Mise à jour mensuelle sur les progrès accomplis jusqu'en juillet 2019 concernant les avis à long terme sur la qualité de l'eau potable des systèmes publics dans les réserves

Communiqué de presse

Le 2 août 2019 — Ottawa, Territoire traditionnel des Algonquins (Ontario) — Services aux Autochtones Canada

Le gouvernement fédéral maintient fermement son engagement à lever tous les avis à long terme sur la qualité de l'eau potable touchant des systèmes publics dans les réserves d'ici mars 2021.

L'honorable Seamus O'Regan, ministre des Services aux Autochtones, a présenté aujourd'hui la mise à jour mensuelle de son ministère concernant les progrès réalisés quant à l'engagement du gouvernement de lever les avis à long terme sur la qualité de l'eau potable.

En juillet 2019, deux avis à long terme et un avis à court terme à risque de devenir un avis à long terme ont été levés.

Travailler à résoudre les avis à court terme est également une partie importante des efforts globaux qui se poursuivent parallèlement à des centaines de projets d'infrastructure dans les réserves à l'échelle du pays. Depuis novembre 2015, 130 avis à court terme sur la qualité de l'eau potable, dont la durée variait de 2 à 12 mois, ont été levés avant de devenir des avis à long terme.

Avis à long terme concernant la qualité de l'eau potable levés en juillet 2019 :

  • La Première Nation de Standing Buffalo, en Saskatchewan, a levé un avis à long terme concernant la qualité de l'eau potable pour le système d'eau de sa communauté le 10 juillet 2019, à la suite de réparations et d'améliorations opérationnelles. L'avis était en vigueur depuis le 9 mai 2018.
  • La Première Nation de God's Lake, au Manitoba, a levé un avis à long terme concernant la qualité de l'eau potable du système d'eau public de la station de pompage God's Lake Austin Nazzie le 29 juillet 2019, à la suite de la mise à niveau du système. L'avis était en vigueur depuis le 24 avril 2005.

Avis à court terme sur la qualité de l'eau potable levés avant de devenir des avis à long terme :

  • La Première Nation de Slate Falls, en Ontario, a levé un avis à court terme concernant la qualité de l'eau potable pour le système d'eau de sa communauté le 11 juillet 2019. L'avis était en vigueur depuis le 29 août 2018 alors qu'on avait procédé à un recensement de lacunes techniques liées à la surveillance et à l'enregistrement des données des équipements installés. Services aux Autochtones Canada a appuyé la Première Nation en collaborant avec son consultant et son entrepreneur en vue de s'assurer que les lacunes étaient corrigées.

Dans le budget de 2016, le gouvernement du Canada s'est engagé à verser 1,8 milliard de dollars sur cinq ans pour améliorer l'infrastructure d'approvisionnement en eau et de traitement des eaux usées, et a fixé à mars 2021 la fin des avis à long terme sur la qualité de l'eau potable touchant des systèmes publics dans les réserves. Le budget de 2019 a réservé des investissements supplémentaires de 739 millions de dollars sur cinq ans, à compter de 2019-2020, dont 184,9 millions de dollars par année par la suite.

Le nombre d'avis à long terme sur la qualité de l'eau potable des systèmes publics dans les réserves est passé de 105 en novembre 2015 à 56 au 31 juillet 2019.

À l'échelle du pays, grâce à des investissements budgétaires dans l'infrastructure d'approvisionnement en eau et de traitement des eaux usées dans les réserves, 561 projets sont en cours ou terminés.

Les Premières Nations et le gouvernement du Canada poursuivront cet important travail visant à lever les derniers avis à long terme touchant les systèmes publics, à terminer les projets d'approvisionnement en eau et de traitement des eaux usées en cours et à combler l'écart dans les infrastructures essentielles dans les réserves.

Citations

« Notre engagement à veiller à ce que les Premières Nations de partout au pays aient accès à de l'eau potable saine et fiable est indéfectible. Je suis fier des progrès accomplis ce mois-ci : on a levé deux avis sur la qualité de l'eau potable à long terme et on a évité qu'un avis à court terme ne devienne un avis à long terme. Il reste beaucoup de travail à faire, mais nous travaillons main dans la main avec les communautés pour lever les 56 avis qui restent d'ici mars 2021, comme promis. »

L'honorable Seamus O'Regan, C.P., député
Ministre des Services aux Autochtones

Faits en bref

  • Un avis sur la qualité de l'eau potable devient un avis à long terme lorsqu'il est en vigueur depuis plus d'un an.

  • Les avis à court terme sur la qualité de l'eau potable sont des mesures préventives de santé publique. Ils sont en vigueur pendant moins d'un an et sont émis lorsque la salubrité de l'eau potable ne peut pas être garantie.

  • Depuis novembre 2015, 87 avis à long terme ont été levés, 39 ont été ajoutés et un système visé par un avis à long terme sur la qualité de l'eau potable a été désactivé.

  • En collaboration avec les Premières Nations, le gouvernement du Canada s'est engagé à mettre fin à tous les avis à long terme sur la qualité de l'eau concernant les systèmes publics dans les réserves d'ici mars 2021.

  • Le budget de 2016 prévoyait des investissements de 1,8 milliard de dollars sur cinq ans dans l'infrastructure d'approvisionnement en eau et de traitement des eaux usées.

  • Dans le budget de 2017, le gouvernement a investi 49,1 millions de dollars de plus sur trois ans en vue d'améliorer l'accès à de l'eau potable salubre.

  • Le budget de 2018 prévoit un montant supplémentaire de 172,6 millions de dollars sur trois ans pour accélérer la levée des avis concernant la qualité de l'eau potable et veiller à ce que davantage de projets d'infrastructure puissent être réalisés avant 2021. Le budget de 2018 propose également un soutien pour la réparation des systèmes d'alimentation en eau qui présentent un risque élevé, des initiatives en matière de recrutement, de formation et de maintien des effectifs, et l'établissement de modèles novateurs de prestation de services gérés par les Premières Nations.

  • Le budget de 2019 prévoit 739 millions de dollars supplémentaires sur cinq ans, à compter de 2019-2020, et 184,9 millions de dollars chaque année par la suite. L'investissement appuiera les efforts continus visant à éliminer et à prévenir les avis sur la qualité de l'eau à long terme. Il permettra en effet de financer les réparations urgentes aux systèmes d'aqueduc vulnérables et d'offrir aux opérateurs d'approvisionnement en eau des programmes de formation et de soutien afin que les communautés des Premières Nations puissent exploiter et entretenir de manière efficace leurs systèmes publics d'approvisionnement en eau potable.

  • Dans le cadre du plan Investir dans le Canada, le gouvernement du Canada investira plus de 180 milliards de dollars sur 12 ans dans les projets de transport en commun, les infrastructures vertes, les infrastructures sociales, les routes de commerce et de transport ainsi que les communautés rurales et nordiques du Canada.

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, les médias peuvent communiquer avec :

Kevin Deagle
Attaché de presse
Cabinet de l'honorable Seamus O'Regan,
Ministre des Services aux Autochtones
873-354-0987

Relations avec les médias
Services aux Autochtones Canada
819-953-1160
SAC.media.ISC@canada.ca

Restez branchés

Joignez-vous à la conversation pour en savoir davantage sur les Autochtones au Canada :

Twitter : GouvCan – Autochtones
Facebook : GouvCan – Autochtones
Instagram : @gcautochtones

Vous pouvez vous abonner pour recevoir nos communiqués et nos discours par fils RSS. Pour obtenir plus d'information ou pour vous abonner, visitez www.isc.gc.ca/RSS.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :