Le gouvernement lutte contre la criminalité liée aux armes à feu à Coquitlam avec près de 2,24 millions de dollars destinés à des programmes de prévention

Communiqué de presse

Le 23 Janvier 2023
Coquitlam (Colombie-Britannique)

Les gens de Coquitlam et de partout au Canada méritent de se sentir en sécurité dans leurs collectivités.

C’est pourquoi le gouvernement du Canada prend des mesures en mettant en place un plan exhaustif qui enlève les armes à feu de nos rues et offre plus de ressources dans nos collectivités. Un élément important de ce travail est de mettre fin à la violence avant qu’elle ne commence. C’est la raison pour laquelle le gouvernement a lancé le Fonds pour bâtir des communautés plus sécuritaires (FBCS) doté de 250 millions de dollars. Annoncé pour la première fois en mars 2022, le FBCS soutient les initiatives locales qui préviennent la violence armée et aident les jeunes à faire de bons choix.

Aujourd’hui, Ron McKinnon, député de Coquitlam—Port Coquitlam, a annoncé, au nom de l’honorable Marco Mendicino, ministre de la Sécurité publique, que la ville de Coquitlam recevra jusqu’à 2,24 millions de dollars du Fonds pour bâtir des communautés plus sécuritaires afin de prévenir la criminalité liée aux armes à feu et la violence liée aux gangs dans la ville. Ce financement permettra de s’attaquer aux conditions sous-jacentes qui donnent lieu à la criminalité. Il soutiendra des projets communautaires visant à prévenir la violence chez les jeunes qui font partie de gangs ou qui risquent de s’y joindre – et, ainsi, à les aider à cheminer vers une vie réussie.

Aucun programme ou initiative ne peut à lui seul relever le défi de la criminalité liée aux armes à feu. C’est pourquoi le FBCS est l’un des nombreux éléments du plan global du gouvernement visant à protéger les Canadiens.

Notre travail commence aux frontières canadiennes, où nous avons ajouté des ressources pour lutter contre la contrebande et pour empêcher les armes à feu d’entrer au pays. Il y a deux ans, le gouvernement a interdit les armes à feu de style armes d’assaut comme le AR-15 et il lancera bientôt un programme de rachat afin de retirer ces armes de nos communautés. En octobre dernier, un gel national des armes de poing a été mis en œuvre grâce à des modifications aux règlements pris en vertu de la Loi sur les armes à feu. De plus, nous avons récemment déposé le projet de loi C-21, la mesure la plus importante du Canada sur la violence liée aux armes à feu depuis une génération. Cette loi historique propose des dispositions importantes pour lutter contre le crime organisé et s’attaquer au rôle très préoccupant des armes à feu dans la violence domestique.

Citations

« En tant que ministre de la Sécurité publique, ma priorité absolue est la sécurité des Canadiens et Canadiennes. Les investissements dans les efforts locaux de la ville de Coquitlam sont essentiels en vue de corriger les conditions sociales qui mènent les jeunes et les jeunes adultes à se livrer à la criminalité. En termes simples, nous devons arrêter la violence liée aux armes à feu et aux gangs avant qu’elle ne commence. »

– L’honorable Marco Mendicino, ministre de la Sécurité publique

« Ce financement issu du Fonds pour bâtir des communautés plus sécuritaires aidera nos jeunes à risque à faire de meilleurs choix et à s’engager sur la voie de la réussite. Il est essentiel d’intervenir rapidement pour garder nos enfants à l’abri des dangers. Je suis impatient de voir à quel point ce financement contribuera à renforcer la sécurité au sein des trois villes. »

– Ron McKinnon, député de Coquitlam—Port Coquitlam

« La violence liée aux gangs et aux armes à feu au sein de la région ne tient pas compte des frontières municipales, et la lutte contre la criminalité commence par la prévention de la criminalité. À Coquitlam, nous souhaitons assurer un avenir brillant aux jeunes vulnérables et à haut risque qui ont été confrontés à des défis sociaux et psychologiques accrus au cours des trois dernières années. Toutefois, les municipalités ne peuvent pas réaliser ce travail seules. Nous sommes reconnaissants de ce financement provenant du Fonds pour bâtir des communautés plus sécuritaires, et nous sommes impatients de travailler avec nos partenaires communautaires à des activités de prévention et d’intervention. »

- Richard Stewart, maire de Coquitlam

Faits en bref

  • Sécurité publique Canada finalise les ententes avec les municipalités et les collectivités qui ont été choisies en utilisant des critères fondés sur des données probantes et qui répondent aux exigences du programme.

  • Le montant de l’aide du FBCS pour une communauté est basé sur deux éléments principaux : la gravité de la criminalité (homicides par arme à feu, incidents liés aux armes à feu, crime organisé/crime lié aux gangs) et la densité de population.

  • Le FBCS s’appuie sur le succès de l’Initiative de lutte contre la violence liée aux armes à feu et aux gangs. Cela inclut le Fonds d’action pour contrer la violence liée aux armes à feu et aux gangs, un investissement de 358,8 millions de dollars sur cinq ans annoncé en 2018 qui rassemble les soutiens fédéraux, provinciaux et territoriaux pour lutter contre la hausse de la violence liée aux armes à feu et aux gangs au Canada.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Audrey Champoux
Attachée de presse
Cabinet du ministre de la Sécurité publique
Audrey.Champoux@ps-sp.gc.ca

Relations avec les médias
Sécurité publique Canada
613-991-0657
media@ps-sp.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :