Les agents des services frontaliers saisissent plus de 17 000 litres de substance utilisée pour produire la drogue du viol

Communiqué de presse

Le 13 mai 2021        Vancouver (Colombie-Britannique)        Agence des services frontaliers du Canada

L’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) s’est engagée à protéger notre pays et à empêcher les marchandises de contrebande, comme les stupéfiants, d’atteindre nos collectivités.

Le 8 février 2021, la Section du renseignement de la région du Pacifique, avec l’aide du Centre national de ciblage, a repéré un conteneur d’intérêt et l’a envoyé pour examen. Les agents des services frontaliers des opérations maritimes du Grand Vancouver ont examiné le conteneur à l’aide d’un large éventail d’outils et de technologies de détection et ont prélevé des échantillons de plusieurs barils. Ces échantillons ont ensuite été envoyés à la Section de l’analyse des drogues de contrebande de l’ASFC à Ottawa.

L’analyse a confirmé que la substance était de la gamma-butyrolactone, une substance contrôlée également connue sous le nom de GBL. Le GBL est un précurseur de classe A figurant à la partie 1 de l’annexe VI de la Loi réglementant certaines drogues et autres substances et est essentiel à la production d’autres substances contrôlées comme la drogue du viol. Au total, l’ASFC a saisi 17 852,5 litres de GBL dont la valeur de revente est estimée à plus de 1,8 million de dollars.

L’enquête sur les importateurs est en cours. 

Multimédia supplémentaire

Citations

« Grâce à une enquête efficace et réussie, les agents des services frontaliers et le personnel du renseignement ont empêché la fabrication potentielle de milliers de kilogrammes de drogues illégales. Cette importante saisie illustre l’engagement et la vigilance de l’ASFC à protéger nos communautés contre les drogues et les substances nocives en entravant la capacité des criminels à opérer à travers nos frontières. »  

-       J.J. Chayeski, directeur, Division des opérations de Metro Vancouver, région du Pacifique, Agence des services frontaliers du Canada 

Faits en bref

  • La Section du renseignement de l’ASFC joue un rôle clé dans le repérage des menaces liées à la frontière et dans la protection de la sécurité des Canadiens. Les activités de renseignement visent à identifier les personnes et les entités qui présentent un intérêt pour l’ASFC en ce qui concerne le crime organisé, la contrebande de drogues et d’autres infractions à la Loi sur les douanes et à la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés.

  • L’ASFC travaille avec ses partenaires policiers pour prévenir la contrebande de drogues illégales qui met en danger la sécurité des communautés canadiennes et génère des profits pour le crime organisé, et pour s’assurer que les auteurs de ces crimes font l’objet d’enquêtes et de poursuites.

  • Les agents des services frontaliers sont hautement qualifiés en matière de techniques d’examen et d’enquête pour intercepter les marchandises interdites et les drogues illicites qui entrent au Canada.

  • Si vous avez des renseignements sur des activités transfrontalières suspectes, veuillez communiquer avec la ligne sans frais de Surveillance frontalière de l’ASFC au 1-888-502-9060. 

Liens connexes

Personnes-ressources

Relations avec les médias, Agence des services frontaliers du Canada
media@cbsa-asfc.gc.ca  
Ligne des médias : 613-957-6500 ou 1-877-761-5945

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :