Déclaration à l’occasion de la Journée internationale contre l'utilisation des enfants soldats

Déclarations

Le 12 février 2018 - Ottawa, Ontario - Affaires mondiales Canada

La ministre des Affaires étrangères, l’honorable Chrystia Freeland, et la ministre du Développement international et de la Francophonie, l’honorable Marie-Claude Bibeau, ont publié aujourd’hui la déclaration suivante :

« Le recrutement d’enfants et la violence sexuelle contre les garçons et les filles sont parmi les actes les plus odieux que l’on puisse observer dans les guerres et les situations de conflit. Forcés de devenir combattants, messagers, porteurs ou espions, les enfants soldats sont exposés aux dangers et aux horreurs de la guerre d’une manière qui les marquent pour la vie. Tragique et criminelle, cette situation constitue une violation inadmissible et éhontée des droits de la personne.

« Jusqu’à 40 % des enfants soldats sont des filles. Nous devons faire tout en notre pouvoir pour empêcher le recrutement et la participation de garçons et de filles aux actes de guerre, ainsi que pour garantir le respect de leurs droits dans le monde, en particulier les 245 millions d’enfants vivant dans les pays et territoires touchés par des conflits armés. Il s’agit en outre d’aider à libérer les enfants des groupes armés, puis de favoriser leur transition vers une vie normale.

« Aujourd’hui, le Canada accorde 3,1 millions de dollars à l’Université Dalhousie et à l’Initiative des enfants soldats de Roméo Dallaire [Roméo Dallaire Child Soldiers Initiative] pour s’attaquer au problème des enfants soldats au Soudan du Sud. Depuis 2013, 19 000 enfants ont été recrutés dans le contexte de ce conflit. Dans le cadre du projet, au moins 700 soldats et 80 formateurs recevront une formation, tandis que le projet permettra en outre d’élaborer des mesures de protection de l’enfance qui tiennent compte des besoins distincts des filles et des garçons, et des mesures visant à prévenir la violence fondée sur le genre.

« En novembre dernier, le Canada a lancé les Principes de Vancouver sur le maintien de la paix et la prévention du recrutement et de l’utilisation d’enfants soldats, auxquels 59 pays ont adhéré depuis.

« Comme l’a déclaré le lieutenant-général à la retraite Roméo Dallaire lorsque les Principes de Vancouver ont été lancés, nous devons "rendre impensable d’utiliser des enfants comme armes de guerre". À défaut de le faire, tous les enfants vivant en situation de conflit risquent d’être dépouillés d’une part essentielle de leur humanité et d’être accablés par un terrible fardeau qui peut prendre toute une vie à réparer, et encore. »

Liens connexes

Personnes-ressources

Adam Austen
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Affaires étrangères
Adam.Austen@international.gc.ca

Le Service de relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE et @DevCanada
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada - Affaires mondiales Canada et Le développement international du Canada - Affaires mondiales Canada


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :