Notes d’allocution pour Supriya Syal, Ph.D., commissaire adjointe, Recherche, politiques et éducation, Agence de la consommation en matière financière du Canada, Tournée virtuelle mondiale sur la littératie financière de Comptables Professionnels Agréés Canada, novembre 2020

Discours

5 novembre 2020
événement virtuel, Ottawa (Ontario)

*Le texte prononcé fait foi*

Bonjour tout le monde.

Je désire remercier CPA Canada pour cette occasion de participer à cet extraordinaire événement, la tournée mondiale sur la littératie financière. 

J’aime ce titre, car il me donne l’impression de voyager à travers le monde, même si ce n’est pas possible à l’heure actuelle.  

Je suis heureuse de vous parler aujourd’hui de ce thème important et opportun qui est l’éducation financière sur la scène mondiale. 

Pour ceux parmi vous qui ne me connaissent pas, je suis arrivée à l’Agence cet automne à titre de commissaire adjointe, Recherche, politiques et éducation.  

À ce titre, j’ai hâte de mieux vous connaître au cours des prochains mois, alors que j’en apprendrai davantage sur le travail extraordinaire effectué par CPA Canada et ses membres afin de renforcer la littératie financière des Canadiennes et des Canadiens. 

À l’Agence de la consommation en matière financière du Canada, notre mandat est de protéger les consommateurs de produits et services financiers.   

Nous le faisons de deux façons : en renforçant la littératie financière des Canadiens, et en encourageant la conformité des institutions financières sous réglementation fédérale.  

Cette semaine, nous avons célébré le dixième anniversaire du Mois de la littératie financière dans le cadre duquel nous avons différents événements et activités prévus qui, nous l’espérons, recevront votre appui.   

Alors que nous soulignons ce dixième anniversaire, nous prenons le temps de réfléchir à nos succès et aux progrès que nous avons réalisés.  

Mais, peut-être encore plus important, nous devons songer à la façon de forger un meilleur avenir.  

Selon moi, la littératie financière est encore plus importante de nos jours.   

Au cours des dernières années, le marché financier est devenu très complexe. Et, alors que de plus en plus de services financiers sont offerts en ligne, nous devons nous concentrer plus que jamais sur les liens entre la littératie financière et la littératie numérique.   

Et je ne suis pas devant vous aujourd’hui en personne, mais plutôt chez moi, car nous sommes dans le milieu d’une pandémie mondiale sans précédent. 

C’est la raison pour laquelle les Canadiens, et les personnes de partout dans le monde, font face à de nouvelles incertitudes et à de nouveaux défis financiers.  

C’est donc la raison pour laquelle je veux prendre quelques instants pour vous donner un aperçu des résultats de notre recherche sur les répercussions de la COVID-19 sur la situation financière des Canadiens.  

Ces résultats sont tirés d’un sondage mensuel qui évalue l’incidence de cette crise sur les finances quotidiennes des Canadiens et sur leur bien-être financier. 

Il n’est pas surprenant que nos premiers résultats démontrent que les gens ont connu un stress financier important dès le début de la pandémie, alors que 50 % des Canadiens ont signalé avoir subi des répercussions financières à cause de la COVID-19, que 74 % d’entre eux (trois personnes sur quatre) ont indiqué avoir connu un stress accru et que, parmi les personnes ayant des dettes, une sur trois a affirmé que ces dettes avaient augmenté et que deux sur trois affirmaient que cette augmentation était liée à la COVID-19.   

Et nous pouvons comparer ces résultats aux réponses des Canadiens à l’Enquête canadienne sur les capacités financières de 2019.  

En 2019, entre 20 et 29 % des Canadiens reportaient le solde sur leurs produits de crédit. Aujourd’hui, ce pourcentage varie entre 31 et 34 %. 

Par contre, 66 % des Canadiens ont dépensé selon leurs moyens en 2019. Aujourd’hui, ce pourcentage est passé à 80 %.  

Le nombre de personnes qui déclarent avoir fait un budget est le plus élevé en six ans; les gens sentent qu’ils comprennent mieux leurs finances.  

Donc, que nous disent les données? Il n’est pas surprenant de constater que les gens ont du mal à composer avec les répercussions de la COVID-19.  

Mais, il est également révélateur que la littératie financière peut faire une différence, surtout en période difficile.  

Nous devons poursuivre nos efforts, les accroître et les RÉINVENTER afin de donner aux Canadiens les outils et l’information dont ils ont besoin pour prendre des décisions financières éclairées. 

C’est pourquoi l’ACFC, et la communauté de la littératie financière dans son ensemble, ont fait de la communication d’information sur la gestion financière aux Canadiens une priorité, comme l’illustre notre contenu Web qui vise à aider les gens à gérer leurs finances pendant la pandémie de COVID-19 et qui est mis à jour au fil de l’évolution des programmes de prestations.    

Je veux mentionner rapidement deux autres de nos initiatives novatrices. 

Une de ces initiatives est l’outil de planification budgétaire. Je suis certaine que vous connaissez toute la recherche qui pointe vers l’importance de faire un budget. Mais, le défi commun est que les gens ne savent pas où commencer! C’est la raison la plus souvent citée.

Nous avons donc créé un nouvel outil de planification budgétaire qui fonctionne à partir d’appareils mobiles et qui est interactif afin d’aider les gens à faire un budget FACILEMENT. L’outil comprend également des conseils et des suggestions, ainsi que des alertes, ce dont un grand nombre de vos clients pourraient profiter. Alors, n’hésitez pas à le consulter.  

La deuxième initiative que je veux mentionner est notre projet pilote en cours, épargner le remboursement, visant à encourager les gens à déposer leur remboursement d’impôt dans un compte d’épargne.   

Cette initiative repose sur des travaux de même nature effectués aux É.-U. qui ont été un succès; par exemple, au cours de l’exercice 2015-2016, 30 000 familles ont économisé 48 millions de dollars.   

Plus de 40 000 personnes ont participé à notre essai pilote canadien.

Nous en attendons les résultats à tout moment, mais, à titre d’aperçu, je peux vous dire que 9,6 % des gens compris dans notre échantillon se sont engagés au préalable à économiser leur remboursement, ce qui est taux d’adoption de 26 % plus élevé qu’aux É.-U.; nous avons donc très hâte de voir les résultats de nos données.  

Et puisque nous savons qu’en matière de finances, l’être humain n’est pas toujours rationnel, et même les comptables ici présents, notre Planificateur Budgétaire et projet d’épargner le remboursement reposent sur une étude des comportements pour encourager la budgétisation et l’épargne.  

Avant de vous quitter, je désire mentionner de nouveau que novembre 2020 est le dixième anniversaire du Mois de la littératie financière. Notre campagne repose donc sur « 10 choses que vous devez savoir en période d’incertitude financière ». 

Ou, comme j’aime les appeler, les dix commandements de la littératie financière.  

Le premier est de faire un budget, et vous pouvez trouver les autres à Canada.ca/Mois-de-la-littératie-financière, où vous trouverez également un lien vers le Planificateur budgétaire de l’ACFC.

En plus des événements se déroulant partout au pays en novembre, nous lançons des consultations publiques sur le renouvellement de notre stratégie de littératie financière.  

J’espère que ces consultations nous aideront à déterminer les meilleures approches reposant sur des preuves et mesurables pour donner aux Canadiens les connaissances et les compétences financières, et la confiance dont ils auront besoin à l’avenir. 

Je sais que vous êtes nombreux présents aujourd’hui à avoir de précieux points de vue grâce à votre expérience et travail aux premières lignes.  

Je vous serais donc très reconnaissante de vous joindre aux consultations ou de nous donner de la rétroaction sur notre site Web de consultation sur la façon dont nous pouvons faire progresser la littératie financière au Canada : parlonslittératiefinancière.ca.

Enfin, nous vivons à une époque où de nombreuses personnes font face à une incertitude et à un stress financiers accrus.  

La recherche sur la prise de décisions financières nous dit que notre cerveau fonctionne différemment en périodes de stress et d’incertitude; en fait, le manque de ressources, comme l’argent, peut ajouter une pression cognitive sur les gens.  

L’importance de la résilience financière est claire, peut-être maintenant plus que jamais, et nous devons nous assurer de faire tout en notre pouvoir pour aider les Canadiens à acquérir la littératie financière nécessaire pour atteindre cette résilience.  

À l’Agence de la consommation en matière financière du Canada, nous offrons une vaste gamme de documents éducatifs et d’outils neutres et reposant sur des faits, ainsi que des programmes de littératie financière qui peuvent être utiles; nous vous encourageons donc à utiliser ces ressources par l’entremise de la Base de données canadienne sur la littératie financière.  

Nous avons réalisé des progrès importants au cours des dix dernières années, et j’ai certainement hâte aux dix prochaines années alors que nous formerons l’avenir de la littératie financière avec vous.    

Je sais que je peux compter sur votre soutien pour améliorer la littératie financière des gens de partout dans notre magnifique pays, et je veux que vous sachiez que vous pouvez compter sur notre appui.   

Merci.

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Agence de la consommation en matière financière du Canada
613-941-4168
media@fcac-acfc.gc.ca

Suivez-nous
Twitter | Facebook | LinkedIn | Instagram | YouTube

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :