Rapport d’étape sur les projets de transformation et les grands projets de l’État 2019-2020

Projet de communications numériques

Description

Services partagés Canada (SPC) travaille à créer une plateforme numérique formée de l’infrastructure sous-jacente et des éléments de sécurité nécessaires au déploiement de la suite d’outils et de service numériques Microsoft Office 365 (M365) afin d’améliorer les communications et la collaboration du personnel qui fournit des services à la population canadienne.

Résultats du projet
  • Une plateforme numérique permettant le déploiement des outils et des services M365.
  • Un cadre de soutien des migrations par les clients vers la suite M365.
  • Amélioration de la communication et de la collaboration afin d’améliorer la façon dont les membres du personnel travaillent ensemble pour fournir des services à la population canadienne.
Retombées industrielles

Les services de fournisseurs tiers canadiens de services de déploiement en nuage seront retenus pour aider les organisations clientes à passer à un environnement infonuagique.

Ministère responsable

Services partagés Canada

Autorité contractante

Services partagés Canada

Ministères participants

Services partagés Canada

Entrepreneur principal

Microsoft, 100, rue Queen, Ottawa, Ontario, Canada

Sous-traitants principaux

À déterminer

Phase du projet

Phase 3 - Définition/planification

Jalons importants
  • Phase 1 – Formulation d’idées – décembre 2018
  • Phase 2 – Lancement – mai 2019
  • Phase 3 – Planification – juin 2019
  • Phase 4 – Préparation opérationnelle – février 2020
  • Phase 5 – Mise en œuvre – août 2020 – janvier 2021
  • Phase 6 – Clôture du projet – mars 2021
Rapport d’étape et explication des écarts

Le 6 décembre 2018, SPC a reçu l’approbation du projet pour la phase de planification (définition) de la première phase du Projet de communication et de collaboration numériques (initialement le projet de communication numérique). À cette date, le projet visait notamment la migration des clients de Votre service de courriel (VSC) à la plateforme Microsoft 365.

Au cours de la phase de planification (définition), il a été déterminé que :

  • Les clients utilisateurs de VSC et autres étaient de plus en plus nombreux à vouloir passer au nuage et consommer divers services de communications numériques en plus du courriel
  • Peu importe l’outil de communication numérique déployé (courriel, SharePoint, Teams, etc.), il faut que les mêmes éléments de base soient en place (p. ex. la bande passante, les mesures de sécurité, etc.) avant l’intégration
  • La migration vers le nuage est une entreprise risquée et complexe. Un déploiement progressif est plus prudent qu’une mise en œuvre intégrale
  • Les livrables clés du projet seront une plateforme numérique et un cadre de soutien des migrations à la suite M365.

Pour réduire le risque, la portée du projet a été modifiée et seuls six pionniers ont été sélectionnés pour passer en premier lieu à la nouvelle plateforme. Ces pionniers sont le Secrétariat du Conseil du Trésor, la Commission de l’immigration et du statut de réfugié du Canada et Transports Canada en tant qu’utilisateurs n’ayant pas VSC et l’Agence de promotion économique du Canada atlantique, SPC et Anciens Combattants Canada en tant qu’utilisateurs ayant VSC. Les leçons tirées de la migration de ces six ministères pionniers serviront à informer les futures migrations pour tous les autres utilisateurs de VSC ainsi que pour les clients de messagerie électronique sur place.

Visibilité, sensibilisation et sécurité de point d’extrémité (VSSPE)

Description

Le projet VSSPE mettra en œuvre une nouvelle solution de sécurité aux points d’extrémité, acquise au terme d’un appel d’offres concurrentiel, qui donnera une vue exacte et à jour de tous les appareils de point d’extrémité de Services partagés Canada (SPC) et du gouvernement du Canada (GC). Le projet permettra aux partenaires de SPC, ainsi qu’aux clients et aux organisations responsables des services d’entreprise du GC, d’assurer que les appareils de points d’extrémité des réseaux de SPC/du GC sont suivis, gérés et protégés correctement.

Résultats du projet

Les partenaires profiteront de renseignements en temps réel pour prioriser les efforts de correction, et le SCT bénéficiera d’une vue d’entreprise des biens de la TI afin de pouvoir évaluer l’exposition réelle du GC à une cyberattaque.

  • Accroître la visibilité et la sensibilisation afin d’améliorer la sécurité de la TI
  • Détecter et résoudre les cyberincidents avec une intervention humaine minimale
  • Donner une compréhension actuelle et complète de tous les appareils de point d’extrémité dans les réseaux de SPC/du GC
  • Améliorer la planification et la prévision opérationnelle de la TI
  • Rationaliser les opérations grâce à une solution d’entreprise
  • Réduire les risques d’entreprise SPC/GC
Retombées industrielles

En faisant appel à l’industrie, en précisant les exigences et en lançant un processus d’approvisionnement concurrentiel pour le(s) système(s) intégré(s) de VSSPE et les licences, le GC profitera d’une réduction des coûts et d’un renforcement de la sécurité.

Le projet fournira une compréhension actuelle et complète de tous les appareils terminaux des réseaux de GC avec une protection, une détection et une atténuation supplémentaires des incidents de sécurité et une meilleure connaissance de la situation et une défense proactive.

Ministère responsable

Secrétariat du Conseil du trésor du Canada

Autorité contractante

Service partagés Canada

Ministères participants
  • Centre de la sécurité des télécommunications
  • Service partagés Canada
  • Secrétariat du Conseil du trésor du Canada
Entrepreneur principal

Sans objet

Sous-traitants principaux

Sans objet

Phase du projet

Phase 3 - Planification

Jalons importants
  • Phase 1 – Formulation d’idées – mars 2018
  • Phase 2 – Lancement – décembre 2018
  • Phase 3 – Planification – avril 2021
  • Phase 4 – Préparation opérationnelle – août 2021
  • Phase 5 – Mise en œuvre – avril 2024
  • Phase 6 – Clôture du projet – septembre 2024
Rapport d’étape et explication des écarts
  • Le projet VSSPE est un projet exploratoire pour le mécanisme d’approvisionnement en matière de cybersécurité (MAMC). Une prolongation de cinq mois du calendrier a été approuvée pour réaliser l’achèvement de la phase de planification en raison de retards dans l’approvisionnement.
  • La date d’achèvement du projet VSSPE est septembre 2024. Le projet se déroule actuellement selon le budget.

Projet de réseau étendu (RÉ) du gouvernement du Canada (GC)

Description

Le projet de RE du GC fera converger, regroupera et normalisera les réseaux étendus en un réseau d’entreprise commun partagé, tout en conservant la ségrégation des données lorsque cela sera nécessaire, au moyen de domaines et de zones de sécurité logiques (et non pas physiques).

Résultats du projet

Volet 1 : Service IP (Internet Protocol) national

  • Consolidation d’environ 50 réseaux étendus (RE) différents visés par 12 contrats distincts en une seule infrastructure visée par 2 contrats afin de fournir des services de RE nationaux aux partenaires de SPC
  • Un service IP offrant une connectivité réseau de tout point à tout point
  • Un service entièrement géré à plus de 3 500 sites au Canada

Volet 2 : Transport (services existants)

  • Services analogiques et numériques existants de point à point (plus de 700 sites)

Volet 3 : International

  • Services IP et services de transport
  • Services fournis à environ 220 endroits à travers le monde
Retombées industrielles
  • Les fournisseurs du secteur privé fourniront des biens et des services pour le ou les nouveaux services.
Ministère responsable

Services partagés Canada

Autorité contractante

Services partagés Canada

Ministères participants

Services partagés Canada

Entrepreneur principal
  • Volet 1 (Entrepreneur 1) – TELUS
    257 rue Slater, 7e étage, Ottawa, Ontario, Canada, K1P0A6
  • Volet 1 (Entrepreneur 2) – Zayo Canada
    150 avenue Laurier Ouest, 3e étage, Ottawa, Ontario, Canada, K1P5J4
  • Volet 2 – TELUS
    257 rue Slater, 7e étage, Ottawa, Ontario, Canada, K1P0A6
  • Volet 3 – Bell Canada
    160 rue Elgin, 5e étage, Ottawa, Ontario, Canada, K2P2C4
Sous-traitants principaux

Sans objet

Phase du projet

Phase 5 – mise en œuvre

Jalons importants
  • Phase 1 – Formulation d’idées – août 2013
  • Phase 2 – Lancement – octobre 2013
  • Phase 3 – Planification – août 2017
  • Phase 4 – Préparation opérationnelle – août 2017
  • Phase 5 – Mise en œuvre – janvier 2022
  • Phase 6 – Clôture du projet – mars 2022
Rapport d’étape et explication des écarts

La santé globale du projet est « rouge » en raison de l’effet cumulatif de divers problèmes et risques qui ont entraîné le décalage du calendrier de migration du volet 1.

  • Volet 1 – date d’achèvement prévue : 30 mars 2022
  • Volet 2 – terminé le 31 mars 2020
  • Volet 3 – date d’achèvement prévue : 30 septembre 2020

Les chargés de projet actuels ont terminé le 31 mars 2020. Le secteur d’activité prépare une nouvelle présentation au Conseil du Trésor afin de prolonger les mandats des chargés de projet. La comparution du secteur d’activité devant le CT sera planifiée à l’automne 2020. Le projet a reçu l’approbation provisoire de poursuivre les activités de migration en attendant la comparution du secteur d’activité devant le CT.

Expansion de l’infrastructure secrète du gouvernement du Canada (ISGC)

Description

Le projet sur l’ISGC durera six ans, dont les premiers 30 mois seront consacrés à des activités de planification. Les capacités additionnelles et les sites étendus anticipés comprennent l’ajout de 2 000 utilisateurs, de 900 points d’extrémité et de 60 sites dans l’ensemble du gouvernement du Canada (GC), ainsi que de 60 salles sécurisées avec services de téléphonie et de vidéoconférence équipées pour partager de l’information classifiée jusqu’au niveau SECRET. En plus de l’expansion des nouveaux sites, les nouvelles capacités comprennent une grande disponibilité, des avis faibles à élevés et un soutien 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Résultats du projet

Le projet vise à atteindre les objectifs opérationnels suivants.

  • Le GC pourra facilement communiquer de façon sécuritaire à l’aide de services de communications sécurisés d’entreprise, ce qui minimisera le recours à des réseaux existants non gérés et à des moyens non sécurisés
  • Les travailleurs du GC auront accès en temps réel à des outils de communication classifiés (SECRET) pour répondre aux besoins opérationnels, y compris en temps de crise
  • Le GC pourra héberger des services essentiels à la mission classifiés (SECRET) qui doivent toujours être disponibles
  • Livrer un système d’infrastructure capable de résister aux sinistres au niveau des centres de données
Retombées industrielles
  • Ajouter 2 000 utilisateurs, 900 points d’extrémité et 60 sites à l’échelle du GC
  • 60 salles de réunion sécurisées avec services de téléphonie et de vidéoconférence équipées pour partager de l’information classifiée jusqu’au niveau SECRET
  • Grande disponibilité et reprise après sinistre
  • Transferts de données faibles à élevés, et avis faibles à élevés
  • Soutien d’entreprise et surveillance de sécurité 24 heures sur 24, 7 jours sur 7
Ministère responsable

Secrétariat du Conseil du trésor du Canada

Autorité contractante

Service partagés Canada

Ministères participants
  • Centre de la sécurité des télécommunications
  • Service partagés Canada
  • Secrétariat du Conseil du trésor du Canada
Entrepreneur principal

Sans objet

Sous-traitants principaux

Sans objet

Phase du projet

Phase 3 - planification

Jalons importants
  • Phase 1 – Formulation d’idées – mars 2018
  • Phase 2 – Lancement – décembre 2018
  • Phase 3 – Planification – mars 2021
  • Phase 4 – Préparation opérationnelle – mars 2023
  • Phase 5 – Mise en œuvre – janvier 2024
  • Phase 6 – Clôture du projet – mars 2024
Rapport d’étape et explication des écarts
  • L’expansion de l’ISGC atteint les objectifs de rendement définis.
  • L’expansion de l’ISGC respecte le budget établi.
  • La phase de planification de l’expansion de l’ISGC devrait être achevée d’ici mars 2021, comme indiqué dans la présentation au Conseil du Trésor

Projet d’activation et de défense du nuage sécurisé (ADNS)

Description

Mettre en œuvre des points d’interconnexions sécurisés du gouvernement du Canada (GC) à la périphérie du réseau du GC pour l’échange sécurisé de données avec des organisations externes. Un périmètre spécialisé établira une zone de sécurité réseau avec une ou plusieurs connexions privées pour réduire l’exposition aux cybermenaces et améliorer les performances et la fiabilité entre le GC et les partenaires externes, et les fournisseurs de services infonuagiques pour l’activation d’un nuage sécurisé. Des connexions dédiées à un ou à plusieurs fournisseurs de services infonuagiques permettront une gestion sécurisée, une surveillance et un accès à des services infonuagiques non classifiés ministériels et interministériels et Protégé B Moyen Moyen (PBMM) hors site (logiciel-service, infrastructure-service, plateforme-service [SaaS/IaaS/PaaS]).

Résultats du projet

On maintiendra la posture de sécurité des services et des biens du GC, tels que déployés dans le nuage public et intégré aux systèmes d’entreprise du GC sur place, grâce à :

  • une visibilité et une surveillance complètes des environnements infonuagiques du GC par l’intégration dans les services actuels de surveillance et de gestion pour l’organisation du GC fournis par le centre des opérations de la sécurité (COS)
  • une surface d’attaque réduite par la consolidation des périmètres du nuage
  • un accès sécurisé au nuage public à partir du réseau du GC
  • des politiques de prévention de la perte des données du nuage central
Retombées industrielles

Le projet ADNS permettra de fournir des services de sécurité et de visibilité pour les communications avec les charges de travail infonuagiques du GC, ce qui permettra aux ministères de ce dernier d’adopter une approche plus souple en matière de prestation de services à la population et aux entreprises canadiennes en tirant parti de services infonuagiques publics.

Ministère responsable

Service partagés Canada

Autorité contractante

Service partagés Canada

Ministères participants

Service partagés Canada

Entrepreneur principal

Sans objet

Sous-traitants principaux

Sans objet

Phase du projet

Phase 3 - Planification

Jalons importants
  • Phase 1 – Formulation d’idées – mars 2018
  • Phase 2 – Lancement – février 2019
  • Phase 3 – Planification – décembre 2019
  • Phase 4 – Préparation opérationnelle – juin 2020
  • Phase 5 – Mise en œuvre – mars 2023
  • Phase 6 – Clôture du projet – octobre 2023
Rapport d’étape et explication des écarts

Incertitude générale quant au projet liée à la dépendance et au processus d’approbation de la présentation au Conseil du Trésor et au point de contrôle 3, combinée aux répercussions inconnues sur la planification résultant de l’intervention d’urgence liée à la COVID-19 (qui exige que les ressources du projet soient réaffectées des activités du projet).

Réponse : L’équipe se concentre sur les priorités d’urgence indiquées. Les répercussions sur le calendrier seront évaluées une fois les priorités d’urgence achevées. (N. B. Ces activités d’intervention d’urgence ne relèvent pas de la portée de l’ADNS). Une réponse sera fournie aux demandes du Secrétariat du Conseil du Trésor dans les plus brefs délais afin d’accélérer le processus d’approbation.

Services de communication en milieu de travail (SCMT)

Description

Accent mis sur le remplacement des systèmes de téléphonie filaire existants par des services de communication de la prochaine génération fondés sur les réseaux, qui regroupent les services de téléphonie de type voix sur le protocole Internet (VoIP), la messagerie instantanée, la téléprésence et la vidéoconférence sur poste de travail. Les SCMT regrouperont la voix et les données dans un réseau d’entreprise commun afin d’offrir un meilleur service à un coût d’exploitation plus bas. Les SCMT appuieront les objectifs d’Objectif 2020 et de Milieu de travail 2.0 visant une productivité, une mobilité et une collaboration accrues tout en répondant aux besoins urgents de remplacer l’équipement existant en fin de vie utile et en assurant la continuité des services pour l’exécution des programmes des partenaires.

Résultats du projet
  • Établir un contrat d’entreprise pour des SCMT et veiller à ce que les relations avec l’industrie soient ouvertes, transparentes et équitables.
  • Moderniser les technologies de téléphonie conventionnelles en faisant la migration vers la technologie de VoIP qui permettra d’assurer des communications interministérielles par l’entremise du réseau étendu transformé du Canada (RÉ du réseau du GC).
  • Réaliser une transition efficace ayant un minimum de répercussions sur les activités.
  • Réduire la complexité de l’infrastructure par le biais de la normalisation à un service d’entreprise, et fournir une capacité de télécommunication, une fiabilité et une capacité accrues pour permettre aux partenaires et aux clients d’offrir un service de soutien optimal aux Canadiens.
  • Améliorer la disponibilité du service et accroître la satisfaction de la clientèle.
  • Réduire les dédoublements administratifs (p. ex., le traitement des factures) et normaliser les processus de gestion des services de TI en passant de multiples contrats de services de téléphonie en silos à un service partagé.
  • Fournir des capacités de communication accrues (c.-à-d., la vidéoconférence sur poste de travail, la messagerie instantanée, la téléprésence et le partage d’ordinateur de bureau).
  • Appuyer une posture de sécurité du GC améliorée au moyen de contrôles et de mesures de sécurité normalisés.
  • Donner lieu à des gains d’efficacité en matière de prestation de service à l’état cible.
Retombées industrielles

Les services offerts dans le cadre du contrat des SCMT comprendront la fourniture de services à des emplacements assujettis à des ententes sur les revendications territoriales globales (ERTG). Ainsi, la demande de propositions relative aux SCMT comprenait des critères cotés liés à la présentation d’un plan fondé sur les ERTG visant à promouvoir la participation autochtone à l’exécution des travaux. Par conséquent, conformément au contrat des SCMT, Telus devait mettre en œuvre le plan fondé sur ces ententes qui a été présenté par cette entreprise dans sa soumission en vue de son évaluation par le Canada et préparer un rapport à ce sujet. Ce rapport annuel doit présenter les éléments suivants :

  • Le nombre d’Autochtones employés dans chaque région visée par une ERTG ayant fait l’objet d’un engagement pris dans le plan fondé sur les ERTG
  • Une description du processus de recrutement de l’entrepreneur (y compris tout processus de recrutement de sous-traitants) actuellement utilisé et tout plan visant à modifier le processus de recrutement au cours de l’année à venir
  • Une description du processus de maintien en poste de l’entrepreneur (y compris tout processus de maintien en poste des sous-traitants) actuellement utilisé et tout plan visant à modifier le processus de maintien en poste au cours de l’année à venir
  • La nature du travail effectué dans chaque région visée par une ERTG au cours de l’année et tout plan visant à modifier la nature de ce travail au cours de l’année à venir
  • Les types de postes occupés par des Autochtones au cours de l’année
  • Le type de formation en cours d’emploi et les compétences fournies par les Autochtones qui exécutent une partie quelconque du travail dans les régions visées par les ERTG
Ministère responsable

Services partagés Canada

Autorité contractante

Services partagés Canada

Ministères participants

Services partagés Canada

Entrepreneur principal

TELUS

Sous-traitants principaux

Sans objet

Phase du projet

Phase 4 – Préparation opérationnelle

Jalons importants
  • Phase 1 – Formulation d’idées – janvier 2014
  • Phase 2 – Lancement – avril 2014
  • Phase 3 – Planification – juin 2017
  • Phase 4 – Préparation opérationnelle – à déterminer
  • Phase 5 – Mise en œuvre – août 2026
  • Phase 6 – Clôture du projet – septembre 2026
Rapport d’étape et explication des écarts
  • Les restrictions de site du ministère de la Défense nationale (MDN) résultant de la COVID-19, et les retards des fournisseurs dans l’exécution des mesures d’évaluation et d’autorisation de la sécurité (EAS) du point de contrôle 3 continuent de causer des retards dans le calendrier, faisant passer le statut du projet au « rouge ».
  • Les efforts en lien avec le projet se sont poursuivis en mettant l’accent sur la planification et la préparation. Sur les 19 sites critiques du MDN, 14 visites de sites et rapports de la phase 1 ont été achevés. Des 57 livrets de conception, 32 sont terminés et l’ingénierie de conception du site est en cours. Des commandes de service ont été passées pour 29 sites du MDN, ce qui représente un décompte final de 16 755 lignes.
  • Le MDN a approuvé la migration de 11 sites et a récemment ouvert l’accès à certains de ses sites pour le travail sur place et des équipements de protection individuelle (EPI) ont été trouvés pour faciliter le travail sur place. Le fournisseur de services pour les SCMT a installé et testé avec succès l’équipement en juin 2020 sur le site pilote du Centre de soins de santé du MDN.
  • Des efforts de correction sont en cours avec le fournisseur des SCMT pour appuyer l’achèvement de l’EAS du point de contrôle 3, une exigence pour obtenir l’autorisation d’exploitation et pour revoir le calendrier du projet.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :