Le gouvernement du Canada en est aux premières étapes de préparation du processus d’approvisionnement pour créer un nouveau service ferroviaire dans le corridor Toronto-Québec

Communiqué de presse

Le 7 juillet 2021     Ottawa (Ontario)    Transports Canada

Le gouvernement du Canada est résolu à moderniser les services ferroviaires interurbains pour les voyageurs afin de mieux répondre à leurs besoins de transport tout en favorisant la création d’emplois et la croissance économique.

Aujourd’hui, le ministre de Transports, l’honorable Omar Alghabra, la ministre de la Prospérité de la classe moyenne, ministre associée des Finances et députée d’Ottawa–Vanier, l’honorable Mona Fortier, ainsi que le député d’Ottawa-Sud, l’honorable David J. McGuinty, et le maire d’Ottawa, Jim Watson, ont annoncé que le gouvernement du Canada en est aux premières étapes de préparation du processus d’approvisionnement pour créer un nouveau service ferroviaire dans le corridor Toronto-Québec.

Ces étapes comprennent :

  • une consultation auprès des groupes autochtones et des communautés pour obtenir leurs opinions sur le projet.
  • une consultation auprès des intervenants du secteur privé pour déterminer la capacité et pour obtenir leurs points de vue sur le meilleur modèle de prestation des services. Le gouvernement du Canada prévoit finaliser le modèle de prestation des services et le lancement du processus pour sélectionner un partenaire du secteur privé au cours de l’automne.
  • l’accélération des pourparlers avec les compagnies de chemin de fer partenaires pour négocier l’établissement d’itinéraires exclusifs permettant d’accéder au cœur des villes et d’en sortir.

La demande de propositions faite dans le cadre du processus d’approvisionnement devrait être avoir lieu à l’automne 2021.

La proposition de train à grande fréquence dans le corridor Toronto-Québec consiste à construire des voies ferrées réservées aux voyageurs qui offriront de nombreux avantages aux passagers, notamment :

  •  un temps de parcours plus court et des trains plus rapides qui réduiraient d’un maximum de 90 minutes la durée moyenne des déplacements entre Toronto et Ottawa;
  • plus de fiabilité pour les heures d’arrivée, jusqu’à 95 % d’arrivées à l’heure en comparaison à une moyenne actuelle de 67 %;
  • des itinéraires plus directs et un lien amélioré avec les autres modes de transport;
  • de nouveaux services pour certaines villes, comme Peterborough, Trois-Rivières et Laval, et de nouvelles gares dans des endroits précis, notamment dans les environs de l’Aéroport international Jean-Lesage; 
  • des départs plus fréquents entre les villes;
  • un choix de voyage plus propre grâce à une technologie utilisant l’électricité;

La proposition de train à grande fréquence serait le plus grand projet d’infrastructure de transport que le Canada a connu depuis des décennies. Voilà pourquoi le gouvernement du Canada, en collaboration avec VIA Rail, fait preuve de diligence raisonnable et adopte une approche graduelle afin de mettre en place les conditions adéquates pour garantir le meilleur succès au projet.

Citations

« Les Canadiens méritent un service ferroviaire rapide et fiable. Aujourd’hui, nous en sommes aux premières étapes de préparation du processus d’approvisionnement pour la création d’un nouveau service ferroviaire dans le corridor Toronto-Québec. Le train à grande fréquence dans le corridor Toronto-Québec est un projet de transport d’envergure qui offre la possibilité de transformer le service ferroviaire pour les voyageurs en offrant un service de transport plus rapide, plus fiable, plus fréquent et plus propre. »

L’honorable Omar Alghabra
Ministre des Transports

« Je suis ravie de voir que notre gouvernement continue à donner de l’élan à ce projet de transports qui changera bien des choses pour les voyageurs entre Toronto et Québec. En plus de créer des emplois et d’avoir des retombées positives sur l’économie locale, ici à Ottawa, le train à grande fréquence viendra donner suite à l’engagement que nous avons pris de créer une économie verte robuste et d’encourager une transition vers des moyens de transport plus propres. »

L’honorable Mona Fortier
La ministre de la Prospérité de la classe moyenne, ministre associée des Finances et députée d’Ottawa–Vanier

« La proposition de train à grande fréquence, qui implique de construire des voies ferrées destinées au transport de passagers et d’étendre le service, offrira de nombreux avantages aux voyageurs de la région de la capitale nationale. Se caractérisant par des temps de trajets plus courts, des trains plus rapides, une ponctualité plus élevée et des trajets plus propres au moyen de technologies électrifiées, cet important projet d’infrastructure de transport créera des emplois et de la croissance économique. »

L’honorable David J. McGuinty, c.p.
Député d’Ottawa-Sud

« Les investissements dans le train à grande fréquence dans le corridor Toronto-Québec mettront un moyen de transport plus rapide, plus propre et plus durable à disposition des résidents tout en connectant mieux les communautés. Ce projet important créera des emplois, contribuera à la croissance économique et aidera le Canada à se diriger vers un futur carboneutre. »

L’honorable Catherine McKenna
Ministre de l'Infrastructure et des Collectivités

« La Banque de l’infrastructure du Canada est très heureuse de poursuivre son travail lié à la planification et à l’approvisionnement d’une offre améliorée de transport ferroviaire de voyageurs dans le corridor Québec-Toronto. Nous sommes impatients d’approfondir nos connaissances à travers des consultations auprès des acteurs du marché tels que des experts de l’industrie, ainsi que des intervenants et investisseurs du secteur ferroviaire, dans le cadre de notre collaboration avec le gouvernement du Canada au sujet des modèles de prestation de service potentiels. Nous apporterons notre expertise en matière de mobilisation des investissements privés et institutionnels pour soutenir les prochaines étapes de la modernisation du service ferroviaire voyageurs interurbain. »

Ehren Cory
Président-directeur général, Banque de l’infrastructure du Canada

« Depuis que nous avons proposé le train à grande fréquence il y a plus de cinq ans, VIA Rail travaille sans relâche pour s'assurer que ce projet devienne une réalité. Nous sommes donc heureux des étapes décisives annoncées, car elles nous rapprochent de cet objectif, et nous avons hâte de continuer à travailler en étroite collaboration avec le gouvernement fédéral en tant que partenaire important pour mener à bien le train à grande fréquence. C'est le moment de fournir aux Canadiens un projet structurant pour la nation, générateur de croissance et écoresponsable, qui transformera la façon dont les générations présentes et futures vivent et voyagent. »

Cynthia Garneau
Présidente et chef de la direction, VIA Rail Canada

« Je suis heureux de voir le gouvernement du Canada investir dans ce projet qui offrira des départs plus fréquents et des temps de trajet raccourcis aux résidents d’Ottawa, comme un gain de temps allant jusqu’à 90 minutes entre Ottawa et Toronto. Il s’agit également d’un investissement vert d’importance dans un corridor économique primordial. Il permettra à nos régions d’être plus durables sur le plan de l’environnement et plus compétitives au sein de l’économie mondiale. »

Jim Watson
Maire de la Ville d’Ottawa

Faits en bref

  • Le gouvernement du Canada a travaillé en étroite collaboration avec VIA Rail et la Banque de l’infrastructure du Canada pour réaliser des progrès importants dans la conception et la planification d’un service ferroviaire aux voyageurs amélioré entre Toronto et Québec. Cela assurera une utilisation judicieuse des fonds publics et offrira de meilleurs choix aux voyageurs.

  • Une voie réservée aux voyageurs permettrait une vitesse de déplacement maximale oscillant entre 177 et 200 kilomètres l’heure (ou 110 et 124 milles l’heure), ce qui pourrait entraîner une réduction des temps de déplacement allant jusqu’à 90 minutes pour certains trajets, comme celui d’Ottawa à Toronto.

  • On prévoit que le train à grande fréquence pourrait presque tripler le nombre de déplacements annuels par train dans le corridor Toronto-Québec, passant de 4,8 millions en 2019 à 17 millions en 2059.

Liens connexes

Personnes-ressources

Allison St-Jean
Conseillère principale en communication et attachée de presse
Cabinet de l’honorable Omar Alghabra
Ministre des Transports, Ottawa
613-290-8656
Allison.St-Jean@tc.gc.ca
 
Relations avec les médias
Transports Canada, Ottawa
613-993-0055
media@tc.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :