Marges de crédit hypothécaire: connaissances et comportement des consommateurs

De : Agence de la consommation en matière financière du Canada

Objet

Depuis 15 ans, la croissance de l’endettement des ménages au Canada est principalement attribuable aux marges de crédit hypothécaires, après les prêts hypothécairesNote de bas de page 1 .

Les marges de crédit hypothécaires sont des produits de crédit renouvelables, généralement non amortis, garantis par un droit sur le bien immobilier résidentiel de l’emprunteur.

L’Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC) a récemment sondé environ 4 800 Canadiens en ligne pour évaluer leurs connaissances et connaître leur opinion concernant les principaux frais, modalités et risques associés aux marges de crédit hypothécaires et aux prêts hypothécaires sur valeur domiciliaire. Elle fait part ici des principaux résultats de ce sondage, qui fait suite à son rapport de 2017 intitulé Les marges de crédit hypothécaires : tendances du marché et questions touchant les consommateurs.

Les objectifs du sondage étaient les suivants :

  • Évaluer le niveau de connaissances des consommateurs concernant les marges de crédit hypothécaires
  • Cerner les caractéristiques et les risques du produit qui sont peut-être mal compris par les consommateurs
  • Recueillir des données sur la façon dont les Canadiens utilisent les marges de crédit hypothécaires

Faits saillants du sondage

  • La plupart des répondants ont obtenu une note inférieure à 50 % aux questions portant sur les modalités des marges de crédit hypothécaires.
  • Plus que tous les autres groupes d’âge, les 25 à 34 ans :
    • paient uniquement l’intérêt sur leur marge de crédit hypothécaire;
    • utilisent souvent leur marge de crédit hypothécaire pour rembourser d’autres dettes;
    • auraient de la difficulté à rembourser leur marge de crédit hypothécaire si le montant du paiement augmentait de 100 $ par mois.
  • Plus de 25 % des répondants ne paient souvent que l’intérêt, mais 62 % de ces personnes comptent rembourser leur marge de crédit hypothécaire intégralement d’ici cinq ans.
  • Les répondants utilisent surtout leur marge de crédit hypothécaire pour financer des rénovations, consolider des dettes, acheter un véhicule et payer les dépenses courantes. La majorité des répondants utilise leur marge de crédit hypothécaire comme prévu, mais 19 % ont emprunté un montant plus élevé que prévu.

Contexte

Marges de crédit hypothécaires

Les marges de crédit hypothécaires sont des produits de crédit renouvelables garantis par le bien immobilier résidentiel de l’emprunteur. Depuis quelques années, les institutions financières font la promotion d’un produit qui combine une marge de crédit hypothécaire et un prêt hypothécaire traditionnel : le prêt hypothécaire sur valeur domiciliaire. Ce type de prêt comprend aussi généralement d’autres produits de crédit, comme une carte de crédit.

Les marges de crédit hypothécaires sont actuellement la plus grande composante des dettes non hypothécaires des consommateurs; sa part est plus de deux fois supérieure à celle des cartes de crédit ou des prêts-automobilesNote de bas de page 2 .

Utilisées de façon responsable, les marges de crédit hypothécaires peuvent offrir plusieurs avantages tels que des taux d’intérêt faibles, un accès pratique à des fonds et des modalités de remboursement flexibles. Cependant, elles permettent de ne rembourser que les intérêts, ce qui peut amener les propriétaires à s’endetter pour de plus longues périodes. De plus, comme les fonds sont facilement accessibles et que les taux d’intérêt sont bas, elles peuvent inciter les consommateurs à s’endetter davantage, ce qui pourrait avoir pour résultat de coincer les ménages canadiens, au moment où les taux sont en hausse et les ménages, plus endettés que jamais.

Risques pour les consommateurs

En 2017, l’ACFC a publié un rapport de recherche sur l’industrie intitulé Les marges de crédit hypothécaires : tendances du marché et questions touchant les consommateurs, dans lequel elle recense quatre risques potentiels pour les consommateurs : le surendettement, l’endettement persistant, l’érosion de la richesse et la prise de décisions non éclairéesNote de bas de page 3 . Elle y dégage également des facteurs de risque, comme la complexité des prêts hypothécaires sur valeur domiciliaire et des marges de crédit hypothécaires, le manque de connaissances et de compréhension des consommateurs quant aux marges de crédit hypothécaires, et le manque d’information disponible pour aider les consommateurs à saisir le fonctionnement de ces produits.

Méthodologie

Le sondage ciblait principalement les propriétaires de 25 ans et plus qui se portent régulièrement volontaires pour participer à des sondages en ligne. Des invitations à remplir le sondage ont été envoyées à des propriétaires de maison et de logement en copropriété ou en coopérative. Certains répondants n’avaient pas de marge de crédit hypothécaire; d’autres en avaient une, mais ne l’avaient pas encore utilisée (les « titulaires de marge de crédit hypothécaire »); et certains avaient emprunté sur une marge de crédit hypothécaire (les « emprunteurs sur marge de crédit hypothécaire » ou « utilisateurs de marge de crédit hypothécaire »).

Le sondage n’est pas représentatif de l’ensemble de la population canadienne, mais il est tout de même possible de tirer des conclusions significatives des réponses de l’échantillon. Il est possible de se procurer un exemplaire du sondage et du rapport méthodologique à Bibliothèque et Archives CanadaNote de bas de page 4 .

Constats tirés de l’étude

Structure du rapport

Le présent rapport est divisé en deux parties : la première porte sur les réponses de toutes les personnes sondées, et la deuxième se concentre sur les réponses des titulaires et des utilisateurs de marge de crédit hypothécaire.

Profil démographique – Tous les répondants

La figure 1 montre la répartition des répondants selon le groupe d’âge.

Figure 1 : Âge des répondants

Figure 1, la version textuelle suit.
Version textuelle de la figure 1 : Âge des répondants
Groupe d'âge des répondants Pourcentage
25-34 18
35-44 18
45-54 20
55-64 20
65+ 24

Le ménage de la majorité des répondants (52 %) dispose d’un revenu annuel de 60 000 $ ou plus (figure 2). Le ménage d’un peu plus de 20 % gagne au moins 100 000 $ par année, tandis que moins de 20 % rapportent un revenu inférieur à 40 000 $Note de bas de page 5 .

Figure 2 : Revenu annuel du ménage

Figure 2, la version textuelle suit.
Version textuelle de la figure 2 : Revenu annuel des ménages
Revenu annuel du ménage Pourcentage
Moins de 20 000 $ 6
20 000 $ à moins de 40 000 $ 13
40 000 $ à moins de 60 000 $ 17
60 000 $ à moins de 80 000 $ 16
80 000 $ à moins de 100 000 $ 15
100 000 $ à moins de 150 000 $ 15
150 000 $ et plus 6
Préfère ne pas répondre 12

Près des trois quarts des répondants (74 %) sont propriétaires (maison, logement en copropriété ou en coopérative)Note de bas de page 6 . Comme le montre la figure 3, plus de la moitié des propriétaires sondés (54 %) ont un prêt hypothécaire, plus d’un tiers (35 %) ont une marge de crédit hypothécaire, et un peu plus d’un sur six (17 %) a un prêt hypothécaire sur valeur domiciliaire.

Figure 3 : Pourcentage des propriétaires qui disposent d'un prêt hypothécaire, d'une marge de crédithypothécaire ou d'un prêt hypothécaire à options multiples

Figure 3, la version textuelle suit.
Version textuelle de la figure 3 : Pourcentage des propriétaires qui disposent d'un prêt hypothécaire, d'une marge de crédit hypothécaire ou un prêt hypothécaire sur valeur domiciliaire
Type de financement Pourcentage
Prêt hypothécaire 54
Marge de crédit hypothécaire
35
Prêt hypothécaire sur valeur domiciliaire 17

Vingt et un des propriétaires ont une marge de crédit hypothécaire en plus d’un prêt hypothécaire, tandis que 13 % ont une marge, mais pas de prêt, et 14 % ont une marge et un prêt hypothécaire sur valeur domiciliaire.

Il y a de légères différences entre les types de dettes des propriétaires de maison et les types de dettes des propriétaires de logement en copropriété ou en coopérative. Bien que les propriétaires soient tous également susceptibles d’avoir un prêt hypothécaire (54 %), ceux qui ont une maison sont plus nombreux à avoir une marge de crédit hypothécaire (36 % contre 26v%) et un prêt hypothécaire sur valeur domiciliaire (18 % contre 10 %)Note de bas de page 7 .

Connaissances concernant les marges de crédit hypothécaires – Tous les répondants

Comme le montre la figure 4, 63 % des répondants connaissent un peu ou pas du tout les marges de crédit hypothécaires, 15 % les connaissent très bien, et 18 % les connaissent assez bien.

Figure 4 : « Sur une échelle de 1 à 4, veuillez indiquer votre niveau de connaissances concernant les marges de crédit hypothécaires »

Figure 4, la version textuelle suit.
Version textuelle de la figure 4 :  « Sur une échelle de 1 à 4, veuillez indiquer votre niveau de connaissances concernant les marges de crédit hypothécaires »
Niveau de connaissance des marges de crédit hypothécaire Pourcentage
Excellente connaissance 15
Bonne connaissance 18
Connaissance de base 29
Aucune connaissance 34
Je ne sais pas/préfère ne pas répondre
4

Les titulaires de marge de crédit hypothécaire sont les plus susceptibles d’avoir de bonnes ou d’excellentes connaissances à ce sujet (figure 5) : soixante-neuf pour cent d’entre eux se disaient très familiers ou modérément familiers avec les marges de crédit hypothécaires, comparativement à 25 % pour ceux qui ne détenaient pas un tel produit de crédit.

Figure 5 : Niveau de connaissances concernant les marges de crédit hypothécaire

Figure 5, la version textuelle suit.
Version textuelle de la figure 5 :  Niveau de connaissances concernant les marges de crédit hypothécaire
Niveau de connaissance des marges de crédit hypothécaire Pourcentage
Titulaires d'une marge de
crédit hypothécaire
Non-titulaires d'une marge de
crédit hypothécaire
Excellente ou bonne connaissance 69 25
Connaissance de base ou aucune connaissance 30 72

Niveau de connaissances – Tous les répondants

Connaissances globales

Le sondage contenait neuf questions servant à évaluer les connaissances des consommateurs concernant certaines caractéristiques des marges de crédit hypothécaires.

Figure 6 : Nombre de bonnes réponses, comparaison entre titulaires et non-titulaires d’une marge

Figure 6, la version textuelle suit.
Version textuelle de la figure 6 :  Nombre de bonnes réponses, comparaison entre titulaires et non-titulaires d’une marge
Nombre de bonnes réponses Pourcentage
Titulaires d'une marge de
crédit hypothécaire
Non-titulaires d'une marge de
crédit hypothécaire
0-3 67 32
4-6 29 57
7-9 4 10

Comme le montre la figure 7, les répondants qui ont indiqué avoir de bonnes ou d’excellentes connaissances étaient plus susceptibles de répondre correctement à ces questions, comparativement à ceux qui ont dit connaître peu ou pas du tout les marges de crédit hypothécaires.

En moyenne, les répondants ont donné la bonne réponse à seulement trois questions sur neuf. Les titulaires de marge de crédit hypothécaire ont généralement obtenu une meilleure note que les non-titulaires, avec une moyenne de quatre bonnes réponses contre deuxNote de bas de page 8 .

Figure 7 : Nombre de bonnes réponses, selon le niveau de connaissances déclaré par le répondant

Figure 7, la version textuelle suit.
Version textuelle de la figure 7 : Nombre de bonnes réponses, selon le niveau de connaissances déclaré par le répondant
Nombre de bonnes réponses Pourcentage
Excellente ou bonne connaissance 
des marges de crédit hypothécaire
Connaissance de base ou aucune connaissance
des marges de crédit hypothécaire
0-3 29 73
4-6 58 25
7-9 13 2

Réponses à chacune des questions – Tous les répondants

Comme il est indiqué dans le tableau ci-dessous, la plupart des répondants savent qu’une marge de crédit hypothécaire est un produit renouvelable garanti par un bien immobilier résidentiel. Toutefois, ils connaissent moins bien certains aspects, soit :

  • les circonstances dans lesquelles le taux d’intérêt de la marge de crédit hypothécaire peut augmenter;
  • le ratio prêt-valeur maximum;
  • le fait qu’une marge de crédit hypothécaire est un prêt amorti ou non;
  • le droit d’un prêteur d’exiger le remboursement de la marge de crédit hypothécaire en tout temps ;
  • les circonstances dans lesquelles une institution financière peut réduire la limite de crédit de la marge de crédit hypothécaire.
Tableau 1 : Pourcentage des répondants ayant répondu correctement
  Titulaires de marge (%) Non-titulaires de marge (%) Tous les répondants (%)
Une marge de crédit hypothécaire est garantie par une résidence. 88 59 65
La limite de crédit d’une marge de crédit hypothécaire peut augmenter automatiquement avec le remboursement progressif de prêts hypothécaires ou d’autres crédits connexes. 50 30 34
Votre prêteur peut exiger que vous remboursiez votre marge de crédit hypothécaire en tout temps. 39 21 25
Une institution financière peut réduire la limite de crédit de votre marge de crédit hypothécaire en tout temps. 46 28 32
Il faut payer des frais pour transférer une marge de crédit hypothécaire à une autre institution financière. 45 26 30
Une marge de crédit hypothécaire est un crédit renouvelable, comme une carte de crédit, que vous pouvez rembourser progressivement et réutiliser. 83 43 52
Une marge de crédit hypothécaire n’est pas un prêt remboursable par versements, comme un prêt-automobile que vous remboursez progressivement, au fil du temps. 37 17 22
Avec une marge de crédit hypothécaire, vous pouvez emprunter jusqu’à un maximum de 65 % de la valeur de la propriété. 21 11 13
Une institution financière peut augmenter le taux d’intérêt d’une marge de crédit hypothécaire à sa discrétion. 15 11 14

Résultats du sondage – Titulaires de marge de crédit hypothécaire

De façon générale, environ un tiers des propriétaires de maison et de logement en copropriété ou en coopérative (35 %) possèdent une marge de crédit hypothécaire.

Profil démographique

Parmi les titulaires de marge, 77 % ont entre 25 et 65 ans, ce qui est à peu près autant que chez les non-titulaires.

Presque tous les répondants disposant d’une marge de crédit hypothécaire (91 %) possèdent une maison. Les autres répondants possèdent un logement en copropriété ou en coopérative.

Comme le montre la figure 8, le revenu du ménage est généralement plus élevé chez les titulaires de marge de crédit hypothécaire que chez les non-titulaires. Il est de 100 000 $ ou plus par année pour un peu moins d’un tiers des titulaires de marge de crédit hypothécaire (29 %), contre moins d’un non-titulaire sur cinq (19 %). Enfin, 8 % des répondants ayant une marge de crédit hypothécaire rapportent un revenu du ménage annuel inférieur à 40 000 $, alors que la proportion est de 23 % pour les non-titulaires.

Figure 8 : Revenu annuel du ménage, comparaison entre titulaires et non-titulaires d’une marge

Figure 8, la version textuelle suit.
Version textuelle de la figure 8 :  Revenu du ménage, comparaison entre titulaires et non-titulaires d'une marge
Revenu annuel du ménage Pourcentage
Détenteurs d'une marge de crédit hypothécaire Non-détenteurs d'une marge de crédit hypothécaire
Moins de 20 000 $ 1 8
20 000 $ à moins de 40 000 $ 7 15
40 000 $ à moins de 60 000 $ 14 18
60 000 $ à moins de 80 000 $ 18 15
80 000 $ à moins de 100 000 $ 20 13
100 000 $ à moins de 150 000 $ 20 13
150 000 $ et plus 9 6
Je préfère ne pas répondre 10 12

Utilisation de la marge de crédit hypothécaire

Environ un titulaire de marge de crédit hypothécaire sur cinq a emprunté plus qu’il ne l’avait prévu

Plus des deux cinquièmes des titulaires de marge de crédit hypothécaire sondés (43 %) estiment avoir emprunté autant que prévu, tandis que 13 % ont emprunté moins que prévu (figure 9). Quelque 19 % n’ont pas encore utilisé leur marge et près d’un sur cinq (19 %) dit avoir emprunté plus qu’il ne l’avait prévu.

Figure 9 : « Compte tenu du montant que vous avez emprunté sur votre marge de crédit hypothécaire, estimez-vous que ce montant est : »

Figure 9, la version textuelle suit.
Version textuelle de la figure 9 :  « Compte tenu du montant que vous avez emprunté sur votre marge de crédit hypothécaire, estimez-vous que ce montant est : »
Perception des répondants à l'égard du montant emprunté sur leur marge dce crédit hypothécaire Pourcentage
Inférieur à ce que vous aviez prévu 13
Égal à ce que vous aviez prévu
43
Supérieur à ce que vous aviez prévu 19
Je ne l'ai pas encore utilisée 19
Je ne sais pas/préfère ne pas répondre 6

Près de la moitié des marges de crédit hypothécaires servent à payer des rénovations

Comme le montre la figure 10, la plupart des emprunteurs sur marge de crédit hypothécaire sondés ont utilisé leur marge pour financer des rénovations (49 %) ou pour consolider des dettes (22 %) Note de bas de page 9 . Les types d’utilisation les moins courants (non illustré) visaient l’achat de biens dispendieux (4 %), un versement comptant pour un immeuble résidentiel (4 %) et le paiement de frais d’études et de formation (6 %).

Figure 10 : « Comment avez-vous utilisé votre marge de crédit hypothécaire? »

Figure 10, la version textuelle suit.
Version textuelle de la figure 10 : « Comment avez-vous utilisé votre marge de crédit hypothécaire? »
Utilisations de la marge de crédit hypothécaire
Pourcentage
Rénovations 49
Consolidation de dettes 22
Achat d'un véhicule 19
Dépenses courantes 19
Fonds d'urgence 14
Vacances et voyages 13
Immeuble résidentiel 11
Investissements financiers 11

En général, la majorité des répondants ont indiqué utiliser leur marge de crédit hypothécaire pour des fins similaires, sans égard aux différences de profil démographique, comme l’âge ou le revenu. Toutefois, les emprunteurs dont le revenu annuel du ménage est supérieur à 150 000 $ étaient plus susceptibles d’utiliser leur marge de crédit hypothécaire pour faire des investissements financiers ou immobiliers. Les utilisateurs de 25 à 34 ans sont proportionnellement plus nombreux à se servir de leur marge à des fins professionnelles ou pour payer les dépenses courantes ou les frais d’études et de formation.

Les plus gros montants empruntés par les utilisateurs de marge de crédit hypothécaire ont servi à acheter un immeuble résidentiel

La figure 11 montre la manière dont les répondants ont dépensé les fonds de leur marge de crédit hypothécaire. Les montants médians les plus élevés ont été dépensés pour l’achat d’un immeuble résidentiel (59 800 $), d’un véhicule (15 000 $) ou pour faire des investissements financiers (15 000 $)Note de bas de page 10 . Les plus petits montants empruntés ont servi à payer des dépenses courantes (1 500 $), les frais d’études et de formation (2 000 $), ou ont été utilisés à des fins professionnelles (2 000 $) ou pour des urgences (2 000 $).

Figure 11 : Médiane et moyenne du montant emprunté selon la catégorie

Figure 11, la version textuelle suit.
Version textuelle de la figure 11 : Médiane et moyenne du montant emprunté selon la catégorie
Catégorie de dépenses Montant emprunté
Médiane Moyenne
Rénovations 10 000 $ 28 100 $
Consolidation de dettes 10 000 $ 21 500 $
Dépenses courantes 1 500 $ 10 800 $
Achat d'un véhicule 15 000 $ 22 900 $
Fonds d'urgence 2 000 $ 8 000 $
Vacances et voyages 3 000 $ 4 600 $
Investissements financiers 15 000 $ 72 300 $
Immeuble résidentiel 9 800 $ 88 500 $
Frais d'études et de formation 2 000 $ 18 400 $
Dépenses médicales 2 500 $ 14 500 $
Investissements immobiliers 29 300 $ 72 200 $
Versement comptant pour un immeuble résidentiel 10 000 $ 137 500 $
Fins professionnelles 2 000 $ 33 800 $
Achat de bien dispendieux, par exemple, un véhicule récréatif (VR) 10 000 $ 17 000 $
Aide aux enfants 10 000 $ 37 800 $

Les emprunteurs qui ont financé des rénovations ou consolidé des dettes avec leur marge de crédit hypothécaire ont répondu qu’ils avaient emprunté un plus gros montant que prévu plus souvent que les autres utilisateurs.

La plupart des emprunteurs sur marge de crédit hypothécaire ont utilisé leur marge principalement ou tout à fait comme prévu

La figure 12 montre que la grande majorité des emprunteurs (71 %) ont utilisé leur marge « tout à fait comme prévu » ou « principalement comme prévu ». Un répondant sur cinq (20 %) a indiqué l’avoir utilisée « un peu comme prévu » et un plus petit nombre (5 %), « pas du tout comme prévu ».

Figure 12 : « Avez-vous utilisé votre marge de crédit hypothécaire comme vous l’aviez prévu? »

Figure 12, la version textuelle suit.
Version textuelle de la figure 12 : « Avez-vous utilisé votre marge de crédit hypothécaire comme vous l’aviez prévu? »
Marge de crédit hypthécaire utilisée comme prévu Pourcentage
Tout à fait comme prévu 38
Principalement comme prévu 33
Un peu comme prévu 20
Pas du tout comme prévu 5
Je ne sais pas/préfère ne pas répondre 4

La figure 13 montre que 81 % des répondants de 65 ans et plus ont utilisé leur marge principalement ou tout à fait comme prévu.

Figure 13 : Utilisation de la marge de crédit hypothécaire selon l’âge

Figure 13, la version textuelle suit.
Version textuelle de la figure 13 : Utilisation de la marge de crédit hypothécaire selon l'âge
Groupe d'âge des répondants Pourcentage
Tout à fait ou principalement comme prévu Un peu ou pas du tout comme prévu
25-34 59 37
35-44 63 34
45-54 73 23
55-64 76 22
65+ 81 14

Chez les plus jeunes, 59 % des 25 à 34 ans ont utilisé leur marge principalement ou tout à fait comme prévu. Lorsque comparés aux répondants plus âgés, ils sont plus du double (37 % contre 14 %) à avoir répondu « pas du tout comme prévu » ou « un peu comme prévu ».

Certains emprunteurs ont utilisé leur marge de crédit hypothécaire pour rembourser d’autres produits de crédit

La majorité des emprunteurs (65 %) ont rarement ou n’ont jamais utilisé leur marge de crédit hypothécaire pour rembourser d’autres dettes (prêts, cartes de crédit ou paiements hypothécaires), tandis qu’une minorité (13 %) disent le faire « fréquemment » ou « la plupart du temps ou tout le temps ». Les 16 % des répondants ont répondu « parfois ».

Comme le montre la figure 14, les jeunes emprunteurs sont plus nombreux que les plus âgés à avoir utilisé leur marge de crédit hypothécaires pour rembourser d’autres prêts, des cartes de crédit ou des paiements hypothécaires. En effet, plus d’un tiers des emprunteurs de 25 à 34 ans (36 %) paient d’autres dettes avec leur marge « fréquemment » ou « la plupart du temps » ou « tout le temps », comparativement à 15 % des répondants de 45 ans et plus.

Figure 14 : « Veuillez indiquer à quelle fréquence vous utilisez votre marge de crédit hypothécaire pour rembourser d’autres prêts, cartes de crédit ou paiements hypothécaires »

Figure 14, la version textuelle suit.
Version textuelle de la figure 14 : « Veuillez indiquer à quelle fréquence vous utilisez votre marge de crédit hypothécaire pour rembourser d’autres prêts, cartes de crédit ou paiements hypothécaires »
Groupe d'âge des répondants Pourcentage
Fréquemment ou la plupart du temps ou tout le temps Parfois Rarement ou jamais
25-34 36 27 35
35-44 20 27 71
45-54 6 27 71
55-64 4 27 83
65+ 5 27 76

Presque la moitié des titulaires de marge de crédit hypothécaire ont une limite de crédit totale de 75 000 $ ou plus

La figure 15 montre que presque la moitié des titulaires de marge de crédit hypothécaire (49 %) ont une limite de crédit de 75 000 $ ou plus au totalNote de bas de page 11 . Près d’un quart (23 %) dispose d’au moins 150 000 $. Une grande minorité (18 %) ne sait pas quelle est la limite maximale de sa marge de crédit hypothécaire.

Figure 15 : « Quel montant maximal pouvez-vous emprunter sur votre marge de crédit hypothécaire? »

Figure 15, la version textuelle suit.
Version textuelle de la figure 15 : « Quel montant maximal pouvez-vous emprunter sur votre marge de crédit hypothécaire? »
Montant Pourcentage
Moins 19 999 $ 6
20 000 $ à 29 999 $ 6
30,000 $ à 39 999 $ 5
40 000 $ à 49 999 $ 6
50 000 $ à 74 999 $ 10
75 000 $ à 99 999 $ 13
100 000 $ à 149 999 $ 13
Plus de 150 000 $ 23
Je ne sais pas/préfère ne pas répondre 18

Les titulaires de marge dont le revenu annuel du ménage est élevé sont plus susceptibles d’avoir une limite de crédit élevée.

Remboursement

Plus d’un quart des emprunteurs sur marge de crédit hypothécaire sondés paie seulement l’intérêt tous les mois ou presque.

Un prêt hypothécaire amorti classique est un instrument d’épargne forcée : des versements réguliers, affectés à la fois au capital et aux intérêts, permettront aux propriétaires d’accroître la valeur nette de leur résidence. Mais avec une marge de crédit hypothécaire, le consommateur peut payer l’intérêt seulement.

Comme le montre la figure 16, 42 % des utilisateurs de marge remboursent une partie du capital chaque mois, alors que plus d’un quart (27 %) paie uniquement l’intérêt tous les mois ou presqueNote de bas de page 12 .

Figure 16 : « Quelle est la fréquence de vos paiements sur votre marge de crédit hypothécaire, qui servent à rembourser le capital dû? »

Figure 16, la version textuelle suit.
Version textuelle de la figure 16 : « Quelle est la fréquence de vos paiements sur votre marge de crédit hypothécaire, qui servent à rembourser le capital dû? »
Remboursements du capital Pourcentage
Je ne dois rien
14
Chaque mois, je rembourse une partie du capital 42
Presque chaque mois, je paie une partie du capital, mais il m'arrive parfois de ne payer que l'intérêt 14
La plupart du temps, je ne paie que les intérêts, mais il m'arrive de rembourser une partie du capital 18
Jamais. Je paie uniquement l'intérêt 9

Les jeunes sont plus nombreux à ne payer que l’intérêt. En effet, plus de quatre emprunteurs sur dix de 25 à 34 ans (41 %) ne paient que les intérêts la plupart du temps ou chaque mois, comparativement à 24 % des 65 ans et plus.

La plupart des utilisateurs de marge de crédit hypothécaire prévoient rembourser leur marge complètement d’ici cinq ans

La figure 17 montre que la majorité des utilisateurs (61 %) comptent rembourser leur marge intégralement au cours des cinq prochaines années. Un peu moins du tiers des emprunteurs (33 %) pensent y arriver au cours de la prochaine année, et 28 %, d’ici un à cinq ans. Quatorze pourcent prévoient un remboursement complet d’ici cinq à dix ans, 10 %, pas avant dix ans, et un faible pourcentage (2 %) pensent ne jamais y arriver.

Figure 17 : « Quand prévoyez-vous rembourser complètement votre marge de crédit hypothécaire? »

Figure 17, la version textuelle suit.
Version textuelle de la figure 17 : « Quand prévoyez-vous rembourser complètement votre marge de crédit hypothécaire? »
Date du remboursement du solde de la marge de crédit hypothécaire Pourcentage
Au cours de la prochaine année 33
D'ici 1 à 5 ans 28
D'ici 5 à 10 ans 14
Dans plus de 10 ans 10
Jamais 8
Je ne sais pas/préfère ne pas répondre 13

Parmi les répondants qui, en plus de payer les intérêts, remboursent une partie du capital la plupart du temps ou tous les mois, 61 % prévoient rembourser leur marge intégralement d’ici cinq ans. Le pourcentage est similaire (62 %) chez les répondants qui paient uniquement l’intérêt tous les mois ou presqueNote de bas de page 13 . Enfin, les emprunteurs de 25 à 34 ans sont plus susceptibles que les emprunteurs plus âgés à prévoir un remboursement complet au cours des cinq prochaines années.

De nombreux emprunteurs auraient de la difficulté à rembourser leur marge si les paiements augmentaient de 100 $ par mois

Le quart des emprunteurs (25 %) auraient de la difficulté à faire leurs paiements si le montant augmentait de 99 $ ou moins par mois (figure 18). En comparaison, 32 % disent que les paiements mensuels devraient croître de plus de 200 $ avant que la situation ne devienne problématiqueNote de bas de page 14 . Une partie des répondants (22 %) ignore quel serait le montant « décisif » pour euxNote de bas de page 15 .

Figure 18 : « Veuillez indiquer à quel moment vous auriez de la difficulté à rembourser votre marge de crédit hypothécaire si le montant du paiement augmentait au-delà de votre paiement existant »

Figure 18, la version textuelle suit.
Version textuelle de la figure 18 : « Veuillez indiquer à quel moment vous auriez de la difficulté à rembourser votre marge de crédit hypothécaire si le montant du paiement augmentait au-delà de votre paiement existant »
Montant déterminant Pourcentage
Une augmentation de 50 $ par mois ou moins
10
Une augmentation de 50 $ à 99 $ par mois 15
Une augmentation de 100 $ à 199 $ par mois 16
Une augmentation de plus de 200 $ par mois 32

Les jeunes titulaires de marge sont plus nombreux que les titulaires âgés à répondre qu’ils auraient de la difficulté si les paiements augmentaient de 100 $ par mois. Près de la moitié des emprunteurs de 25 à 34 ans (46 %) fixent l’augmentation critique à 99 $ par mois, contre 10 % des 65 ans et plus.

Les répondants à faible revenu sont également plus susceptibles d’éprouver des difficultés, si les versements mensuels de leur marge de crédit hypothécaire augmentaient de 100 $, que les répondants à revenu élevé : 37 % des utilisateurs dont le revenu annuel du ménage est inférieur à 40 000 $ ont donné cette réponse, comparativement à 15 % des utilisateurs dont le ménage gagne 100 000 $ ou plus.

Conclusion

En menant cette étude, l’ACFC souhaitait évaluer les connaissances des consommateurs sur les marges de crédit hypothécaires et savoir comment ils les utilisent. Les résultats du sondage semblent indiquer que beaucoup de consommateurs ne sont pas au fait des modalités de ce produit pourtant très répandu. Il devient alors difficile, pour les consommateurs qui disposent d’une marge de crédit hypothécaire ou qui souhaitent obtenir un tel produit de crédit, de s’assurer qu’ils prennent la meilleure décision financière.

Bien que la majorité des emprunteurs sondés ont indiqué utiliser leur marge comme prévu, certains répondants ont emprunté plus qu’ils ne l’avaient planifié au départ, ont payé uniquement l’intérêt ou étaient trop optimistes quant à leur horizon de remboursement intégral.

Les marges de crédit hypothécaires peuvent être risquées pour certain consommateurs. Pour atténuer ces risques, les institutions financières devraient tenir compte de la situation et des besoins financiers de leurs clients, leur communiquer tous les risques associés, et s’assurer qu’ils comprennent les caractéristiques du produit et ont des plans de remboursement réalistes.

Les emprunteurs auraient avantage à être mieux informés dès le départ et à se renseigner par eux-mêmes. Les plans de remboursements qui incluent des paiements périodiques du capital peuvent aider les détenteurs de marges de crédit hypothécaire à réduire les risques liés aux emprunts excédentaires, à l’endettement persistant, et à l’érosion de la richesse.

Prochaines étapes

L’étude de l’ACFC offre un aperçu des connaissances et des comportements des titulaires de marge de crédit hypothécaire. En se fondant sur cette étude et sur certains de ses autres travaux, l’ACFC compte faire ce qui suit :

Collaborer avec les institutions financières pour améliorer la communication des modalités des marges de crédit hypothécaires

Les résultats du sondage suggèrent que certains titulaires de marge comprennent mal les modalités du produit. L’ACFC indiquera aux institutions financières qu’elle s’attend à ce qu’elles en fassent plus pour s’assurer que le produit est bien compris par leurs clients et qu’il convient à leur situation et à leurs besoins financiers.

Créer des ressources pour aider les consommateurs à comprendre les aspects complexes de leur marge de crédit hypothécaire

L’ACFC continuera à créer des ressources didactiques pour combler les lacunes relevées auprès des consommateurs dans le cadre de son étude, notamment sur les circonstances d’une hausse possible du taux d’intérêt et sur le droit des prêteurs d’exiger un remboursement en tout temps. En offrant de l’information aux consommateurs, on leur donne des moyens de prendre des décisions financières plus éclairées.

Continuer à travailler avec les partenaires de littératie financière

L’ACFC continuera à travailler avec ses partenaires de littératie financière pour participer à l’éducation des consommateurs en matière de marges de crédit hypothécaires, de budget et de gestion de l’endettement. Les consommateurs ont déjà de nombreuses ressources à leur disposition – entre autres des outils pratiques pour établir un budget ou s’attaquer au remboursement de ses dettes.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :