Le nouvel accord canado-américain relatif au précontrôle entre en vigueur, améliorant ainsi les déplacements et le commerce

Communiqué de presse

15 août 2019
Ottawa (Ontario)
Sécurité publique Canada

La circulation sécuritaire et efficace des marchandises et des voyageurs à la frontière canado-américaine est importante pour les deux pays. Le précontrôle renforce notre économie en accélérant la circulation des voyageurs et des marchandises légitimes, tout en assurant la sécurité et l’intégrité de notre frontière.

Aujourd’hui, le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, l’honorable Ralph Goodale, a annoncé que le Canada et les États-Unis ont mis en application l’Accord entre le gouvernement du Canada et le gouvernement des États-Unis d’Amérique relatif au précontrôle dans les domaines du transport terrestre, ferroviaire, maritime et aérien.

L’entrée en vigueur de cet accord favorise les possibilités d’améliorer les déplacements et le commerce. Il permet au Canada et aux États-Unis d’élargir leurs opérations de précontrôle des voyageurs dans différentes installations frontalières terrestres, ferroviaires et maritimes des deux pays, ainsi que dans plus d’aéroports. L’accord permettra également d’instaurer le précontrôle du fret.

Citations

« Le nouvel accord canado-américain relatif au précontrôle est maintenant en vigueur. Il permettra de créer de nouvelles possibilités pour tous les modes de transport, et pour le fret, au Canada et aux États-Unis. L’élargissement des opérations de précontrôle permet d’accélérer les déplacements et de stimuler le commerce, tout en améliorant la protection de nos droits. »

– L’honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile

« Le Canada s’engage à élargir les opérations de précontrôle et continue à examiner les possibilités d’élargir ces opérations à de nouveaux emplacements d’un bout à l’autre du pays et aux États-Unis. »

– L’honorable Bill Blair, ministre de la Sécurité frontalière et de la Réduction du crime organisé

« L’entrée en vigueur du nouvel accord de précontrôle souligne l’engagement du gouvernement du Canada à réaliser différents progrès concrets relativement aux relations bilatérales qui bénéficieront tous les Canadiens. »

– L’honorable Chrystia Freeland, ministre des Affaires étrangères

« Les Canadiennes et les Canadiens profitent des avantages du précontrôle depuis plus de cinquante ans. Ce nouvel accord global accélère et facilite les déplacements des touristes et des voyageurs d’affaires à destination des États-Unis. »

– L’honorable Marc Garneau, ministre des Transports

« Le précontrôle renforce la concurrence économique et la sécurité mutuelle. De plus, le précontrôle bénéficiera aux voyageurs en accélérant leur entrée aux États‑Unis avant qu’ils ne quittent le Canada. Cet accord donne la chance à la CBP d’améliorer leurs activités après 6 décennies réussies et, pour la première fois, d’effectuer un précontrôle ferroviaire, de traversiers et de navires de croisière complet. Cette réalisation est importante en ce qui concerne les objectifs de sécurité du ministère. C’est un autre exemple de la relation étroite entre les É.‑U. et le Canada. »

– Kevin McAleenan, le secrétaire intérimaire de la Sécurité intérieure des États-Unis

Faits en bref

  • Le précontrôle est le processus par lequel les douaniers du Canada ou des États-Unis effectuent des inspections douanières, d’immigration et d’agriculture, en plus de satisfaire à d’autres exigences de l’autre pays avant de permettre à la marchandise ou aux personnes de traverser la frontière.

  • Le Canada et les États-Unis effectuent depuis longtemps des opérations de précontrôle fructueuses. Par exemple, près de 15 millions de passagers à destination des États-Unis font chaque année l’objet d’opérations de précontrôle dans les huit plus grands aéroports du Canada.

  • Le Canada et les États-Unis partagent la plus longue frontière sécurisée au monde. Chaque jour près de 400 000 personnes et quelque 2,6 milliards de dollars en biens et en services traversent cette frontière.

  • L’accord est entièrement réciproque pour tous les modes de transport, ce qui permet aux agents de précontrôle canadien d’effectuer des opérations de précontrôle aux États-Unis et vice-versa. Les autorisations accordées dans l’accord s’appliquent aux agents de précontrôle canadien qui travaillent aux États-Unis ainsi qu’aux agents de précontrôle américains qui travaillent au Canada.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Scott Bardsley
Responsable des médias et des communications
Cabinet du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile
613-998-5681
scott.bardsley@canada.ca


Marie-Emmanuelle Cadieux
Conseillère principale en communications
Cabinet du ministre de la Sécurité frontalière et la Réduction du crime organisé
marie-emmanuelle.cadieux@canada.ca


Relations avec les médias
Sécurité publique Canada
613-991-0657
ps.mediarelations-relationsaveclesmedias.sp@canada.ca


Relations avec les médias
Transports Canada, Ottawa
Media@tc.gc.ca
613-993-0055


Adam Austen
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Affaires étrangères 
Adam.Austen@international.gc.ca


Bureau des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE 
Abonnez-vous à notre page Facebook : Politique étrangère du Canada - Affaires mondiales Canada


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :