ans, dont 183 millions de dollars sont disponibles pour des projets à coûts partagés, fondés sur le mérite, avec les provinces et les territoires pour réduire les répercussions des catastrophes naturelles.

  • Depuis son lancement en 2015, le PNAC a approuvé le financement de 363 projets au Canada qui contribuent à l’élaboration de collectivités plus sécuritaires et résilientes.

  • Grâce au PNAC, le gouvernement du Canada aide à mitiger les risques accrus d’inondation et les coûts qui ne cessent d’augmenter, tout en jetant les bases pour des investissements éclairés qui pourraient réduire, voire annuler, les répercussions des inondations.

  • En plus d’investir dans les projets provinciaux et territoriaux axés sur l’atténuation des inondations par l’intermédiaire du PNAC, le gouvernement du Canada :

    • investit dans des activités de sensibilisation du public et des outils favorisant la gestion des risques et la résilience, comme les guides d’orientation fédéraux sur la cartographie des plaines inondables, afin d’aider tous les ordres de gouvernement à prendre des décisions éclairées sur l’atténuation des inondations;
    • a créé un nouveau fonds fédéral d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophes d’une valeur de deux milliards de dollars pour soutenir l’infrastructure nécessaire pour gérer les répercussions des changements climatiques;
    • intègre la résistance aux changements climatiques au Code national du bâtiment et mène des études afin d’intégrer cet aspect à la conception des bâtiments.
  • Selon le Bureau d’assurance du Canada, les dommages assurés en 2016 ont dépassé les 4,9 milliards de dollars, ce qui surpasse le record annuel précédent de 3,2 milliards de dollars établi en 2013, et le coût économique annuel des catastrophes dans le monde a quintuplé depuis les années 1980. Les dommages attribuables aux inondations représentent 80 % des paiements fédéraux d’aide aux sinistrés depuis les 20 dernières années.

  • Des études ont indiqué que des investissements structurels et non structurels, mise en œuvre de concert, ont comme résultats un retour sur l’investissement de 6 :1. 

Liens connexes

Personnes-ressources

Scott Bardsley
Responsable des médias et des communications
Cabinet du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile
613-998-5681
scott.bardsley@canada.ca

Relations avec les médias
Sécurité publique Canada
613-991-0657
ps.mediarelations-relationsaveclesmedias.sp@canada.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :