L'approche du Canada en matière de financement climatique international

Les cinq éléments de l'approche du Canada en matière de financement climatique international, décrits dans le texte ci-dessous

Soutien à l'adaptation pour les pays les plus pauvres et les plus vulnérables

L’un des principaux objectifs du financement climat du Canada est de fournir aux pays les plus pauvres et les plus vulnérables une aide à l’adaptation. L’adaptation constitue un élément fondamental de l’Accord de Paris, et le Canada est déterminé à poursuivre les efforts visant à majorer le financement de l’adaptation. L’objectif de ce type de financement est d’appuyer la transition vers des économies à faibles émissions de carbone qui sont résilientes aux changements climatiques.

Les pays les moins avancés (PMA) et les petits États insulaires en développement (PEID) sont confrontés à plusieurs contraintes en termes de ressources et de capacités humaines et institutionnelles. Ces contraintes ont une incidence sur leur capacité d'adaptation au changement climatique. Le Canada collabore étroitement avec les PMA et les PEID en matière d’adaptation par le biais d’initiatives bilatérales et de contributions multilatérales.

Le Canada fournit 30 millions de dollars pour répondre aux besoins d'adaptation urgents des pays en développement par le biais du Fonds pour les pays les moins avancés (Fonds pour les PMA). Le Fonds pour les PMA a soutenu un projet au Malawi visant à aider les nouvelles stations météorologiques à fournir des informations précises, aidant les agriculteurs à renforcer leur résilience face aux effets du changement climatique. Plus de 5 millions de personnes dans 11 districts bénéficieront du projet.

Réduction des émissions de gaz à effet de serre pour atténuer les changements climatiques

Le financement climat du Canada supportent des projets qui visent à réduire les émissions de GES ainsi qu’à favoriser une croissance durable et à faibles émissions de carbone. Le Canada aide les pays en développement à fixer leurs priorités et à combler leurs besoins en matière de réduction des émissions de GES dans le but de considérablement atténuer les effets des changements climatiques.

Le Canada a consacré 60 millions de dollars à la mise en place d’un programme relatif aux énergies renouvelables dans les petits États insulaires en développement (lien en anglais seulement), qui soutient la planification et la construction d'infrastructures d'énergie renouvelable, de solutions d'efficacité énergétique et de stockage de batteries.

Mobilisation de capitaux privés pour les mesures de lutte contre les changements climatiques

Le Canada mobilise des capitaux du secteur privé pour lutter contre les changements climatiques. Le financement public à lui seul ne sera pas suffisant pour combattre ces changements. Le secteur privé a un rôle important à jouer pour atteindre les niveaux d’investissement nécessaires pour créer des collectivités à faibles émissions en carbone et résilientes aux changements climatiques. Pour le secteur privé, les solutions climatiques recèlent un fort potentiel d’investissement. Le Canada collabore avec des banques multilatérales de développement et des partenaires bilatéraux pour lever les obstacles à l’investissement privé. En travaillant de concert avec ces parties, le Canada contribue :

Le Canada a récemment annoncé un financement supplémentaire de 200 millions de dollars pour une deuxième phase du Fonds canadien pour le climat pour le secteur privé en Asie (lien en anglais seulement) auprès de la Banque asiatique de développement. Ce fonds vise à catalyser les investissements privés dans le climat dans les pays en développement d’Asie et du Pacifique.

Grâce à ce fonds, le Canada verse 30 millions de dollars pour soutenir la construction et l'exploitation d'un projet d'énergie éolienne de 72 MW et de quatre projets d'énergie solaire d'une capacité totale de 42 MW dans des régions éloignées de l'est de l'Indonésie. Ce sera le premier projet solaire à échelle industrielle mis au point par le secteur privé en Indonésie. Ce projet à lui seul mobilisera 115 millions de dollars supplémentaires provenant d'autres sources publiques et privées.

Appui aux institutions et aux mécanismes de la CCNUCC

Le Canada appuie également les organes et les mécanismes financiers de la CCNUCC, lesquels jouent un rôle important dans la lutte mondiale contre les changements climatiques. La CCNUCC collabore avec les pays développés et en développement dans le but de réunir des fonds pour le climat et de mettre en application l’Accord de Paris. Par l’intermédiaire de la CCNUCC, le Canada contribue considérablement au financement des programmes de lutte contre les changements climatiques, comme le Fonds vert pour le climat et le Fonds pour l’environnement mondial.

Le Canada verse 300 millions de dollars au GCF, le plus important fonds international dédié au climat, aidant les pays en développement à réduire leurs émissions de GES et à s'adapter aux impacts du changement climatique. Le Canada continue également d’appuyer l’action du FEM en matière de changement climatique dans les pays en développement. Le FEM est une source clé de financement et un catalyseur d’action pour l’environnement.

Alignement sur les objectifs de développement durable

Les investissements canadiens dans le financement de la lutte contre les changements climatiques contribuent au Programme de développement durable à l'horizon 2030 et aux objectifs de développement durable, notamment l’objectif 13 –Lutter contre les changements climatiques (lien en anglais seulement). Cette initiative est un appel mondial à l'action pour mettre fin à la pauvreté, protéger la planète et faire en sorte que tous les peuples bénéficient de la paix et de la prospérité d'ici 2030. Le bien-être des pays en développement est souvent lié à l'état de l'environnement naturel et aux opportunités qu'il offre. Le changement climatique contribue à - et aggrave souvent - d'autres problèmes de développement, tels que:

Considérations d'égalité des sexes

En plus de ces cinq éléments, le Canada veille également à ce que ses investissements dans la lutte contre les changements climatiques s’harmonisent avec ses objectifs de développement international, comme la promotion de l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes et des filles. Les mesures de protection de l’environnement et de lutte contre les changements climatiques sont au cœur de la Politique d’aide internationale féministe du Canada. Le Canada s’efforce notamment :

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :