Le gouvernement du Canada fait un investissement important dans la construction navale

Communiqué de presse

Pour diffusion immédiate

Le 14 mars 2016 — Vancouver (Colombie-Britannique) — Services publics et Approvisionnement Canada

La ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, Judy M. Foote, a annoncé aujourd’hui un financement de 65,4 millions de dollars dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale (SNCN) qui sera attribué à Vancouver Shipyards Co. Ltd.

Le Canada demeure déterminé à rétablir une industrie de la construction navale de renommée internationale qui permettra de créer des emplois bien rémunérés et de générer une croissance économique durable pour les communautés canadiennes d’un océan à océan à l’autre.

Les deux nouveaux contrats annoncés aujourd’hui permettront à Vancouver Shipyards Co. Ltd. d’entamer les premières discussions avec des fournisseurs potentiels et d’acheter du matériel et de l’équipement nécessaires pour la construction du navire hauturier de recherches océanographiques et des navires de soutien interarmées.

Grâce à ces contrats, le gouvernement pourra se procurer du matériel, tel que les systèmes de propulsion, l’équipement scientifique, les génératrices, l’acier et d’autres pièces spécialisées, avant le début de la construction. De cette façon, les plans pourront être mis au point, ce qui évitera des retards et permettra à la construction de ces navires d’être entamée le plus rapidement possible.

Citations

« Cet investissement témoigne de notre engagement à long terme pour des projets continus de construction navale qui permettront non seulement de revitaliser notre industrie marine, mais aussi de livrer les navires nécessaires à la Marine royale canadienne et à la Garde côtière canadienne au meilleur rapport qualité-prix pour les contribuables canadiens. En construisant ces navires ici au Canada, nous créons emplois et prospérité pour de nombreuses communautés dans l’ensemble du pays. »

L’honorable Judy M. Foote
Ministre des Services publics et de l’Approvisionnement

« Le gouvernement est déterminé à bâtir une force militaire plus souple et mieux équipée. Je suis heureux que nous ayons fait un pas de plus vers la construction du premier navire de soutien interarmées et la fourniture d’une capacité essentielle dont ont besoin nos braves hommes et femmes de la Marine royale canadienne pour continuer de défendre les eaux canadiennes et de prendre part à des missions internationales pendant encore longtemps. »

L’honorable Harjit S. Sajjan
Ministre de la Défense nationale

« Le navire hauturier de science océanographie constitue la deuxième classe des navires de la Garde côtière canadienne construite par les chantiers navals de Vancouver – une étape initiale cruciale pour le renouvellement de la flotte de la Garde côtière. Le navire océanographique permettra d’appuyer les prochaines 30 années et plus de recherche scientifique à la fine pointe de la technologie du gouvernement du Canada, visant à nous aider à protéger nos pêches, nos océans et nos littoraux. »

L’honorable Hunter Tootoo
Ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« L’annonce d’aujourd’hui constitue un rappel important des progrès réalisés dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale. Son impact continuera d’accroître les débouchés pour les entreprises canadiennes et de fournir aux citoyens canadiens des emplois découlant de notre livraison de navires à la Garde côtière canadienne et à la Marine royale canadienne. »

Brian Carter
Président, Seaspan Shipyards

Les faits en bref

  • La SNCN est une initiative d’une durée de 30 ans. Sa mise en œuvre devrait créer environ 15 000 emplois et générer 2 milliards de dollars en retombées économiques annuelles.
  • Jusqu’à maintenant, Vancouver Shipyards Co. Ltd. a attribué des contrats, dont la valeur s’élève à 211 millions de dollars, à des fournisseurs canadiens. Plus de 160 entreprises canadiennes ont déjà bénéficié de ces investissements.
  • La SNCN a été établie pour renouveler la flotte de la Marine royale canadienne et de la Garde côtière canadienne. Dans le cadre de la Stratégie, le gouvernement s’est engagé à construire le navire hauturier de recherches océanographiques et les navires de soutien interarmées, tout comme une variété d’autres navires non destinés au combat, au titre d’un accord-cadre conclu avec Vancouver Shipyards Co. Ltd.

Liens connexes

Personnes-ressources

Annie Trépanier
Cabinet de l’honorable Judy M. Foote
819-997-5421

Relations avec les médias
Services publics et Approvisionnement Canada
819-420-5501

Relations avec les médias
Ministère de la Défense nationale
613-996-2353
Numéro sans frais : 1-866-377-0811
Courriel : mlo-blm@forces.gc.ca

 Suivez-nous sur Twitter!

Twitter logo

Document d'information

Le gouvernement du Canada fait un investissement important en vue de la construction de navires

Navire hauturier de recherches océanographiques

  • Ce contrat, dont la valeur peut atteindre jusqu’à 30 millions de dollars (taxes comprises), permettra à Vancouver Shipyards Co. Ltd. d’acheter du matériel et de l’équipement tels que des systèmes de propulsion, des moteurs, de l’équipement scientifique et de l’acier pour la construction du navire hauturier de recherches océanographiques.
  • La première étape du contrat d’ingénierie pour la construction du navire hauturier de recherches océanographiques, qui se chiffre à 5,3 millions de dollars (taxes comprises), a été attribuée à Vancouver Shipyards en novembre 2015 pour effectuer une évaluation de la conception de base et confirmer que le navire peut être construit en vue de répondre aux exigences de la Garde côtière canadienne.
  • Le navire hauturier de recherches océanographiques constitue le deuxième projet du lot de travaux visant les navires non destinés au combat, après les navires hauturiers de recherches halieutiques, dont la construction a commencé en juin 2015. On s’attend à ce que la construction du navire hauturier de recherches océanographiques s’achève en 2018-2019, à temps pour la saison scientifique 2019-2020.
  • Le navire hauturier de recherches océanographiques permettra à des scientifiques de mener des recherches essentielles. Le navire sera d’une longueur de 86 mètres et pourra accueillir 33 membres de l’équipage et jusqu’à 23 scientifiques.

Navire de soutien interarmées

  • Ce contrat d’une valeur de 35,4 millions de dollars (taxes comprises) permettra à Vancouver Shipyards Co. Ltd. d’embaucher des fournisseurs et de choisir l’équipement nécessaire pour mettre au point la conception du navire de soutien interarmées et puis de le construire. La valeur du contrat augmentera au fur et à mesure que la conception progresse et que d’autres engagements sont pris à l’égard des achats d’équipement.
  • Parmi le premier groupe d’éléments nécessitant un long délai de livraison, on y trouve des systèmes de propulsion, des génératrices, des standards téléphoniques et d’autres pièces spécialisées.
  • Les navires de soutien interarmées font partie du lot de travaux visant les navires non destinés au combat dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale. Le budget attribué à ce projet s’élève à 2,3 milliards de dollars. Ces navires seront construits après les navires hauturiers de recherches halieutiques et le navire hauturier de recherches océanographiques. Le premier navire de soutien interarmées sera livré en 2020 et sera opérationnel plus tard la même année. Le deuxième navire devrait être livré un an plus tard et être opérationnel à la fin de 2021.
  • Ces navires remplaceront les pétroliers ravitailleurs d’escadre de la classe Protecteur de la Marine royale canadienne. Ces pétroliers ont récemment été retirés du service.
  • Les navires de soutien interarmées permettront aux groupes opérationnels navals de demeurer en mer pendant de longues périodes sans avoir à se ravitailler à terre. Ils fourniront carburant, munitions, pièces de rechange, nourriture et eau aux navires canadiens et à ceux des pays alliés. Ces navires viennent à l’appui des troupes déployées puisqu’ils seront aussi dotés d’installations médicales et dentaires modernes, ainsi que d’installations pour l’entretien et la réparation d’hélicoptères.

Avantages socio-économiques

  • Les deux contrats s’inscrivent dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale, qui a été mise en œuvre pour renouveler les flottes de la Marine royale canadienne et de la Garde côtière canadienne. 
  • Cette initiative, qui s’échelonne sur une période de 30 ans, devrait générer environ 15 000 emplois canadiens et des retombées économiques se chiffrant à 2 milliards de dollars par année au pays.
  • Dans le cadre du lot des navires non destinés au combat de la Stratégie, le chantier naval s’est engagé à investir, à même ses propres fonds, 0,5 % de la valeur de tous les contrats subséquents dans les ressources humaines, le développement de la chaîne d’approvisionnement et le développement technologique du secteur maritime canadien.
  • Vancouver Shipyards a également investi 170 millions de dollars de ses propres fonds pour construire des infrastructures de classe mondiale.
  • Jusqu’à maintenant, Vancouver Shipyards a attribué des contrats totalisant 211 millions de dollars à des fournisseurs de partout au pays, et plus de 160 entreprises au Canada ont déjà profité de ces investissements.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :