Structure du patrimoine | Annexe A – Tableau des honneurs et des saluts accordés à des personnages de marque

Table des matières
  • Annexe A – Tableau des honneurs et des saluts accordés à des personnages de marque (13A-1)
Numéro Personnage de marque Nom du salut Effectif de la garde Salut musical (voir le nota 1) Salve d’honneur Drapeaux consacrés, drapeaux et enseignes
(a) (b) (c) (d) (e) (f) (g)
1. SM la reine; SAR le prince Philippe, duc d'Édimbourg royal 100 Salut initial – Dieu protège la reine (en entier) Salut final – Ô Canada (en entier) 21 Numéros 1 à 6 inclusivement. Les drapeaux consacrés doivent être portés par les formations et les unités qui en possèdent et inclinés pendant le salut royal ou le salut d'État. Les unités et les éléments qui possèdent un ensemble de drapeaux consacrés (drapeau consacré de la reine et drapeau consacré de commandement/collège/ régiment) doivent les porter tous. Lorsque la garde d'honneur est constituée par une formation ou par une unité qui ne possède pas de drapeau consacré, celle-ci doit porter le drapeau national du Canada et l'enseigne des FAC. II ne faut pas placer ces derniers en avant dans l'ordre de revue; il faut les déployer pendant le salut royal ou le salut d'État et ne pas les incliner ni les amener.
2. Autres membres de la famille royale royal 100 Salut initial – Dieu protège la reine (six premières mesures) Salut final – Ô Canada (en entier) 21
3. Souverains étrangers et membres des familles régnantes étrangères; présidents et chefs d'État de pays du Commonwealth et de pays étrangers royal (ou d’État) 100 Salut initial – Hymne national approprié (en entier) Salut final – Ô Canada (en entier) 21
4. Gouverneur général du Canada royal 100 Saluts initial et final Salut vice royal (six premières mesures de Dieu protège la reine et quatre premières et quatre dernières de l’Ô Canada) 21
5. Gouverneurs généraux des pays du Commonwealth royal 100 Salut initial – Dieu protège la reine (six premières mesures) Salut final – Ô Canada (en entier) 21
6. Lieutenant-gouverneur d'une province canadienne dans son secteur de compétence royal 100 Voir le numéro 4 15
7. Premier ministre du Canada; premiers ministres (chefs de gouvernement) de pays du Commonwealth et de pays étrangers; vice président des États-Unis; ambassadeurs et hauts- commissaires général 50 Salut initial – Hymne national approprié (en entier) Salut final – Ô Canada (en entier) 19 Numéros 7 à 10 inclusivement. Les formations et les unités qui possèdent un ensemble de drapeaux consacrés, ou les unités qui possèdent un seul drapeau consacré ne doivent porter que le drapeau consacré du commandement/ collège/régiment (ou « second drapeau consacré »). (La Marine royale canadienne, qui ne possède qu'un drapeau consacré de la reine, ne doit pas l'arborer dans les cas prévus aux nos 7 à 10 inclusivement.) Lorsqu'on ne dispose pas de drapeau consacré, il faut arborer le drapeau national du Canada et l'enseigne des FAC ou un drapeau de commandement pour les cas prévus aux nos 7 à 9, et on peut aussi le faire pour ceux dont il est question au no 10. II faut déployer le drapeau consacré ou les drapeaux pendant le salut général; il ne faut pas les incliner ni les amener. II ne faut pas placer les drapeaux en avant dans l'ordre de revue.
8. Ministre et ministre associé de la Défense nationale, et homologues dans les pays du Commonwealth et les pays étrangers général 50 Voir le numéro 7 17
9. Conseil de la Défense, Conseil de la Marine, Conseil de l'Armée ou Conseil de l'Air des pays du Commonwealth lorsqu'ils agissent comme une personne morale (au moins deux membres pour constituer un quorum) général 50 “Le salut général” 15
10. Feld-maréchal ou l'équivalent général 50 “Le salut général” 19
Général ou l'équivalent général 50 “Le salut général” 17
Lieutenant général ou L'équivalent général 50 “Le salut général” 15
Major général ou L'équivalent général 50 “Le salut général” 13
Brigadier général ou L'équivalent général 50 “Le salut général” 11
11 De colonel à major inclusivement général Aucun (voir Nota 2) Voir Nota 2 Aucune Aucun
12 Dignitaires étrangers qui ne sont pas compris dans les numéros précédents Les honneurs à rendre sont déterminés par le QGDN. Les honneurs de ce genre doivent normalement être ceux qui sont rendus à ces dignitaires lorsqu’ils effectuent une visite officielle dans un établissement de leur propre pays. Toutefois, lorsqu'il est prévu de tirer une salve d'honneur, celle ci ne doit pas comprendre plus de 19 coups. Les drapeaux consacrés ou les drapeaux doivent être portés conformément aux directives du QGDN.

NOTA

  1. Les pièces musicales que les corps de cornemuses doivent utiliser pour les saluts sont énumérées ci dessous, et les détails concernant la musique que l'on doit jouer se trouvent dans le Manuel des corps de cornemuses des Forces canadiennes et le chapitre 7.
    1. pour un salut royal (ou un salut d’État) : Mallorca;
    2. pour un salut vice-royal : le deuxième groupe de quatre mesures de Mallorca, avec une anacrouse comprenant une croche pointée et une double croche, ainsi que les deux premières mesures de l’Ô Canada;
    3. pour un salut général :
      1. musiques des FAC – les huit premières mesures de Loch Leven Castle,
      2. musiques des cadets – les deux premières et les deux dernières mesures de The Maple Leaf Forever.
  2. Les officiers qui détiennent le grade de colonel ou un grade inférieur n’ont pas droit à une garde d'honneur personnelle; toutefois, il est permis de leur rendre les honneurs par l'intermédiaire d'une garde de caserne de cérémonie (voir la publication A PD 201 000/PT-001, Manuel de l'exercice et du cérémonial des FC, qui deviendra bientôt l’A-DH-201-000/PT-001, Manuel de l'exercice et du cérémonial des Forces armées canadiennes). II revient au commandant de choisir, parmi les musiques mentionnées ci dessous, celle que l'on doit jouer :
    1. Le salut général; ou
    2. un extrait approprié de la marche officielle de la formation ou de l'unité faisant l’objet d'une revue; ou
    3. un extrait approprié de la marche officielle de la formation ou de l'unité militaire dont le dignitaire est membre.
  3. Habituellement, une garde d'honneur ne rendra hommage qu'au dignitaire pour lequel elle a été montée. On monte une garde d'honneur au moment du salut initial fait au dignitaire honoré et on la démonte au moment du salut final. Lorsqu'on s'adresse à la garde qui a été montée, on l’appelle « garde d'honneur ». Une fois que la garde d'honneur est « démontée », on l'appelle simplement « garde », et elle rendra les saluts habituels comme n'importe quel autre corps de troupes armé.
  4. Les honneurs militaires complets sont constitués par la création d’une garde d'honneur, I’exécution d’une pièce musicale et le tir d'une salve d'honneur. Suivant les circonstances, il est possible de ne procéder qu'à l’une de ces activités. Toutefois, les honneurs militaires complets sont habituellement rendus, dans la mesure du possible, lors d’occasions officielles aux dignitaires ayant droit à un salut royal ou d'État (numéros 1 à 6 inclusivement).
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :