La justice pour les victimes de dirigeants étrangers corrompus - Deuxième cas

Document d'information

Le Canada demeure préoccupé par l’omniprésence de la corruption à grande échelle et des violations des droits de la personne au Venezuela, ce qui alimente la crise grave qui sévit dans ce pays.  

Dès maintenant, le Canada impose des sanctions en vertu de la Loi sur la justice pour les victimes de dirigeants étrangers corrompus contre 19 représentants du Venezuela, y compris le président Nicolás Maduro. Ces individus sont responsables ou complices de violations graves des droits de la personne reconnus à l’échelle internationale, ont commis des actes de corruption à grande échelle, ou les deux. Ces mesures s’harmonisent avec les principes et les valeurs du Canada et appuient les efforts internationaux du Canada pour restaurer la démocratie au Venezuela.

Ces mesures s’ajoutent aux sanctions imposées le 22 septembre 2017 en vertu de la Loi sur les mesures économiques spéciales contre le Venezuela et des personnalités clés du régime Maduro.

Voici les noms des personnes ciblées par ces sanctions :

  • Nicolás MADURO MOROS
  • Tareck Zaidan EL AISSAMI MADDAH
  • Gustavo Enrique GONZÁLEZ LÓPEZ
  • Adán Coromoto CHÁVEZ FRÍAS
  • Luis Ramón REYES REYES
  • Rocco ALBISINNI SERRANO
  • Alejandro Antonio FLEMING CABRERA
  • Rafael Darío RAMÍREZ CARREÑO
  • Carlos Alberto OSORIO ZAMBRANO
  • Luis Alfredo MOTTA DOMÍNGUEZ
  • José Vicente RANGEL ÁVALOS
  • Eulogio Antonio DEL PINO DÍAZ
  • Nelson José MERENTES DÍAZ
  • José David CABELLO RONDÓN                    
  • Rodolfo Clemente MARCO TORRES
  • José Gregorio VIELMA MORA
  • Francisco José RANGEL GÓMEZ
  • Ricardo Antonio MOLINA PEÑALOZA
  • Argenis de Jesús CHÁVEZ FRÍAS
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :