Faits saillants de l’Enquête nationale sur la couverture vaccinale des enfants (ENCVE), 2017

L’Enquête nationale sur la couverture vaccinale des enfants (ENCVE)

L’ENCVE est une enquête menée à chaque deux ans par Statistique Canada pour le compte de l'Agence de la santé publique du Canada depuis 2011. Elle est menée auprès des parents et permet de mesurer les pourcentages d'enfants qui ont reçu tous les vaccins recommandés à deux, sept, quatorze et dix-sept ans.

Les résultats de ces enquêtes nous indiquent le niveau de protection des enfants canadiens contre les maladies évitables par la vaccination et sur les connaissances et perceptions de leurs parents au sujet des vaccins.

Les résultats de cette enquête serviront également à :

Principaux résultats

L’enquête montre qu’en 2017:

  • 90% des enfants de deux ans avaient reçu au moins une dose de vaccin contre la rougeole;
  • 76% des enfants de deux ans avaient reçu les quatre doses recommandées de vaccin contre la diphtérie, la coqueluche et le tétanos ;
  • 2,3% des enfants de deux ans n’avaient jamais été vaccinés.

Les résultats démontrent qu’en 2017, comme lors des années précédentes, la plupart des enfants de deux ans avaient reçu les vaccins recommandés pour leur âge. Néanmoins, il faudra en faire davantage pour que le Canada atteigne l’objectif de couverture de 95% pour tous les vaccins recommandés aux enfants (figure 1).

La couverture vaccinale qui prévient les éclosions est appelée immunité collective. Quand la couverture vaccinale est en-deçà de ce taux dans une région, celle-ci devient à risque de subir une éclosion.

Figure 1. Pourcentage d’enfants vaccinés avant leur deuxième anniversaire, Enquêtes nationales sur la couverture vaccinale des enfants de 2013, 2015 et 2017

Description textuelle

Cette figure est un histogramme montrant les pourcentages d’enfants de deux ans ayant reçu les différents vaccins en 2013, 2015 et 2017. Tous les pourcentages étaient inférieurs à l’objectif de couverture vaccinale de 95%.

Les données de l’ENCVE sont récoltées principalement à partir des carnets ou cartes de vaccination détenues par les parents, dans lesquels certaines doses de vaccins reçues par les enfants peuvent être manquantes ou inscrites avec des informations incomplètes ou illisibles. Par conséquent, les couvertures vaccinales sont probablement plus élevées en réalité que ce que rapporte l’ENCVE.

Attitudes et croyances des parents au sujet des vaccins

Afin de mieux comprendre les facteurs influençant les décisions relatives à la vaccination, des parents ont été sondés sur leurs opinions au sujet des vaccins (figure 1).

  • La plupart des parents d’enfants de deux ans considèrent les vaccins comme sûrs (94%) et efficaces (96%).
  • La plupart d’entre eux comprennent le concept d’immunité collective puisque 95% considèrent que la vaccination de leurs enfants protège la santé des autres.
  • Ils sont confiants que la plupart des autres parents vaccinent leurs propres enfants (94%).
  • Par contre, 52% sont préoccupés par les effets secondaires possibles des vaccins.
  • Et 13% des parents croient que des « médecines douces » comme l`homéopathie et la chiropratique peuvent remplacer les vaccins. Plusieurs études ont démontré que ce n’est pas le cas et qu’utiliser les médecines douces au lieu des vaccins laisse les enfants à risque de graves maladies.
Tableau 1. Perceptions des parents au sujet des vaccins, Enquête nationale sur la couverture vaccinale des enfants, 2017.
Énoncé Pourcentages de parents en accord avec l’énoncé
En général, les vaccins aident à protéger la santé de mon enfant. 97%
En général, les vaccins pour enfants sont efficaces. 96 %
Faire vacciner mon enfant aide à protéger la santé des autres dans ma collectivité. 95 %
En général, les vaccins pour enfants sont sans danger. 94 %
La majorité des parents dans ma collectivité font vacciner leurs enfants avec tous les vaccins recommandés. 94 %
Les enfants non-vaccinés sont plus à risque d'attraper certaines maladies graves. 87 %
En général, je suis préoccupé(e) par les effets secondaires possibles des vaccins. 52%
En général, un vaccin peut provoquer un cas grave de la maladie contre laquelle il est censé protéger. 25%
Les médecines alternatives, comme l'homéopathie ou la chiropratique, peut éliminer le besoin de vaccins. 13 %

Ce que vous devez savoir:

  • La vaccination est le meilleur moyen de prévenir de graves maladies qui peuvent causer des graves complications ou la mort.
  • L’immunité collective protège les enfants trop jeunes pour être vaccinés.
  • Les vaccins sont sûrs et efficaces. Ils sont soumis à de nombreux tests et à des recherches pouvant s’étaler sur plus de dix ans avant que leur usage ne soit autorisé au Canada.

Pour plus d’information au sujet des vaccins

Pour de plus amples renseignements sur l'Enquête nationale sur la couverture vaccinale des enfants (ENCVE), des rapports techniques sont disponibles sur les enquêtes de 2013 et de 2015 et le rapport de celle de 2017 sera disponible d’ici quelques mois. Pour en recevoir des copies en format PDF, veuillez communiquer avec nous à : circ-crcv@phac-aspc.gc.ca.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :