Déclaration de la ministre Joly sur le rapport de l’ONU concernant la situation des droits de la personne au Xinjiang

Déclaration

Le 1er septembre 2022 – Ottawa (Ontario) – Affaires mondiales Canada

La ministre des Affaires étrangères, l’honorable Mélanie Joly, a fait aujourd’hui la déclaration suivante à la suite de la publication par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme d’un rapport sur la situation des droits de la personne dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang, en Chine :

« La publication de ce rapport très attendu était essentielle. Les conclusions reflètent les récits crédibles de graves violations des droits de la personne commises au Xinjiang. Ce rapport apporte une contribution importante aux preuves de plus en plus nombreuses de violations graves et systématiques des droits de la personne qui ont lieu au Xinjiang. Il conclut que la détention arbitraire et discriminatoire des Ouïghours et de membres d’autres minorités ethniques musulmanes peut être considérée comme un crime international, en particulier un crime contre l’humanité.

« Le Canada a exprimé à plusieurs reprises sa vive inquiétude à l’égard des violations flagrantes et systématiques des droits de la personne qui ont lieu au Xinjiang et qui touchent les Ouïghours et d’autres minorités ethniques musulmanes. Une quantité croissante de preuves indique que les autorités chinoises commettent des violations systématiques des droits de la personne, dirigées par l’État, notamment la détention arbitraire massive de plus d’un million d’Ouïghours et de membres d’autres minorités ethniques musulmanes en raison de leur religion et de leur appartenance ethnique, ainsi que la surveillance de masse généralisée, la rééducation politique, la violence sexuelle et fondée sur le genre, le travail forcé, la torture et la stérilisation forcée.

« Le Canada a établi un dialogue direct avec les plus hautes instances politiques du gouvernement de la Chine concernant la situation des droits de la personne au Xinjiang, notamment dans le cadre de mes conversations avec mon homologue chinois plus tôt cette année. Nous avons condamné les violations des droits de la personne commises par la Chine aux côtés de nos alliés du Groupe des cinq, du G7 et du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies. En coordination avec ses partenaires internationaux, le Canada s’efforce d’éliminer le risque que des produits issus du travail forcé, en provenance de n’importe quel pays, n’entrent dans les chaînes d’approvisionnement canadiennes et mondiales.

« Le Canada exhorte le gouvernement de la Chine à respecter ses obligations internationales en matière de droits de la personne et à réagir aux préoccupations et aux recommandations soulevées dans le rapport de la haute-commissaire. Nous continuerons à travailler avec nos partenaires internationaux sur une intervention coordonnée pour remédier à la situation au Xinjiang, et pour veiller à ce que le gouvernement chinois soit tenu de rendre compte de ses actions. »

Liens connexes

Personnes-ressources

Adrien Blanchard
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Affaires étrangères
Adrien.Blanchard@international.gc.ca

Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada – Affaires mondiales Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :