L'Agence canadienne d'inspection des aliments signe une entente de recherche concertée et d'échange de données scientifiques avec l'organisme français de réglementation des aliments

Communiqué de presse

Le 10 avril 2017 – Ottawa (Ontario) – Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA)

L'ACIA protège la salubrité des aliments et les animaux et végétaux au Canada en s’appuyant sur la science et de la collaboration avec ses partenaires à l'échelle nationale et internationale.

L'ACIA a signé un protocole d'entente pour l'échange de données scientifiques avec l'organisme français chargé de la réglementation des aliments, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES), à l'administration centrale de l'ACIA à Ottawa.

L'entente a pour but de mieux protéger les personnes, les animaux et l'environnement naturel grâce à l'échange de données scientifiques de pointe et de méthodes d'évaluation des risques.

L'entente renforcera et officialisera la coopération scientifique pour la recherche innovatrice menée dans les 13 laboratoires de référence et de recherche du réseau de l'ACIA et les 11 laboratoires du réseau de l'ANSES répartis dans toute la France.

La collaboration doit permettre d'approfondir la recherche sur la génomique (l'étude des séquences d'ADN) et la protéomique (l'étude des protéines), afin de mieux comprendre les maladies et leur mode de détection. Les techniques scientifiques en la matière, comme le codage à barres de l'ADN et le séquençage du génome entier affinent et améliorent déjà la façon dont l'ACIA détecte et étudie les maladies d'origine alimentaire, les espèces envahissantes et les maladies des plantes et des animaux.


Citations

« À l'ère de la mondialisation des échanges commerciaux, les menaces telles que les maladies animales exotiques, les espèces envahissantes et la résistance aux antimicrobiens ne connaissent pas de frontières.

En collaborant avec nos partenaires internationaux, comme l'ANSES, nous combinons l'expertise de nos scientifiques et de nos laboratoires de manière à mieux communiquer les activités scientifiques innovatrices et les pratiques exemplaires qui protègent les personnes, les animaux et notre environnement naturel. »

Dr. Primal Silva, vice-président par intérim, Direction générale des sciences, Agence canadienne d'inspection des aliments

 

PE avec @Anses_fr pour collaborer à la recherche sur les aliments et la santé des plantes et des animaux.

(Gazouiller cette citation)

Faits en bref

  • Canada est un chef de file du décodage de l'ADN, qui peut être utilisé pour cerner la fraude alimentaire et les maladies d'origine alimentaire.

  • Dans le cadre du décodage de l'ADN, une courte séquence génétique est utilisée pour identifier l'espèce, un peu comme les lecteurs de codes à barres identifient les produits au supermarché.

Liens connexes

Personnes-ressources

Relations avec les médias

Agence canadienne d'inspection des aliments

613-773-6600


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :