Dix-sept individus condamnés à des peines de prison pour possession et utilisation frauduleuse de passeports

Communiqué de presse

Le 21 juillet 2021             Montréal (Québec)      Agence des services frontaliers du Canada

L’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) joue un rôle clé en vue d'assurer la sécurité des Canadiens et des Canadiennes. L’utilisation d’un document d’identité dans le but de contrevenir à la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés (LIPR) est une infraction grave.

Le 15 juillet 2021, un homme de nationalité colombienne a été trouvé coupable au palais de justice de Montréal d’avoir fait usage d’un passeport mexicain dans le but de contrevenir à la LIPR à la suite d’une enquête criminelle de l’ASFC. Il a également été déclaré coupable d’avoir présenté de fausses informations à propos de son identité afin d’obtenir des autorisations de voyages électroniques et d’être admis au Canada. Cette condamnation s’ajoute à celles de onze autres hommes et deux femmes d’origine colombienne, ainsi que trois hommes d’origine péruvienne, condamnés depuis octobre 2019 pour des infractions similaires.

Ces individus sont soupçonnés d’être membres de groupes criminalisés transnationaux connus sous l’appellation de Groupes de voleurs sud-américains ou South American Theft Groups. Après avoir été admis sur le territoire canadien, la majorité d’entre eux ont commis des vols lors d’introductions par effraction dans des résidences ou des commerces.

Les personnes suivantes ont été reconnues coupables par le tribunal de diverses infractions à la LIPR : Carlos Alberto Borrego Pinto, Percy Roger Ortiz Saavedra, Carlos Joel Borrego-Mendoza, Johnny Alexander Villamizar Ruiz, Alvaro Ivan Torres Martinez, Jhon Japro Arias Ariza, Claudia Marcela Pancha Sabogal, John Alexander Paez Cordoba, Christian David Guerrero Montezuma, Leymar Alexander Bayona Rico, William David Corredor Fuentes, John Frady Lopez Salazar, Ricardo Alfonso Mora Parada, Heraldo Serrato Luque, Bertha Yanet Alba Rocha, Javier Reina Camelo, et Ricardo Alexis Gomez Millan.

De plus, deux de ces individus, Johnny Alexander Villamizar Ruiz et Ricardo Alfonso Mora Parada, ont été trouvés coupables d’être revenus au Canada illégalement sous de fausses identités après avoir été expulsés du pays précédemment.

Tout contrevenant à LIPR s’expose à des sanctions allant jusqu’à un emprisonnement maximal de 14 ans.

Signalez toute activité transfrontalière suspecte en contactant la ligne de surveillance frontalière au 1-888-502-9060 (sans frais à partir du Canada et des États-Unis).

Personnes-ressources

Relations avec les médias, Agence des services frontaliers du Canada

media@cbsa-asfc.gc.ca

Ligne pour les médias : 613-957-6500 ou 1-877-761-5945

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :