Le gouvernement du Canada rend la fonction publique plus moderne et plus accessible

Services partagés Canada (SPC) a renouvelé un accord avec Microsoft Canada pour l’acquisition de licences et de support pour le Gouvernement du Canada. En plus du renouvellement des services dans le cadre de l’accord, SPC pourra maintenant offrir à tous les fonctionnaires l’accès à la suite Office 365 de Microsoft, ce qui jettera les bases d’une fonction publique axée sur le numérique.

L’accord, évalué à 940 M$ sur sept ans, comprend le soutien continu du système d’exploitation Windows, Exchange (plateforme de courriel), les systèmes d’exploitation de serveurs et d’autres logiciels d’infrastructure pour les centres de données, les logiciels de développement (MSDN, Visual Studio, SQL, etc.) et les applications opérationnelles (Project, Visio, etc.).

De la suite Office de Microsoft aux répertoires pour les réseaux et aux systèmes de traitement des données, les logiciels de Microsoft Canada sont utilisés depuis longtemps au sein du gouvernement fédéral. L’accord global garantit que SPC continue d’obtenir les mises à jour des produits et les correctifs de sécurité et fournit également les outils que les fonctionnaires utilisent quotidiennement :

  • les licences de logiciels;
  • les logiciels d’applications réseau et opérationnels;
  • les services de soutien.

En 2017, SPC a entrepris les travaux préliminaires pour le renouvellement de l’accord d’entreprise de Microsoft. En 2018, il a lancé un appel d’offres pour l’acquisition d’une plateforme de communications numériques. Microsoft a été le soumissionnaire retenu dans le processus d’approvisionnement, et la décision a donc été prise de regrouper tous les services et le soutien logiciels dans un même contrat global. Cela permet de simplifier la gestion des contrats et assure un meilleur rapport qualité-prix pour les Canadiens.

L’ajout de la suite Office 365 permettra de moderniser les nombreux outils auxquels la fonction publique se fient dans le cadre d’une suite intégrée d’outils de collaboration et de communication, pour augmenter la communication d’information, accroître la productivité et améliorer la collaboration.

Cet accord comprend également des droits hybrides qui permettront au GC d’exploiter le logiciel dans des centres de données ou dans le nuage, ce qui permettra la transition vers un gouvernement numérique.

Par conséquent, le gouvernement du Canada disposera d’une plateforme solide pour la prestation efficace de programmes de grande qualité.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :