Le gouvernement du Canada va de l’avant avec la création d’un Centre d’excellence en santé bilingue au Pénitencier de Dorchester

Communiqué de presse

Le 18 juin 2021 – Dorchester, Nouveau-Brunswick – Service correctionnel du Canada

Aujourd’hui, l’honorable Dominic LeBlanc, président du Conseil privé de la Reine pour le Canada et ministre des Affaires intergouvernementales, au nom de l’honorable Bill Blair, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, a annoncé que le gouvernement du Canada est passé à la prochaine étape de la création d’un Centre d’excellence en santé bilingue à la fine pointe de la technologie au Pénitencier de Dorchester, au Nouveau‑Brunswick. Le centre permettra d’améliorer l’accès aux interventions et aux soins de santé pour les délinquants, ainsi que d’accroître la sécurité des collectivités, et créera de bons emplois dans la région.

Le 19 avril 2021, Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC) a publié une demande de propositions en vue d’obtenir des services de conception préliminaire pour le Centre d’excellence en santé de 155 places. La phase de conception préliminaire orientera la phase de conception et de construction du projet et comprendra la réalisation d’études de faisabilité, la tenue de consultations auprès d’intervenants et l’examen des options pour l’emplacement. SPAC prévoit octroyer le contrat à l’automne 2021. Dans le cadre de l’engagement du gouvernement du Canada visant à mobiliser les collectivités autochtones de manière significative, les soumissionnaires devront inclure un architecte autochtone dans leur proposition.

En 2019, le gouvernement du Canada avait annoncé la proposition de construire un nouvel établissement de soins de santé bilingue au Nouveau‑Brunswick, qui offrirait plus de places en santé mentale, de nouvelles places pour les délinquantes, ainsi que de nouveaux lits d’hôpital pour la région de l’Atlantique. Le centre tiendra également compte des besoins et des réalités des détenus autochtones en offrant des soins adaptés sur le plan culturel. Il permettra de renforcer la capacité du Service correctionnel du Canada (SCC) de répondre aux besoins en santé des délinquants sous responsabilité fédérale avant leur retour éventuel dans la collectivité, et de contribuer aux efforts continus du gouvernement du Canada visant à améliorer les soins de santé offerts au sein du système correctionnel fédéral.
 

Citation

« Notre gouvernement est résolu à favoriser une bonne santé mentale et le mieux-être et croit que ces éléments sont importants pour bâtir des collectivités saines. La création d’un Centre d’excellence en santé au Pénitencier de Dorchester permettra aux délinquants sous responsabilité fédérale d’avoir un meilleur accès aux services de santé mentale alors qu’ils déploient des efforts en vue de leur éventuelle libération et, par la suite, d’offrir un environnement plus sécuritaire pour les détenus et le personnel à l’établissement. »

L’honorable Dominic LeBlanc, président du Conseil privé de la Reine pour le Canada et ministre des Affaires intergouvernementales

« Je suis heureux que le gouvernement du Canada aille de l’avant avec la création d’un Centre d’excellence en santé au SCC au Nouveau-Brunswick. Nous sommes résolus à veiller à ce que le système correctionnel offre des interventions efficaces en temps opportun en vue de répondre aux besoins en santé des délinquants. Un Centre d’excellence en santé bien conçu favorisera la prestation de soins axés sur le patient dans le but de répondre à ces besoins. »

L’honorable Bill Blair, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile
 

« Le gouvernement du Canada est déterminé à offrir une infrastructure moderne et efficace qui appuie la prestation de services et de programmes clés. Compte tenu de la réalité actuelle, l’accès à des soins de santé mentale fiables et de qualité n’a jamais été aussi important pour tous les Canadiens. Le Centre d’excellence en santé fournira une installation sécuritaire qui permettra de renforcer la prestation de services de santé mentale au Pénitencier de Dorchester. »

L’honorable Anita Anand, ministre des Services publics et de l’Approvisionnement
 

-30-

Faits en bref

  • Le SCC est tenu par la loi de veiller à ce que chaque détenu reçoive les soins de santé essentiels (y compris les soins de santé mentale) et qu’il ait accès, dans la mesure du possible, aux soins de santé non essentiels, conformément à des normes professionnelles reconnues.

  • Le SCC s’est doté d’une Stratégie en matière de santé mentale intégrée et d’un modèle de prestation des services de santé mentale afin de s’assurer que les services essentiels de santé mentale offerts répondent effectivement aux besoins de la population de délinquants.

  • Les budgets fédéraux de 2017 et de 2018 prévoyaient 78,2 millions de dollars pour les soins de santé mentale au SCC, et l’Énoncé économique de l’automne 2018 prévoyait un montant additionnel de 448 millions de dollars pour les services correctionnels, dont 150 millions de dollars sont consacrés à la santé mentale.

Liens connexes

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Service correctionnel du Canada
613-992-7711
media@csc-scc.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :