Frégates de classe Halifax : Entretien de la flotte fédérale de navires de combat du Canada

Communiqué de presse

Le 16 juillet 2019 - Gatineau (Québec) - Services publics et Approvisionnement Canada

Le gouvernement du Canada est déterminé à fournir aux femmes et aux hommes de la Marine royale canadienne les navires de guerre sécuritaires et efficaces nécessaires à la protection de la souveraineté canadienne, tout en revitalisant une industrie maritime de calibre mondial.

Le gouvernement investit plus de 7,5 milliards de dollars dans les 12 frégates de classe Halifax de la Marine royale canadienne afin d’assurer l’entretien continu nécessaire jusqu’à la fin de leur service au début des années 2040.

Aujourd’hui, le gouvernement du Canada a attribué des contrats d’une valeur totale de 1 milliard de dollars à Chantier Davie Canada Inc. et à Seaspan Victoria Shipyards Limited pour la réalisation des travaux d’entretien sur le premier groupe de frégates de classe Halifax du Canada. Le gouvernement est à finaliser un contrat similaire avec Irving Shipbuilding Inc.

Ces contrats initiaux d’une durée de cinq ans garantissent un minimum de 3 frégates pour chaque chantier naval (les travaux doivent commencer au début des années 2020). La valeur des contrats devrait augmenter à mesure que de nouveaux lots de travaux seront ajoutés.

Ces contrats devraient permettre de créer ou préserver jusqu’à 400 emplois à chacun des chantiers navals ainsi que des centaines d’emplois connexes pour les fournisseurs et sous-traitants du secteur maritime de partout au pays.

Les navires de combat canadiens remplaceront les frégates de classe Halifax et les contre-torpilleurs de classe Iroquois retirés du service. Avec eux, la Marine royale canadienne disposera de navires modernes et performants pour surveiller et défendre les eaux canadiennes, continuer à contribuer aux opérations navales internationales pendant des décennies et déployer rapidement des forces navales crédibles dans le monde entier, dans un bref délai. La construction des navires de combat canadiens doit commencer au début des années 2020.

Citations

« Ce travail vital à long terme montre la détermination du gouvernement à soutenir les femmes et les hommes de la Marine royale canadienne en leur fournissant le matériel nécessaire pour protéger les intérêts canadiens au pays et à l’étranger. En collaboration avec nos partenaires de la construction navale, nous répondons aux exigences du gouvernement fédéral relativement à la flotte, favorisons l’innovation technologique canadienne et créons des emplois partout dans notre grand pays. »

L’honorable Carla Qualtrough
Ministre des Services publics et de l’Approvisionnement et de l’Accessibilité

« La présente annonce est essentielle pour soutenir la modernisation de la Marine royale canadienne. Grâce aux investissements continus de notre gouvernement, notre Marine ne cessera de contribuer à la sécurité maritime et à la stabilité partout dans le monde. Cela témoigne de la façon dont notre politique de défense, Protection, Sécurité, Engagement, favorise le réengagement du Canada dans le monde. Je suis fier de nos marins et de l’excellent travail qu’ils accomplissent. »

L’honorable Harjit S. Sajjan
Ministre de la Défense nationale

« Ce contrat, à terme, sera le plus important contrat fédéral octroyé à la Davie à ce jour. Je suis fier de savoir que les travailleurs de la Davie pourront mettre à profit leurs compétences et leurs talents pour veiller à ce que les hommes et les femmes de la Marine royale canadienne disposent des navires nécessaires pour mener à bien leurs importantes opérations, au pays et à l'étranger. »

L’honorable Jean-Yves Duclos
Ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social

Faits en bref

  • Sur les 1 milliard de dollars (taxes en sus), Chantier Davie Canada Inc. et Seaspan Victoria Shipyards Limited recevront chacun un contrat de 500 millions de dollars. Il s’agit de contrats initiaux et les valeurs sont liées aux calendriers de l’entretien des différents navires, au coût des salaires de la main-d’œuvre des chantiers navals et à l’état anticipé ainsi qu’aux travaux qui devront être réalisés sur les différents navires.

  • La Politique des retombées industrielles et technologiques, y compris la proposition de valeur, a été appliquée à ce processus d’approvisionnement.

  • Les périodes d’entretien en cale sèche sont essentielles pour assurer la disponibilité et la fiabilité des frégates de classe Halifax pendant leur cycle opérationnel et leurs déploiements.

  • La Marine royale canadienne exige qu’au moins 8 des 12 frégates puissent être déployées en tout temps pour respecter l’engagement de la Marine envers le gouvernement du Canada.

  • Ces frégates surveillent et contrôlent les eaux canadiennes, défendent la souveraineté du Canada, facilitent les activités de recherche et de sauvetage à grande échelle et fournissent une aide d’urgence en cas de besoin. Les frégates opèrent aux côtés des Nations Unies, de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) et de coalitions d’États alliés et sont intégrées à elles pour appuyer des opérations internationales de maintien de la paix et de la sécurité. Mises en service dans les années 1990, les frégates de classe Halifax construites au Canada ont été modernisées récemment pour qu’elles demeurent efficaces et utiles du point de vue opérationnel jusqu’à la mise en service des navires de combat canadiens.

Liens connexes

Personnes-ressources

Marielle Hossack
Attachée de presse
Cabinet de l’honorable Carla Qualtrough
819-997-5421

Relations avec les médias
Services publics et Approvisionnement Canada
819-420-5501
media@tpsgc-pwgsc.gc.ca

Suivez-nous sur Twitter

Suivez-nous sur Facebook

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :