Le ministre du Commerce international accueille la première ronde de négociations avec les pays membres du Mercosur, à Ottawa

Communiqué de presse

Le 20 mars 2018 - Ottawa, Ontario - Affaires mondiales Canada

Le commerce international est un moteur essentiel pour la croissance économique, contribuant à une classe moyenne prospère. Élargir et diversifier les échanges commerciaux du Canada avec les grands marchés à croissance rapide comme le Mercosur — un bloc commercial qui regroupe l’Argentine, le Brésil, le Paraguay et l’Uruguay — est une priorité du gouvernement du Canada. C’est aussi un élément clé de son programme commercial progressiste et de sa stratégie de diversification.

L’annonce du lancement des négociations sur un accord de libre-échange global entre le Canada et le Mercosur a été effectuée le 9 mars 2018 à Asunción, au Paraguay. À la suite de cette annonce, le ministre du Commerce international, l'honorable François-Philippe Champagne accueille la première ronde de négociations officielles, qui se tiendra à Ottawa, du 20 au 23 mars 2018.

Un accès préférentiel à ce marché a le potentiel de générer de nouveaux débouchés pour les biens et les services canadiens de calibre mondial, et offrir aux consommateurs et aux entreprises du Canada un meilleur accès aux importations de biens et de services des pays du Mercosur. Par exemple, la conclusion d’un accord de libre-échange global et ambitieux avec le Mercosur pourrait entraîner une réduction des droits de douane pouvant atteindre 35 %, droits qui sont appliqués présentement sur les exportations canadiennes de produits forestiers, de produits de l’industrie automobile, de produits chimiques et de matières plastiques.

Le gouvernement du Canada est déterminé à promouvoir un programme commercial progressiste, en partant du constat suivant : les politiques commerciales doivent tenir compte de l’ensemble des priorités économiques, sociales et environnementales, et y contribuer de façon significative. Dans le cadre des négociations avec le Mercosur, le Canada s'engage à élargir le processus d'évaluation des répercussions au-delà des évaluations environnementales afin d’inclure, par exemple, des éléments sur la main-d’œuvre et l’égalité des genres.

Citations

« Le gouvernement du Canada est déterminé à faire en sorte qu'un accord commercial entre le Canada et le Mercosur comprenne des dispositions visant à ce que les retombées du commerce soient partagées entre tous, notamment les femmes, les jeunes, les peuples autochtones, les petites et moyennes entreprises ainsi que la classe moyenne. »

- François-Philippe Champagne, ministre du Commerce international 

Faits en bref

  • En 2017, la valeur des échanges commerciaux entre le Canada et le Mercosur totalisait 8,9 milliards de dollars.

  • Le Mercosur représente plus des deux tiers de l’ensemble de l'activité économique en Amérique du Sud.

  • Fort d’une population totale de 260 millions d'habitants et d’un PIB de plus de 3 000 milliards de dollars, le Mercosur est le quatrième bloc commercial au monde.

  • Le bloc commercial sud-américain du Mercosur est une union douanière créée en 1991 par l'Argentine, le Brésil, le Paraguay et l'Uruguay.

Liens connexes

Personnes-ressources

Pierre-Olivier Herbert
Attaché de presse
Cabinet du ministre du Commerce international
343-203-7332

Le Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CommerceCanada
Aimez-nous sur Facebook : Le commerce international du Canada - Affaires mondiales Canada


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :