Le 17 mai 2021 – Ottawa (Ontario) – Affaires mondiales Canada

Le ministre des Affaires étrangères, l’honorable Marc Garneau, a annoncé aujourd’hui l’imposition de sanctions supplémentaires à l’encontre de 16 personnes et de 10 entités en vertu du Règlement sur les mesures économiques spéciales visant la Birmanie, en réponse à la répression brutale que les militaires continuent d’exercer sur le peuple du Myanmar, et à leur refus de prendre des mesures pour rétablir la démocratie.

Ces mesures sont prises en coordination avec le Royaume-Uni et les États-Unis, et s’alignent avec les récentes mesures imposées par l’Union européenne. Elles sont également cohérentes avec notre engagement au G7 de continuer à agir si la Tatmadaw ne change pas de cap. Cette dernière mesure démontre la détermination inébranlable du Canada à tenir la Tatmadaw responsable et à contribuer au rétablissement de la démocratie, comme le souhaite le peuple du Myanmar. Le Canada continuera de prendre des mesures supplémentaires, en coordination avec ses partenaires, si la Tatmadaw refuse de faire marche arrière. Le Canada encourage fortement les autres pays à imposer des mesures semblables, notamment des embargos sur les armes.

Depuis plus de 100 jours, le peuple du Myanmar fait preuve d’une résilience et d’une détermination remarquables face à un régime militaire violent. Le Canada est solidaire du peuple du Myanmar et de son désir d’un avenir pacifique, inclusif et démocratique.

Le Canada reconnaît le rôle central de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE) dans la résolution de la crise au Myanmar. Le Canada est prêt à travailler avec l’ANASE pour favoriser la mise en œuvre rapide du consensus en 5 points et exhorte la Tatmadaw à coopérer immédiatement et sans condition avec l’ANASE et les Nations Unies.

« La Tatmadaw refuse de mettre fin à la violence contre son propre peuple au Myanmar malgré les nombreux appels internationaux. Le Canada est prêt à apporter son soutien aux efforts de l’ANASE et des Nations Unies pour amorcer un dialogue politique inclusif afin de mettre fin à la crise et de rétablir une gouvernance civile démocratique. Le Canada est aux côtés du peuple du Myanmar qui continue de se battre pour restaurer la démocratie et la liberté dans son pays, et nous n’hésiterons pas à prendre d’autres mesures. »

- Marc Garneau, ministre des Affaires étrangères

Produits connexes

Liens connexes

Syrine Khoury
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Affaires étrangères
Syrine.Khoury@international.gc.ca

Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada – Affaires mondiales Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :