Première Conférence mondiale de l’OIE sur la réduction des menaces biologiques

Document d'information

L’OIE, en étroite collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a accueilli sa première Conférence mondiale sur la réduction des menaces biologiques à Paris, du 30 juin au 2 juillet.

La conférence de trois jours portait principalement sur le renforcement de la collaboration et sur la recherche d’un consensus concernant l’amélioration de la capacité des systèmes de santé publique et animale à prévenir, à détecter et à contrer les menaces biologiques — qu’elles soient délibérées, accidentelles ou naturelles — en particulier à la source animale des zoonoses.

La Conférence mondiale de l’OIE sur la réduction des menaces biologiques, une première en son genre, a réuni des acteurs clés de l’OIE, de l’OMS, d’INTERPOL, des Nations Unies sur les affaires de désarmement, de la Convention sur les armes biologiques et de la FAO, ainsi que des représentants des gouvernements nationaux issus des communautés de la santé et de la sécurité/défense de plus de 120 pays.

Consultez le communiqué de l’OIE pour en savoir plus sur la première conférence.

Délégué national de l’ACIA auprès de l’OIE

Voici certaines des fonctions du délégué du Canada auprès de l’OIE : 

  • Représenter le Canada à l’Assemblée mondiale des délégués et voter sur des normes, des recommandations et des résolutions internationales;

  • Informer l’OIE des maladies animales existantes au Canada;

  • Porter les résolutions de l’Assemblée mondiale à l’attention du gouvernement canadien et faire en sorte que, dans la mesure du possible, les résolutions de l’Assemblée mondiale soient appliquées au Canada;

  • Fournir une contribution scientifique à l’élaboration de normes internationales;

  • Désigner les principales activités nationales de soutien dans les domaines de l’information en matière de santé animale, des maladies qui touchent la faune, des médicaments vétérinaires, de la salubrité des aliments issus issus de la production animale, du bien-être des animaux, des communications et des laboratoires.

Visitez le site Web de l’ACIA pour en savoir plus sur son partenariat avec l’OIE.

Programme de réduction des menaces liées aux armes de destruction massive du Canada

Le Programme de réduction des menaces liées aux armes de destruction massive du Canada est géré par Affaires mondiales Canada. Il met en œuvre l’engagement du Canada envers le Partenariat mondial contre la prolifération des armes de destruction massive et des matières connexes, qui comprend maintenant 31 pays et qui a été lancé en 2002 au Canada. Le Partenariat vise à réduire les menaces posées par la prolifération des armes chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires (CBRN) ainsi que de l’équipement et de l’expertise qui y sont associés. Le Canada assurera de nouveau la présidence du Partenariat en 2018 dans le cadre de sa présidence du G7.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :