Déclaration de l'honorable Marie-Claude Bibeau au sujet de la galle verruqueuse de la pomme de terre à l'Île-du-Prince-Édouard

Déclaration

En octobre de cette année, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a confirmé la présence de la galle verruqueuse de la pomme de terre dans deux champs à l'Île‑du‑Prince‑Édouard (Î.-P.-É). L'ACIA a immédiatement entamé une enquête et a mis en place des mesures réglementaires strictes pour prévenir la possible propagation de la maladie.

En date d'aujourd'hui, j'ai signé un arrêté ministériel visant à limiter le déplacement des pommes de terre de semence de l'Î.-P.-É. et à introduire de nouvelles mesures d'atténuation des risques pour les pommes de terre de consommation et de transformation de l'Î.-P.-É. L'arrêté ministériel laissera à l'ACIA le temps de poursuivre sa collaboration avec le gouvernement provincial et l'industrie de la pomme de terre pour trouver des solutions fondées sur des données scientifiques. Cet arrêté correspond une approche scientifique responsable qui fournira la protection dont notre industrie a besoin à l'échelle nationale.

Malgré ces contrôles phytosanitaires mis en place par le Canada, les États‑Unis nous ont fait part de leurs vives préoccupations à la suite des récentes détections de la galle verruqueuse de la pomme de terre à l'Î.-P.-É. et ont indiqué qu'ils prévoyaient également d'imposer une ordonnance fédérale interdisant les importations de toutes les pommes de terre fraîches de l'Î.-P.-É. si le Canada n'agissait pas d'abord pour suspendre le commerce.

Nous nous appuyons sur la science, qui nous dit que l'intention des États-Unis de suspendre le commerce des pommes de terre fraîches de l'Î.-P.-É. va au-delà de ce qui est nécessaire pour atténuer le risque. Avec les mesures d'atténuation qui s'imposent, le commerce des pommes de terre de table et de transformation demeure absolument sécuritaire.

Cependant, afin de reprendre le commerce le plus rapidement possible et empêcher l'imposition de mesures plus dommageables à long terme, nous devons répondre aux préoccupations des États-Unis. Par conséquent, à compter du 21 novembre 2021, l'ACIA a temporairement suspendu l'exportation vers les États-Unis des pommes de terre fraîches de l'Î.-P.-É. Nous ne prenons pas cette mesure à la légère.

Nous sommes déterminés à défendre les intérêts canadiens et nous nous engageons à soutenir les producteurs de pommes de terre et l'Î.-P.-É. J'ai soulevé la question à deux reprises auprès de mon homologue, Tom Vilsack, secrétaire à l'Agriculture des États‑Unis, et nous étudierons toutes les voies possibles pour que ce dossier reçoive toute l'attention qu'il mérite au sein du gouvernement américain. Le Canada et les États‑Unis ont une longue histoire de collaboration et de commerce bilatéral reposant sur la science, et le maintien de chaînes d'approvisionnement solides est plus important que jamais pour nos deux pays.

Nous déployons actuellement des efforts pour rétablir l'accès complet des pommes de terre fraîches de l'Î.-P.-É. au marché, et nous élaborons aussi un plan pour soutenir les producteurs de pommes de terre touchés par cette suspension temporaire du marché. Parmi les mesures d'aide, mentionnons les programmes à frais partagés de gestion des risques de l'entreprise et des efforts de collaboration visant à déterminer comment réacheminer les stocks entreposés à l'Î.-P.-É.. Nous déterminerons également, en collaboration avec la province de l'Î.-P.-É., quelles mesures supplémentaires pourraient être nécessaires pour soutenir les producteurs touchés.

Nous continuerons de consulter l'industrie pour comprendre ses besoins et ses préoccupations, et nous avons créé un groupe de travail sur la pomme de terre en collaboration avec les intervenants de la province et de l'industrie.

L'Î.-P.-É. a une longue histoire de production de pommes de terre de la plus grande qualité pour les Canadiens et les consommateurs du monde entier. Le gouvernement du Canada partage la grande fierté des producteurs de pommes de terre de l'Î.-P.-É.

Ces derniers peuvent donc avoir l'assurance que le gouvernement du Canada fait tout ce qui est en son pouvoir afin de rétablir l'accès au marché américain pour cette industrie vitale.

Personnes-ressources

Oliver Anderson
Directeur des communications
Bureau de la ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire
613-462-4327
oliver.anderson@agr.gc.ca

Relations avec les médias
Agence canadienne d'inspection des aliments
cfia.media.acia@inspection.gc.ca
613-773-6600
https://inspection.canada.ca/
Suivez-nous sur Twitter : @InspectionCanFR
Instagram : acia_canada
Facebook : ACIACanada

Relations avec les médias
Agriculture et de l'Agroalimentaire Canada
Ottawa (Ontario)
613-773-7972
1-866-345-7972
aafc.mediarelations-relationsmedias.aac@canada.ca
Suivez-nous sur Twitter : @AAFC_Canada
Facebook : CanadianAgriculture

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :