La démence et les accidents vasculaires cérébraux concomitants chez les Canadiens âgés de 65 ans et plus

Télécharger le format de rechange
(Format PDF, 1 087 Ko, 9 pages)

Organisation : Agence de la santé publique du Canada

Publiée : 2020-09-18

Nous aimerions connaître votre opinion

Aidez-nous à améliorer nos produits, répondez à notre rapide sondage en deux questions.

Faits saillants du Système canadien de surveillance des maladies chroniques

La démenceNote de bas de page i et les accidents vasculaires cérébraux (AVC) sont des maladies chroniques débilitantes courantes au Canada. Elles posent des problèmes de santé importants, surtout chez les personnes âgées de 65 ans et plus. Le risque de développer ces affections, séparément ou ensemble (c.-à-d. en comorbidité), augmente avec l’âge.Note de bas de page 1 Note de bas de page 2 Note de bas de page 3 Certaines études canadiennes ont examiné la comorbidité de la démence et des AVC au sein de populations précises;Note de bas de page 4 Note de bas de page 5 cependant, les données sont insuffisantes pour estimer la prévalence de cette comorbidité dans l’ensemble de la population canadienne.Note de bas de page 6 Note de bas de page 7

La présente fiche d’information fournit de nouvelles estimations sur la comorbidité de la démence et des AVC chez les Canadiens âgés de 65 ans et plus, soit en examinant la présence simultanée de la démence et de tout AVC au moyen des données du Système canadien de surveillance des maladies chroniques (SCSMC). L’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) utilise le SCSMC pour effectuer une surveillance nationale de 20 maladies chroniques, notamment la démence et les AVC diagnostiqués.Note de bas de page 8 Note de bas de page 9

La démence désigne un ensemble de symptômes et de signes associés à une détérioration progressive des fonctions cognitives qui nuit aux activités quotidiennes.Note de bas de page 8 Elle est causée par diverses maladies et lésions du cerveau et du système vasculaire. La maladie d’Alzheimer est la cause la plus fréquente de démence, suivie de la démence vasculaire. Cependant, les données disponibles semblent indiquer que la démence mixte, qui se caractérise par une combinaison de causes, mais souvent ces deux causes, est également courante.Note de bas de page 10 Note de bas de page 11

Un AVC est une perte soudaine de la fonction cérébrale causée par un blocage (AVC ischémique) ou une rupture (AVC hémorragique) des vaisseaux sanguins du cerveau.Note de bas de page 9

Les définitions de cas validées pour la démence diagnostiquéeNote de bas de page 12 chez les personnes âgées de 65 ans et plus et pour l’AVC diagnostiquéNote de bas de page 13 chez les personnes âgées de 20 ans et plus ont été appliquées aux données longitudinales du SCSMC (du 1er avril 1996 au 31 mars 2017). Parmi les personnes âgées de 65 ans et plus toujours en vie en 2016–2017, les cas de démence et d’AVC concomitants (quel que soit l’ordre d’apparition) ont été relevés comme des cas de comorbidité prévalents. Les données sont présentées pour l’année financière 2016–2017. Des données provenant de l’ensemble des provinces et territoires canadiens, à l’exception de la Saskatchewan, étaient disponibles pour ces analyses.

Combien de Canadiens âgés de 65 ans et plus sont atteints de démence et ont également subi un AVC (prévalence)?

Selon les données de l’année financière 2016–2017 du SCSMC, parmi les personnes âgées de 65 ans et plus, 6,9 % (soit 432 000 personnes) étaient atteintes de démence et 9,6 % (soit 602 000 personnes) avaient subi un AVC depuis le début de la période de surveillance en 1996–1997. Dans l’ensemble de la population âgée de 65 ans et plus :

En 2016–2017, environ 1,8 % des personnes âgées de 65 ans et plus (soit 110 000 personnes) étaient atteintes de démence et avaient subi un AVC concomitants, tandis que 5,1 % (soit 322 000 personnes) étaient atteintes de démence sans AVC et que 7,8 % (soit 492 000 personnes) avaient subi un AVC sans démence (Tableau 1).

Tableau 1

Prévalence brute (en pourcentage) de la démence et des AVC chez les personnes âgées de 65 ans et plus, Canada*, 2016–2017
Population Prévalence brute en pourcentage
Personnes avec démence et AVC 1,8
Personnes avec démence, sans AVC 5,1
Personnes avec AVC, sans démence 7,8
Personnes sans démence et sans AVC 85,3

Les taux bruts étaient fondés sur des nombres arrondis de façon aléatoire au multiple de 10 le plus près.

*Les données de la Saskatchewan n’étaient pas disponibles.

Source : Agence de la santé publique du Canada, à partir des fichiers de données du SCSMC fournis par les provinces et les territoires (août 2019).

Lorsque des taux bruts sont rapportés, la prévalence de la comorbidité de la démence et des AVC était plus élevée chez les femmes que chez les hommes (1,9 % contre 1,6 %); or, cette différence est inversée si l’on rapporte des taux standardisés selon l’âge (1,6 % contre 1,8 %), étant donné la répartition par âge de la population âgée.

Par ailleurs, la prévalence de la démence sans AVC augmentait avec l’âge. La prévalence de la démence, sans AVC, était plus élevée chez les femmes de 75 ans et plus que chez les hommes du même âge (Tableau 2a). La prévalence des AVC sans démence augmentait également avec l’âge, mais moins rapidement après 85 ans. Quel que soit l’âge, les AVC sans démence étaient plus fréquents chez les hommes que chez les femmes (Tableau 2b).

Tableau 2

Prévalence brute (en pourcentage) des personnes âgées de 65 ans et plus (a) atteintes de démence, sans AVC et (b) ayant subi un AVC, sans démence, selon le groupe d’âge et le sexe, Canada*, 2016–2017
Groupe d'âge (années) 2a : Avec démence, sans AVC
Prévalence brute
en pourcentage
(intervalle de confiance à 95%)
2b : Avec AVC, sans démence
Prévalence brute
en pourcentage 
(intervalle de confiance à 95%)
Femmes Hommes Total Femmes Hommes Total
65–69 0,6 (0,6-0,6) 0,6 (0,6-0,6) 0,6 (0,6-0,6) 4,0 (4,0-4,0) 5,3 (5,3-5,4) 4,6 (4,6-4,7)
70–74 1,9 (1,9-1,9) 1,7 (1,7-1,7) 1,8 (1,8-1,8) 5,7 (5,6-5,7) 7,5 (7,4-7,6) 6,6 (6,5-6,6)
75–79 4,7 (4,6-4,8) 4,0 (3,9-4,0) 4,4 (4,3-4,4) 7,8 (7,7-7,8) 9,9 (9,9-10,0) 8,8 (8,7-8,8)
80–84 9,8 (9,7-9,9) 7,8 (7,8-7,9) 8,9 (8,9-9,0) 9,9 (9,8-10,0) 12,5 (12,4-12,7) 11,1 (11,0-11,1)
85–89 16,7 (16,6-16,9) 12,9 (12,8-13,1) 15,2 (15,1-15,3) 11,8 (11,6-11,9) 14,4 (14,2-14,5) 12,8 (12,7-12,9)
90+ 24,7 (24,5-24,9) 18,0 (17,8-18,3) 22,7 (22,5-22,8) 12,6 (12,4-12,7) 15,0 (14,8-15,2) 13,3 (13,2-13,4)

Les taux bruts étaient fondés sur des nombres arrondis de façon aléatoire au multiple de 10 le plus près.

*Les données de la Saskatchewan n’étaient pas disponibles.

Remarque : L’intervalle de confiance à 95 % correspond à une plage de valeurs estimée dans laquelle la valeur réelle devrait se situer 19 fois sur 20.

Source : Agence de la santé publique du Canada, à partir des fichiers de données du SCSMC fournis par les provinces et les territoires (août 2019).

La prévalence de la comorbidité de la démence et des AVC chez les personnes âgées de 65 ans et plus augmentait de façon marquée, passant de 0,2 % chez les personnes âgées de 65 à 69 ans à 8,9 % chez celles de 90 ans et plus (Tableau 3). La prévalence brute de la comorbidité de la démence et des AVC était plus élevée chez les hommes jusqu’à 90 ans; à partir de cet âge, la prévalence brute était plus élevée chez les femmes (9,1 %) que chez les hommes (8,3 %). Cette répartition par sexe observée dans les taux bruts pourrait s’expliquer par le fait qu’un plus grand nombre de femmes que d’hommes survivent jusqu’à un âge plus avancé.

Tableau 3

Prévalence brute (en pourcentage) de la comorbidité de la démence et des AVC chez les personnes âgées de 65 ans et plus, selon le groupe d’âge et le sexe, Canada*, 2016–2017
Groupe d'âge (années) Prévalence brute en pourcentage
(intervalle de confiance à 95%)
Femmes Hommes Total
65–69 0,1 (0,1-0,1) 0,2 (0,2-0,2) 0,2 (0,2-0,2)
70–74 0,4 (0,4-0,5) 0,6 (0,6-0,6) 0,5 (0,5-0,5)
75–79 1,2 (1,1-1,2) 1,5 (1,4-1,5) 1,3 (1,3-1,3)
80–84 2,8 (2,7-2,8) 3,1 (3,1-3,2) 2,9 (2,9-3,0)
85–89 5,4 (5,3-5,5) 5,6 (5,5-5,7) 5,5 (5,4-5,5)
90+ 9,1 (9,0-9,2) 8,3 (8,2-8,5) 8,9 (8,8-9,0)

Les taux bruts étaient fondés sur des nombres arrondis de façon aléatoire au multiple de 10 le plus près.

*Les données de la Saskatchewan n’étaient pas disponibles.

Remarque : L’intervalle de confiance à 95 % correspond à une plage de valeurs estimée dans laquelle la valeur réelle devrait se situer 19 fois sur 20.

Source : Agence de la santé publique du Canada, à partir des fichiers de données du SCSMC fournis par les provinces et les territoires (août 2019).

Quels sont les taux de mortalité (toutes causes confondues) chez les Canadiens âgés de 65 ans et plus atteints de démence et ayant subi un AVC?

Comme on peut s’y attendre, les taux de mortalité toutes causes confondues augmentaient avec l’âge, quelle que soit la combinaison de maladies, et étaient plus élevés chez les hommes plus âgés que chez les femmes plus âgées (Tableau 4). Dans l’ensemble, le taux de mortalité toutes causes confondues standardisé selon l’âge était 6,9 fois plus élevé chez les personnes âgées de 65 ans et plus ayant les deux affections que chez celles qui n’avaient pas les deux affections (150,5 par 1 000 contre 21,8 par 1 000). Le ratio des taux standardisés selon l’âge était plus élevé chez les femmes (7,8) que chez les hommes (6,1) (données non présentées).

Les taux de mortalité toutes causes confondues étaient plus élevés chez les personnes ayant subi un AVC sans démence, chez les personnes atteintes de démence sans AVC et chez les personnes atteintes des deux affections, comparativement aux personnes non atteintes de démence et n’ayant pas subi d’AVC. Cependant, les ratios des taux diminuaient avec l’âge, ce qui peut s’expliquer par l’augmentation de la mortalité générale. En effet, le risque de mourir de n’importe quelle cause augmente avec l’âge.

Chez les personnes atteintes de démence, sans AVC (Tableau 4a), les ratios des taux étaient similaires entre les sexes dans tous les groupes d’âge, sauf chez les plus jeunes. Les ratios des taux parmi les personnes ayant subi un AVC, sans démence (Tableau 4b) et celles atteintes de démence et ayant subi un AVC concomitants (Tableau 4c) étaient plus élevés chez les femmes que chez les hommes pour tous les groupes d’âge, à l’exception des plus âgés.

Tableau 4

Taux de mortalité bruts toutes causes confondues et ratios des taux pour les personnes âgées de 65 ans et plus (a) atteintes de démence, sans AVC, (b) ayant subi un AVC, sans démence et (c) avec démence et AVC concomitants, par rapport à celles sans démence et sans AVC, selon le groupe d’âge et le sexe, Canada*, 2016–2017

Tableau 4a : Avec démence, sans AVC
Groupe d'âge (années) Taux de mortalité par 1 000
(intervalle de confiance à 95%)
Ratio des taux :
avec démence/sans AVC par rapport
à sans démence et sans AVC
(intervalle de confiance à 95%)
Femmes Hommes Femmes Hommes
65–69 64,5 (58,4-71,0) 77,7 (70,6-85,4) 9,4 (8,5-10,4) 7,1 (6,5-7,8)
70–74 67,2 (63,1-71,4) 89,1 (84,0-94,5) 6,5 (6,1-6,9) 5,7 (5,4-6,1)
75–79 79,0 (75,7-82,4) 111,2 (106,6-116,0) 5,1 (4,9-5,4) 4,7 (4,5-4,9)
80–84 100,4 (97,4-103,5) 143,0 (138,6-147,6) 4,2 (4,0-4,3) 3,9 (3,7-4,0)
85–89 138,7 (135,6-141,9) 197,5 (192,3-202,9) 3,5 (3,4-3,6) 3,3 (3,2-3,4)
90+ 227,2 (223,5-231,0) 288,8 (281,5-296,3) 2,6 (2,5-2,7) 2,7 (2,6-2,8)
Tableau 4b : Avec AVC, sans démence
Groupe d'âge (années) Taux de mortalité par 1 000
(intervalle de confiance à 95%)
Ratio des taux :
avec AVC/sans démence par rapport
à sans démence et sans AVC
(intervalle de confiance à 95%)
Femmes Hommes Femmes Hommes
65–69 30,7 (29,1-32,5) 38,0 (36,3-39,7) 4,5 (4,2-4,8) 3,5 (3,3-3,6)
70–74 36,3 (34,6-38,1) 44,6 (42,9-46,4) 3,5 (3,3-3,7) 2,9 (2,7-3,0)
75–79 47,0 (45,0-49,1) 56,1 (54,1-58,3) 3,1 (2,9-3,2) 2,4 (2,3-2,5)
80–84 61,2 (58,8-63,5) 77,5 (74,9-80,2) 2,5 (2,4-2,7) 2,1 (2,0-2,2)
85–89 88,6 (85,7-91,7) 109,5 (105,8-113,3) 2,2 (2,1-2,3) 1,8 (1,7-1,9)
90+ 162,8 (158,5-167,3) 184,6 (178,2-191,2) 1,9 (1,8-1,9) 1,7 (1,6-1,8)
Tableau 4c : Avec démence et AVC concomitants
Groupe d'âge (années) Taux de mortalité par 1 000
(intervalle de confiance à 95%)
Ratio des taux :
avec démence et AVC par rapport
à sans démence et sans AVC
(intervalle de confiance à 95%)
Femmes Hommes Femmes Hommes
65–69 115,9 (98,7-135,4) 127,0 (111,4-144,1) 16,9 (14,5-19,8) 11,6 (10,2-13,2)
70–74 108,9 (98,2-120,4) 129,8 (119,4-141,0) 10,5 (9,5-11,7) 8,4 (7,7-9,1)
75–79 141,6 (132,7-150,9) 154,1 (145,2-163,3) 9,2 (8,6-9,8) 6,5 (6,1-6,9)
80–84 156,2 (149,2-163,4) 196,5 (188,3-205,0) 6,5 (6,2-6,8) 5,4 (5,1-5,6)
85–89 199,9 (193,3-206,7) 249,6 (240,7-258,7) 5,0 (4,8-5,2) 4,1 (4,0-4,3)
90+ 285,0 (278,2-292,0) 333,7 (322,1-345,5) 3,3 (3,2-3,4) 3,1 (3,0-3,2)

Les taux bruts étaient fondés sur des nombres arrondis de façon aléatoire au multiple de 10 le plus près.

*Les données de la Saskatchewan n’étaient pas disponibles.

Remarque : L’intervalle de confiance à 95 % correspond à une plage de valeurs estimée dans laquelle la valeur réelle devrait se situer 19 fois sur 20.

Source : Agence de la santé publique du Canada, à partir des fichiers de données du SCSMC fournis par les provinces et les territoires (août 2019).

Quels sont les facteurs de risque associés à la démence et aux AVC?

De nombreux facteurs sont associés au développement et à la progression de la démence ou à la survenue d'un AVC. Les facteurs de risque non modifiables associés au développement de la démence ou à la survenue d'un AVC incluent l'âge, le sexe, les antécédents familiaux et l'origine ethnique.Note de bas de page 10 Note de bas de page 14 Note de bas de page 15 Note de bas de page 16

Des facteurs liés au mode de vie, tels qu'une alimentation saine, l'activité physique, la réduction de la consommation excessive d'alcool et l'abandon du tabac, peuvent contribuer à retarder ou à réduire le risque de démence ou d'AVC.Note de bas de page 10 Note de bas de page 14 Note de bas de page 15 Note de bas de page 16 En outre, il a été démontré que le fait d'avoir reçu un enseignement secondaire et d'être engagé sur le plan social protège contre la démence.Note de bas de page 10 Note de bas de page 16 Des affections telles que l'hypertension, un taux élevé de cholestérol sanguin, l'obésité, le diabète, la dépression, la fibrillation auriculaire et d'autres maladies cardiaques sont associées à une probabilité plus élevée de développer une démence ou de subir un AVC.Note de bas de page 10 Note de bas de page 14 Note de bas de page 15 Note de bas de page 16 Note de bas de page 17 Note de bas de page 18

Il existe de multiples interactions entre la démence et les AVC qui ne sont pas encore totalement comprises. Les similitudes de leurs facteurs de risque modifiables, en particulier l'hypertension, qui est très répandue et qui contribue au développement des deux affections, peuvent nous offrir des pistes de stratégies potentielles de prévention ou de retardement du développement ou de la progression des deux affections.Note de bas de page 19 Note de bas de page 20

À propos des données

Les données utilisées dans cette publication proviennent du Système canadien de surveillance des maladies chroniques (SCSMC), un réseau de collaboration des systèmes provinciaux et territoriaux de surveillance des maladies chroniques géré par l'Agence de la santé publique du Canada. Le SCSMC définit les cas de maladies chroniques à partir des bases de données administratives provinciales et territoriales sur la santé, y compris les réclamations de facturation des médecins, les dossiers de sorties des patients des hôpitaux et les dossiers d'ordonnances jumelés aux registres de l'assurance-maladie des provinces et des territoires au moyen d'un identificateur personnel unique. Les données sur tous les résidents admissibles à l'assurance-maladie provinciale ou territoriale sont saisies dans les registres de l'assurance-maladie. Les données de la Saskatchewan n'étaient pas disponibles pour ces analyses.

Définition de la démence diagnostiquée, y compris la maladie d'Alzheimer, dans le SCSMC

Les Canadiens âgés de 65 ans et plus sont considérés comme ayant reçu un diagnostic de démence, y compris de la maladie d'Alzheimer, s'ils ont au moins un dossier d'hospitalisation ou au moins trois réclamations de facturation de médecin (à intervalle d'au moins 30 jours) sur une période de deux ans comprenant un code de la CIM-9 ou de la CIM-10 correspondant à la démence, y compris la maladie d'Alzheimer, ou au moins un dossier d'ordonnance pour un médicament contre la démence.

Définition de l'AVC diagnostiqué dans le SCSMC

Les Canadiens âgés de 20 ans et plus sont considérés comme ayant subi un AVC s'ils ont au moins un dossier d'hospitalisation ou au moins deux réclamations de facturation de médecin sur une période d'un an comprenant un code de la CIM-9 ou de la CIM-10 correspondant à un AVC. Les données présentées dans cette publication sont limitées aux personnes âgées de 65 ans et plus.

Pour de plus amples renseignements sur les définitions de cas de maladies du SCSMC, veuillez consulter ceci : Définition de cas - SCSMC.

Pour en savoir plus sur la démence et les AVC

Obtenez des données

Une stratégie sur la démence pour le Canada : Ensemble, nous y aspirons

La stratégie nationale sur la démence a trois objectifs : prévenir la démence, faire progresser les thérapies et trouver un remède, et améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de démence et des aidants naturels. La surveillance et les données constituent l'un des cinq piliers qui soutiennent ces objectifs. L'amélioration de la surveillance de la démence et de ses comorbidités permettra d'obtenir une image plus précise de leur impact au Canada.

Pour en savoir plus sur la stratégie, visitez le site : Une stratégie sur la démence pour le Canada : Ensemble, nous y aspirons.

Remerciements

Ce travail a été rendu possible grâce à la collaboration entre l'ASPC et l'ensemble des gouvernements provinciaux et territoriaux du Canada, ainsi qu'à la contribution d'experts du groupe de travail sur les maladies neurologiques et du groupe de travail sur les AVC du SCSMC. Les résultats et les interprétations présentés dans cette fiche d'information n'engagent que les auteurs. Ils ne doivent pas être perçus comme étant endossés par les provinces et les territoires.

Notes

Note de bas de page i

Le terme « démence » englobe tous les types de démence, même s'ils ne sont pas mentionnés précisément.

Retour à la référence de la note de bas de page i

Références

Note de bas de page 1

Leys D, Hilde H, Mackowiak-Cordoliani A-M, Pasquier F. Poststroke dementia [Disponible en anglais seulement]. Lancet Neurol. 2005;4:752-759.

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Note de bas de page 2

Pendlebury ST, Rothwell PM. Prevalence, incidence, and factors associated with pre-stroke and post stroke dementia: A systematic review and meta-analysis [Disponible en anglais seulement]. Lancet Neurol. 2009;8:1006-1018.

Retour à la référence de la note de bas de page 2

Note de bas de page 3

Pendlebury ST. Stroke-related dementia: Rates, risk factors and implications for future research [Disponible en anglais seulement]. Maturitas. 2009;64:165-171.

Retour à la référence de la note de bas de page 3

Note de bas de page 4

Jin Y-P, Di Legge S, Ostbye T, Feightner JW, Hachinski V. The reciprocal risks of stroke and cognitive impairment in an elderly population [Disponible en anglais seulement]. Alzheimer's & Dementia. 2006;2:171-178.

Retour à la référence de la note de bas de page 4

Note de bas de page 5

Zerna C, Lindsay MP, Fang J, Swartz RH, Smith EE. Outcomes in hospitalized ischemic stroke patients with dementia on admission : a population-based cohort study [Disponible en anglais seulement]. Can J Neurol Sci. 2018;45:290–294.

Retour à la référence de la note de bas de page 5

Note de bas de page 6

Fondation des maladies du cœur et de l'AVC. (Dé) connexions : Des liens insoupçonnés posent un risque [Internet]. Ottawa (Ont.) : Fondation des maladies du cœur et de l'AVC; [7 février 2019; consulté le 18 décembre 2019]. Accès : https://www.coeuretavc.ca/articles/bulletin-2019

Retour à la référence de la note de bas de page 6

Note de bas de page 7

Cerasuolo JO, Cipriano LE, Sposato LA, Kapral MK, Fang J, Gill SS, et al. Population-based stroke and dementia incidence trends: age and sex variations [Disponible en anglais seulement]. Alzheimer's & Dementia. 2017;13:1081-1088.

Retour à la référence de la note de bas de page 7

Note de bas de page 8

Agence de la santé publique du Canada. La démence au Canada [en ligne]. Ottawa (Ont.) : Agence de la santé publique du Canada; [21 septembre 2017; consulté le 3 octobre 2019]. Accès : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/publications/maladies-et-affections/demence-faits-saillants-systeme-canadien-surveillance-maladies-chroniques.html

Retour à la référence de la note de bas de page 8

Note de bas de page 9

Agence de la santé publique du Canada. Accidents vasculaires cérébraux au Canada : Faits saillants du Système canadien de surveillance des maladies chroniques [en ligne]. Ottawa (Ont.) : Agence de la santé publique du Canada; [19 septembre 2017; consulté le 3 octobre 2019]. Accès : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/publications/maladies-et-affections/accident-vasculaire-cerebral-canada-fiche-technique.html

Retour à la référence de la note de bas de page 9

Note de bas de page 10

Livingston G, Sommerlad A, Orgeta V, Costafreda SG, Huntley J, Ames D, et al. Dementia prevention, intervention, and care [Disponible en anglais seulement]. Lancet. 2017;390(10113):2673-2734.

Retour à la référence de la note de bas de page 10

Note de bas de page 11

Vargas-González J-C, Hachinski V. Insidious cerebrovascular disease - the uncool iceberg [Disponible en anglais seulement]. JAMA Neurology [en ligne]. 2019 [consulté le 15 janvier 2020]. Accès : https://jamanetwork.com/journals/jamaneurology/article-abstract/2755282

Retour à la référence de la note de bas de page 11

Note de bas de page 12

Jaakkimainen R, Bronskill S, Tierney M, Herrmann N, Green D, Young J, et al. Identification of physician-diagnosed Alzheimer's disease and related dementias in population-based administrative data: A validation study using family physicians' electronic medical records [Disponible en anglais seulement]. J Alzheimers Dis. 2016;54(1):337-49.

Retour à la référence de la note de bas de page 12

Note de bas de page 13

Tu K, Wang M, Young J, Green D, Ivers NM, Butt D, Jaakkimainen L, Kapral MK. Validity of administrative data for identifying patients who have had a stroke or transient ischemic attack using EMRALD as a reference standard [Disponible en anglais seulement]. Can J Cardiol. 2013 Nov;29(11):1388-94.

Retour à la référence de la note de bas de page 13

Note de bas de page 14

Boehme AK, Esenwa C, Elkind MS. Stroke Risk Factors, Genetics, and Prevention [Disponible en anglais seulement]. Circ Res. 2017 Feb 3;120(3):472-495.

Retour à la référence de la note de bas de page 14

Note de bas de page 15

O'Donnell MJ, Chin SL, Rangarajan S, Xavier D, Liu L, Rao-Melacini P, et al. Global and regional effects of potentially modifiable risk factors associated with acute stroke in 32 countries (INTERSTROKE): a case-control study [Disponible en anglais seulement]. Lancet. 2016 Aug;388(10046):761-75.

Retour à la référence de la note de bas de page 15

Note de bas de page 16

Organisation mondiale de la Santé. Risk reduction of cognitive decline and dementia: WHO guidelines [en ligne]. Genève: Organisation mondiale de la Santé; [2019; consulté le 3 octobre 2019]. Accès : https://www.who.int/mental_health/neurology/dementia/guidelines_risk_reduction/en/

Retour à la référence de la note de bas de page 16

Note de bas de page 17

Islam MM, Poly TN, Walther BA, Yang H-C, Wu, CC, Lin M-L, et al. Association between atrial fibrillation and dementia: a meta-analysis [Disponible en anglais seulement]. Front. Aging Neurosci. 2019;11(305).

Retour à la référence de la note de bas de page 17

Note de bas de page 18

O'Donnell MJ, Xavier D, Liu L, Zhang H, Chin SL, Rao- Melacini P, et al. Risk factors for ischemic and intracerebral haemorrhagic stroke in 22 countries (the INTERSTROKE study): a case-control study [Disponible en anglais seulement]. Lancet. 2010;376:112-123.

Retour à la référence de la note de bas de page 18

Note de bas de page 19

Hachinski V, Einhäuplb K, Ganten D, Alladi S, Brayne C, Stephan BCM, et al. Preventing dementia by preventing stroke: The Berlin manifesto [Disponible en anglais seulement]. Alzheimer's & Dementia. 2019;15:961-984.

Retour à la référence de la note de bas de page 19

Note de bas de page 20

Faraco G, Iadecola C. Hypertension: a harbinger of stroke and dementia [Disponible en anglais seulement]. Hypertension. 2013;62(5).

Retour à la référence de la note de bas de page 20

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :