Modélisation des projections des émissions de gaz à effet de serre

Environnement et Changement climatique Canada (ECCC) élabore chaque année les projections officielles du gouvernement du Canada en matière d’émissions de gaz à effet de serre (GES), et a publié ses projections de 2016 concernant les émissions jusqu’en 2030 dans le Scénario de référence des émissions de gaz à effet de serre 2016 du Canada. Ce rapport présente des projections fondées sur un « scénario de référence » en ce qui concerne les émissions jusqu’en 2030 et montre que, selon les politiques et les mesures en place au 1er novembre 2016, les émissions totales de GES du Canada devraient atteindre 731 mégatonnes d’équivalent en dioxyde de carbone (Mt d’éq. CO2) en 2020 et 742 Mt en 2030.

ECCC utilise un cadre de modélisation énergétique et macroéconomique reconnu aux fins de l’estimation des émissions et des interactions économiques, à savoir le modèle énergie émissions économie du Canada (E3MC), pour évaluer des scénarios relatifs aux projections des émissions. Le modèle E3MC comporte deux composantes : Énergie 2020, qui comprend la structure de l’offre et de la demande d’énergie du Canada, et un modèle macroéconomique de l’économie canadienne. (Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet des modèles et de la méthodologie, veuillez consulter le document intitulé Tendances en matière d’émissions au Canada, 2014).

Chaque année, ECCC met à jour ses modèles selon les données historiques les plus récentes tirées du Bulletin sur la disponibilité et écoulement d’énergie au Canada de Statistique Canada et du Rapport d’inventaire national : Sources et puits de gaz à effet de serre au Canada d’Environnement et Changement climatique Canada. En ce qui concerne les projections de 2016, les données historiques les plus récentes disponibles datent de 2014. En outre, les projections sont fondées sur les plus récentes données énergétiques et économiques, notamment les perspectives de l’Office national de l’énergie concernant les prix de l’énergie, la production de pétrole et de gaz et les grands projets énergétiques, la croissance économique selon la Mise à jour des projections économiques et budgétaires de novembre 2016 de Finances Canada et les projections de la croissance démographique de Statistique Canada. Le scénario de référence englobe les nouvelles politiques et mesures fédérales, provinciales et territoriales qui font l’objet d’une certitude législative ou financière et qui étaient en place au 1er novembre 2016.

Une incertitude considérable entoure les hypothèses liées aux prix de l’énergie et à la croissance économique, notamment à moyen et à long terme. Un domaine possible d’émissions est donc présenté selon divers scénarios relatifs aux prix de l’énergie et à la production énergétique (voir le rapport pour de plus amples précisions). Le diagramme ci-dessous présente la fourchette prévue des émissions pour 2020 et 2030 selon une croissance élevée et faible du produit intérieur brut (PIB), de même que des prix du pétrole et des niveaux de production de pétrole élevés et faibles. Ces scénarios suggèrent que la fourchette des émissions anticipée pourrait s’étendre de 697 Mt en 2030, selon le scénario d’émissions les plus basses, à 790 Mt selon le scénario d’émissions les plus élevées.

Il convient de noter que les projections ne tiennent pas compte des émissions ni de la séquestration liées à l’affectation des terres, au changement d’affectation des terres et à la foresterie.

Les principaux intervenants ainsi que les fonctionnaires provinciaux et territoriaux ont été consultés sur les projections et les hypothèses de base liées aux projections de 2016. Un examen détaillé des approches méthodologiques est effectué périodiquement par des spécialistes externes de premier plan en matière de modélisation économique et de projections relatives aux émissions de GES.

Prévisions des émissions intérieures du Canada en 2020 et en 2030 (Mt d’éq. CO2)

Graphique à courbes illustrant les émissions prévues entre 2020 et 2030

Parcours pour atteindre les objectifs de 2030 du Canada

ECCC a également estimé les impacts de politiques et de mesures additionnelles qui ont été annoncées mais qui ne sont pas prises en considération dans les projections du scénario de référence de 2016. Les impacts sur les émissions de GES en 2030 sont présentés dans le graphique ci-dessous, en tant que réductions estimées en Mt d’éq. CO2 mesurées sur la base du scénario de référence de 2016, soit 742 Mt en 2030 (représentée par la ligne pointillée supérieure).

La première section (en bleu) présente les mesures annoncées par tous les ordres de gouvernement au 1er novembre 2016, mais comportant un niveau d’incertitude qui les exclue du scénario de référence. Il s’agit, notamment, des règlements fédéraux sur les hydrofluorocarbones et les véhicules utilitaires lourds et de projets de règlements du gouvernement fédéral et de l’Alberta visant à réduire les émissions de méthane dans le secteur du pétrole et du gaz. Le plan de leadership climatique de la Colombie-Britannique et le plan d’accroissement des énergies renouvelables dans la production d’électricité de la Saskatchewan ont également été pris en compte, dans la mesure où des renseignements suffisamment détaillés pour la modélisation étaient disponibles. En outre, les réductions de l’ordre de 89 Mt tiennent compte des estimations concernant les achats de droits d’émission (de crédits de carbone) par les entités visées par le programme de plafonnement et d’échange de droits d’émission de la Western Climate Initiative (WCI) pour l’Ontario et le Québec, comme il est indiqué ci dessous. Cela amène les projections d’émissions à 653 Mt pour 2030.

La deuxième section (en jaune) présente les mesures prévues en vertu du Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques, qui devraient entraîner une réduction des émissions de l’ordre de 86 Mt, notamment, l’élimination progressive du charbon d’ici 2030, la norme en matière de carburants propres et d’autres mesures touchant l’électricité, les bâtiments, les transports et l’industrie. Ces mesures réduiront les projections d’émissions à 567 Mt pour 2030.

La troisième section (en vert) reflète les réductions possibles découlant d’autres mesures qui n’ont pas encore été modélisées, notamment sur le plan du transport en commun et des infrastructures vertes, de l’innovation et de l’amélioration technologique découlant d’investissements dans les domaines de la recherche, du développement et de la mise en œuvre de technologies propres, de l’accroissement de la séquestration de carbone dans les forêts, les sols et les terres humides, de la rigueur accrue des mesures existantes et des actions futures de tous les ordres de gouvernement.

Graphique à bande illustrant les émissions prévues de GES

Le tableau ci-dessous présente d’autres informations détaillées sur la voie à suivre pour atteindre la cible de 2030 du Canada.

Cellule vide Réduction supplémentaire (Mt) Émissions totales en 2030 (Mt) Remarques sur les hypothèses de modélisation
Deuxième rapport biennal du Canada déposé à la CCNUCC 815 Voir l’annexe 3 du deuxième rapport biennal du Canada sur les changements climatiques pour plus de détails.
Scénario de référence de décembre 2016 (ligne pointillée dans le graphique) 73 742

Les hypothèses pour la croissance du PIB (Finances Canada) et le prix et la production du pétrole et du gaz (Office national de l’énergie) sont révisées à la baisse

Mesure fédérale incluse lors de la dernière mise à jour :

  • Des mesures dans le budget fédéral de 2016 afin d’accroître l’efficacité énergétique de l’équipement dans les immeubles

Mesures provinciales incluses lors de la dernière mise à jour :

  • En Alberta, l’abandon progressif du charbon, redevance sur le carbone à 30 $ et le plafond de 100 mégatonnes sur les émissions des sables bitumineux
  • En Ontario, l’adhésion au système de plafonnement et d’échange de droits d’émission en vertu du WCI
  • Au Québec, la réglementation sur les nouveaux immeubles commerciaux, institutionnels et résidentiels en hauteur

Voir le scénario de référence des émissions de gaz à effet de serre au Canada en 2016, décembre 2016, pour plus de détails.

Mesures FPT annoncées (en date du 1er novembre) (barre bleue dans le graphique) 89 653

Mesures fédérales incluses :

  • Règlements sur les HFC
  • Règlements sur les véhicules lourds (phase 2)
  • Règlements sur le méthane produit par le secteur pétrolier et gazier

Mesures provinciales incluses :

  • En Saskatchewan, l’annonce sur l’électricité renouvelable
  • En Alberta, l’adoption de règlements sur le méthane
  • En Colombie-Britannique, l’adoption du plan de leadership sur le climat

Suppose que l’Ontario et le Québec atteindront leurs cibles d’émissions, par des achats internationaux de droits d’émission auprès du WCI

Mesures du cadre pancanadien (barre jaune dans le graphique) 86 567

Mesures incluses dans le CPC pour tous les secteurs. Comprend également les mesures fédérales annoncées en novembre 2016 (l’abandon progressif du charbon d’ici 2030 et la norme sur les carburants propres).

Mesures supplémentaires (barre verte dans le graphique) 44 523

Comprend des réductions d’émissions anticipées provenant d’une combinaison des éléments suivants :

  • Investissements dans les infrastructures vertes et le transport en commun
  • Investissements en R-D liée à l’innovation et aux technologies propres
  • Accroissement du carbone stocké dans les forêts, les sols et les milieux humides
  • Toute action future entreprise par les gouvernements
Réductions sectorielles 1
Secteur 2 Réductions par rapport au scénario de référence de décembre 2016 (742 Mt à 567 Mt en 2030)
Électricité 17 Mt (de 34 à 17 Mt)
Bâtiments 28 Mt (de 94 à 66 Mt)
Transports 15 Mt (de 157 à 142 Mt)
Industrie lourde (y compris celle du pétrole et du gaz) 56 Mt (de 330 à 274 Mt)
Agriculture, déchets et autres 4 Mt (de 127 à 123 Mt)
Achat de droits d’émission auprès de la WCI (Ontario et Québec) 55 Mt

1 Les réductions présentées dans ce tableau correspondent aux mesures annoncées par les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux à compter du 1er novembre 2016 (barre bleue) et aux mesures dans le Cadre pancanadien sur la croissance propre et le changement climatique.

2 Les secteurs tels qu’ils sont définis dans le scénario de référence des émissions de gaz à effet de serre au Canada en 2016

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :