Le gouvernement du Canada fait le point sur la COVID 19 chez les Autochtones et dans leurs communautés

Communiqué de presse

Le 31 juillet 2020 — Ottawa, territoire traditionnel algonquin (Ontario) — Services aux Autochtones Canada

Services aux Autochtones Canada (SAC) travaille en collaboration avec les dirigeants autochtones pour aplatir la courbe de la COVID 19 dans les communautés inuites, métisses et des Premières Nations, alors que les dirigeants ne ménagent aucun effort pour veiller à ce que les membres de ces communautés aient accès à l’information et aux services sanitaires les plus récents.

En date du 30 juillet, SAC possédait les données suivantes concernant les cas de COVID-19 chez les membres des Premières Nations résidant dans des réserves situées dans les provinces :

  • 404 cas confirmés de COVID-19;
  • 32 hospitalisations;
  • 350 cas rétablis.

En tout, 17 cas ont été confirmés au Nunavik, au Québec, et tous sont rétablis.

La santé et le bien être des membres de la communauté de l’île d’Haïda Gwaii, en Colombie-Britannique, est une grande priorité, et SAC surveille de près la récente éclosion dans cette communauté. SAC maintient un contact avec la Régie de la santé des Premières Nations afin de veiller à ce que les ressources nécessaires soient en place pour lutter contre la propagation de la COVID 19 et demeure prêt à déployer d’autres ressources de pointe, au besoin.

Les personnes et les communautés autochtones doivent rester vigilantes et prendre des mesures pour se protéger elles mêmes, ainsi que leur famille et leur communauté.

Bien que plusieurs provinces et territoires en soient à diverses étapes de leur déconfinement, nous devons continuer à prendre les mesures nécessaires pour empêcher la propagation de la COVID-19 en limitant la taille des rassemblements. Nous devons également continuer de respecter la règle d’éloignement physique, c’est-à-dire garder une distance d’au moins deux mètres (soit six pieds ou deux fois la longueur d’un bras).

En outre, les personnes peuvent aider individuellement en appliquant les mesures suivantes :

  • éviter toute circulation non essentielle à l’extérieur de la communauté;
  • limiter les contacts avec les personnes les plus à risque, comme les aînés, les personnes dont l’état de santé est précaire, ou celles ayant des problèmes de santé sous jacents;
  • porter un couvre-visage non médical lorsque l’éloignement physique est impossible;
  • suivre les directives des autorités sanitaires diffusées par le gouvernement de la province où elles résident. SAC soutient les plans d’intervention des communautés en réponse à la COVID-19 en renforçant la capacité des services de santé, l’infrastructure de santé communautaire, et les mesures de prévention et de contrôle des infections, ainsi qu’en répondant aux demandes d’équipement médical et d’autres fournitures. À chaque étape de la pandémie, le travail accompli en collaboration avec les communautés et les dirigeants inuits, métis et des Premières Nations nous permet de continuer de répondre à leurs besoins, de combler les lacunes en matière de prévention et de lutte contre la COVID-19, et d’aider des secteurs de leur économie afin qu’ils soient en mesure de se rétablir après la pandémie.

SAC soutient le contrôle de l’éducation des Premières Nations par les Premières Nations. La réouverture des écoles provinciales orientera les éventuelles stratégies adoptées, mais les Premières Nations prendront les décisions quant à la réouverture de leurs écoles selon ce qu’elles estiment être la solution la plus sécuritaire pour leurs élèves. SAC reconnaît que la situation est en pleine évolution. Il travaille donc avec les Premières Nations et leurs partenaires pour mettre en place les mesures de soutien supplémentaires nécessaires à la réouverture des écoles en septembre et pour déterminer la meilleure façon d’atténuer la pression que subissent les Premières Nations.

Faits en bref

  • Environ 1,7 milliard de dollars ont été affectés pour soutenir particulièrement les communautés et les organisations autochtones et nordiques :

  • 285,1 millions de dollars pour appuyer l’actuelle intervention en matière de santé publique pour lutter contre la COVID-19 au sein des communautés autochtones;

  • 380 millions de dollars pour un Fonds de soutien aux communautés autochtones fondé sur des distinctions, montant qui comprend 90 millions de dollars pour soutenir les Autochtones vivant en milieu urbain;

  • 10 millions de dollars pour les refuges d’urgence destinés à la prévention de la violence familiale dans les réserves et au Yukon, afin de soutenir les femmes et les enfants qui fuient la violence;

  • 72,6 millions de dollars pour le soutien aux services sociaux et de santé des gouvernements du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut;

  • 34,3 millions de dollars pour les entreprises des territoires, par l’intermédiaire du Fonds d’aide et de relance régionale de CanNor;

  • 25 millions de dollars pour la bonification des contributions de Nutrition Nord Canada;

  • 17,3 millions de dollars pour le soutien aux transporteurs aériens du Nord;

  • 15 millions de dollars pour le Fonds de soutien aux entreprises du Nord, de CanNor;

  • jusqu’à 306,8 millions de dollars en prêts sans intérêt pour aider les petites et moyennes entreprises autochtones;

  • 75,2 millions de dollars en 2020-2021 pour un soutien fondé sur des distinctions destiné aux étudiants inuits, des Premières Nations et de la Nation métisse inscrits à un programme d’études postsecondaires;

  • 270 millions de dollars pour compléter le Programme d’aide au revenu dans les réserves afin de répondre à la demande accrue, ce qui aidera les personnes et les familles à couvrir leurs frais de subsistance de base;

  • 44,8 millions de dollars sur cinq ans pour la construction de 12 nouveaux refuges visant à protéger et à soutenir les femmes et les filles autochtones qui sont victimes de violence et qui tentent d’y échapper. En outre, le gouvernement du Canada octroiera 40,8 millions de dollars pour couvrir les dépenses de fonctionnement de ces nouveaux refuges pendant les cinq premières années et, par la suite, 10,2 millions de dollars par année. À compter de cette année, un million de dollars par année seront également alloués pour soutenir la mobilisation des dirigeants et des fournisseurs de services métis en vue de la mise en place de refuges et de projets communautaires de prévention de la violence pour les femmes et les filles métisses, ainsi que pour les personnes LGBTQ et bispirituelles;

  • 117 millions de dollars en nouveaux fonds pour aider les entreprises autochtones exploitées par une communauté et un nouveau financement de 16 millions de dollars pour aider le secteur du tourisme autochtone à traverser la pandémie et à en assurer sa relance.

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour de plus amples renseignements, les membres des médias peuvent joindre :

Vanessa Adams
Conseillère principale en communications et attachée de presse
Cabinet de l’honorable Marc Miller
Ministre des Services aux Autochtones
343-543-7645

Relations avec les médias
Services aux Autochtones Canada
819-953-1160
SAC.media.ISC@canada.ca


Restez branchés

Participez à la conversation sur les peuples autochtones au Canada :

Twitter : @GCAutochtones
Facebook : @GCAutochtones
Instagram : @gcautochtones

Facebook : @GCAutochtonesEnSanté
Twitter : @Min_ServAutoch

Vous pouvez vous abonner pour recevoir nos communiqués et nos discours par fils RSS. Pour obtenir plus d’information ou pour vous abonner, visitez www.sac.gc.ca/filsRSS.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :