Le Canada demandera que des gestes soient posés à l’Organisation des États américains au sujet du Venezuela

Communiqué de presse

Le 28 mai 2017 - Ottawa, Ontario - Affaires mondiales Canada

Le Canada est vivement préoccupé par la détérioration rapide de la crise politique et économique au Venezuela et réaffirme son engagement à promouvoir et à protéger la démocratie et les droits de la personne.

Dans le cadre de l’action continue du Canada, la ministre des Affaires étrangères, l’honorable Chrystia Freeland, a annoncé aujourd’hui qu’elle participera à une réunion ministérielle de l’Organisation des États américains (OEA) en vue de s’attaquer à la situation préoccupante au Venezuela. La réunion aura lieu à Washington, le 31 mai 2017.

Les ministres des Affaires étrangères des États membres de l’OEA examineront les options qui s’offrent à eux pour appuyer le peuple vénézuélien et ils chercheront des solutions à la crise au Venezuela.

Le Canada, et d’autres États membres de l’OEA, a exhorté à plusieurs reprises le gouvernement du Venezuela à mettre fin à la violence, à libérer tous les prisonniers politiques, ainsi qu’à rétablir l’ordre constitutionnel et la démocratie, notamment en établissant un calendrier électoral. Nous demandons une fois de plus au gouvernement du Venezuela de collaborer avec la communauté internationale, en particulier les organismes spécialisés des Nations Unies, afin d’évaluer les besoins relatifs à la situation humanitaire au Venezuela.

Le Canada a joué un rôle déterminant pour l’adoption de plusieurs déclarations et résolutions de l’OEA destinées à soutenir le peuple vénézuélien dans ses efforts visant à obtenir des réformes politiques et économiques.

Pendant qu’elle sera à l’OEA, la ministre en profitera pour rencontrer le secrétaire général de l’OEA, M. Luis Almagro, qui a joué un rôle clé afin de veiller à ce que la crise au Venezuela demeure une priorité pour la communauté internationale.


Citations

« La liberté, la démocratie, les droits de la personne et l’état de droit doivent être protégés au bénéfice du peuple vénézuélien. Alors que les manifestations se poursuivent partout au pays et que les tensions montent au Venezuela, il est temps pour la communauté régionale de faire front commun et de s’entendre sur un plan pour aider à soutenir un retour à la démocratie au Venezuela. Le Canada peut et continuera de jouer un rôle actif dans cet effort crucial. »

- L’honorable Chrystia Freeland, C.P., députée fédérale, ministre des Affaires étrangères

Liens connexes

Personnes-ressources

Le Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada - Affaires mondiales Canada


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :