Renouveler la flotte de la Garde côtière canadienne et assurer de bons emplois dans le Canada atlantique

Communiqué de presse

Le 22 mai 2019 - Halifax (Nouvelle-Écosse) - Services publics et Approvisionnement Canada

Toute la population du pays compte sur la Garde côtière canadienne pour protéger les équipages et notre environnement, et pour assurer le mouvement sécuritaire et efficace des navires qui contribuent grandement à la prospérité de notre économie.

Après l’annonce faite par le premier ministre Justin Trudeau plus tôt aujourd’hui, l’honorable Bernadette Jordan, ministre du Développement économique rural, s’est rendue à la base de la Garde côtière canadienne de Dartmouth pour parler des futurs investissements du gouvernement du Canada en vue de renouveler la flotte de la Garde côtière canadienne, et de faire construire jusqu’à 18 nouveaux grands navires dans des chantiers navals canadiens. Grâce à ces nouveaux bâtiments, la Garde côtière pourra continuer d’offrir aux Canadiens et aux Canadiennes des services de première importance.

Les partenaires du Canada retenus dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale (SNCN), Irving Shipbuilding d’Halifax (Nouvelle-Écosse) et Vancouver Shipyards de Seaspan (Colombie-Britannique), construiront les nouveaux navires.

Irving Shipbuilding construira deux nouveaux navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique, qui seront adaptés aux besoins de la Garde côtière pour effectuer une panoplie de missions essentielles, y compris les patrouilles de l’Organisation des pêches de l’Atlantique Nord-Ouest. Vancouver Shipyards de Seaspan construira jusqu’à concurrence de 16 navires polyvalents devant servir à diverses missions, dont les services de brise-glace léger, d’intervention environnementale et de recherche et sauvetage en haute mer.

De plus, le gouvernement du Canada investira dans la prolongation de vie, le radoub et l’entretien de navires, des travaux qui seront confiés à des chantiers navals partout au Canada, y compris dans le Canada atlantique. Ainsi, la flotte de la Garde côtière actuelle pourra continuer d’assurer les services essentiels de recherche et sauvetage et d’intervention environnementale pendant que les nouveaux navires seront en construction.

Malgré les sommes investies pour entretenir les navires de la Garde côtière, ceux-ci en arriveront néanmoins à la fin de leur vie utile, et il faudra d’autres navires pour renouveler comme il se doit la flotte de la Garde côtière. Afin de répondre aux futurs besoins en construction navale, d’attirer des personnes talentueuses et d’offrir de bons emplois dans diverses collectivités, le gouvernement du Canada ajoutera un troisième chantier naval canadien, à titre de partenaire dans le cadre de la SNCN. Le gouvernement du Canada mettra en œuvre un processus concurrentiel pour sélectionner ce troisième chantier dans les prochains mois.

Citations

« La Garde côtière canadienne sauve des vies en mer, assure la sécurité du transport maritime, soutient une économie autrement paralysée par les embâcles, protège l’environnement marin et appuie la souveraineté et la sécurité du Canada. Étant donné la croissance du commerce maritime et les changements climatiques dont nous ressentons déjà les effets, la demande pour les services de la Garde côtière canadienne continuera de croître. Le renouvellement de la flotte de la Garde côtière garantit la confiance des Canadiens et des secteurs qui comptent sur les services de la Garde côtière pour demeurer concurrentiels. »

L’honorable Jonathan Wilkinson
Ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« La Stratégie nationale de construction navale est la bonne approche à adopter pour garantir le soutien de la Garde côtière, de la Marine et des activités maritimes au moyen de navires modernes. En plus d’assurer une adaptation pour répondre aux besoins changeants du gouvernement fédéral en matière de construction navale, la Stratégie permet de créer des emplois, de générer des avantages et de la prospérité pour les collectivités de tout le Canada, ainsi que d’appuyer un secteur maritime durable. Nous demeurons fermement résolus à suivre la Stratégie et, pour en assurer le succès à l’avenir, nous poursuivrons notre étroite collaboration avec nos partenaires de construction navale. »

L’honorable Carla Qualtrough
Ministre des Services publics et de l'Approvisionnement et de l’Accessibilité

« La Garde côtière canadienne offre des services essentiels aux Canadiens et aux Canadiennes de la région de l’Atlantique en assurant la sécurité de nos équipages et la navigation dans nos cours d’eau. Cet investissement confirme l’engagement du gouvernement du Canada envers la Garde côtière, mais aussi envers la Stratégie nationale de construction navale, qui vise à procurer à nos flottes fédérales les navires dont elles ont besoin, tout en favorisant la création d’emplois et la croissance économique au Canada, et ici, dans le Canada atlantique. »

L’honorable Bernadette Jordan
Ministre du Développement économique rural

Faits en bref

  • La Garde côtière canadienne fournit des services essentiels de recherche et sauvetage et d'intervention environnementale dans le Canada Atlantique, avec plus de 1 900 employés et une flotte de 44 navires de différentes tailles et 9 hélicoptères.

  • Les centres de commandement en recherche et sauvetage d’Halifax (Nouvelle-Écosse) et de St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador) reçoivent plus de 2 500 appels par année. En 2018, l’équipe régionale d’intervention environnementale de la Garde côtière du Canada Atlantique a reçu 481 rapports de pollution qui comprenaient des incidents tels que des déversements d’origine inconnue, des échouements et des naufrages de navires et la présence de grands navires commerciaux, tant étrangers que canadiens, qui représentaient une menace immédiate de pollution.

  • Le coût total des 18 nouveaux grands navires est de 15,7 milliards de dollars, ce qui correspond à l’estimation préliminaire des budgets de projets, y compris les coûts de construction, de logistique et de soutien, des éventualités, de gestion de projet et d’infrastructure. Le coût de chacun des navires sera annoncé une fois que les contrats auront été négociés.

  • De surcroît, le gouvernement procédera, par l’entremise d’un processus concurrentiel, à la conception d’une nouvelle classe de navires plus petits, le navire semi-hauturier polyvalent, qui sera un complément à la flotte de grands navires, car il servirait à des missions en eau peu profonde et à des activités scientifiques semi-hauturières.

  • Des travaux de réparation, de radoub et de prolongation de la durée de vie des navires seront effectués sur la flotte existante jusqu'à ce que les nouveaux navires soient livrés, et plus de 2 milliards de dollars seront investis sur une base concurrentielle à cette fin.

  • Outre le financement destiné à la construction de navires, le gouvernement du Canada consacre 351,3 millions de dollars pour renforcer, sur une base permanente, les capacités de la Garde côtière canadienne, notamment en améliorant la supervision de la gestion et en faisant la promotion de l’innovation écologique.

  • À ce jour, le gouvernement du Canada a conclu des contrats de plus de 11 milliards de dollars dans le cadre de la SNCN dans l’ensemble du pays. De cette somme, plus de 4 milliards de dollars, ou 37 %, ont été versés à des entreprises du Canada atlantique, y compris de petites et moyennes entreprises comptant moins de 250 employés à temps plein.

Liens connexes

Personnes-ressources

Ashley Michnowski
Directrice des communications
Cabinet de l’honorable Carla Qualtrough
819-997-5421

Relations avec les médias
Services publics et Approvisionnement Canada
819-420-5501
media@tpsgc-pwgsc.gc.ca

Suivez-nous sur Twitter

Suivez-nous sur Facebook


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :