Déclaration conjointe sur les nouvelles règles de la Chine visant à déclarer inéligibles les législateurs élus à Hong Kong

Déclaration

Le 18 novembre 2020 – Ottawa (Ontario) – Affaires mondiales Canada

« Nous, les ministres des Affaires étrangères de l’Australie, du Canada, de la Nouvelle-Zélande, du Royaume-Uni et secrétaire d’État des États-Unis, réitérons notre vive inquiétude concernant l’imposition par la Chine de nouvelles règles visant à déclarer inéligibles les législateurs élus à Hong Kong. Après l’imposition de la Loi sur la sécurité nationale et le report des élections de septembre du Conseil législatif, cette décision compromet encore davantage le degré élevé d’autonomie et les droits et libertés de Hong Kong.

« L’action de la Chine constitue une violation flagrante de ses obligations internationales en vertu de la déclaration commune sino-britannique, juridiquement contraignante et enregistrée aux Nations Unies. Elle viole à la fois l’engagement de la Chine à ce que Hong Kong jouisse d’un "degré élevé d’autonomie" et du droit à la liberté d’expression.

« Les règles d’inéligibilité semblent faire partie d’une campagne concertée visant à faire taire toutes les voix critiques à la suite du report des élections de septembre du Conseil législatif, du dépôt d’accusations contre un certain nombre de législateurs élus, et de la mise en place de mesures visant à miner la liberté des médias dynamiques de Hong Kong. 

« Nous demandons à la Chine de mettre fin à son ingérence dans le droit de la population de Hong Kong d’élire ses représentants conformément à la déclaration commune et à la Loi fondamentale. Dans l’intérêt de la stabilité et de la prospérité de Hong Kong, il est essentiel que la Chine et les autorités de Hong Kong respectent les voies de communication permettant à la population de Hong Kong d’exprimer ses préoccupations et ses opinions légitimes.

« Nous attendons de la Chine, en tant que membre éminent de la communauté internationale, qu’elle respecte ses engagements internationaux et son devoir envers la population de Hong Kong. Nous exhortons les autorités centrales chinoises à reconsidérer leurs actions à l’encontre du corps législatif élu de Hong Kong et à rétablir immédiatement dans leurs fonctions les membres du Conseil législatif. »

Personnes-ressources

Syrine Khoury
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Affaires étrangères
syrine.khoury@international.gc.ca

Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada – Affaires mondiales Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :