Expériences sur la santé réalisées et appareils biotechnologiques utilisés pendant la mission de David Saint-Jacques à la Station spatiale internationale (SSI)

Document d'information

At Home in Space : Première expérience psychosociale du Canada à bord de la SSI. Elle vise à examiner comment les équipages multinationaux d'astronautes apprennent à vivre ensemble en mission de longue durée. Les résultats pourraient servir à améliorer les conditions à bord lors des futurs vols spatiaux ainsi que pour les gens sur Terre qui vivent ou travaillent dans des endroits éloignés, confinés ou isolés.

Bioanalyseur : Ce nouvel instrument canadien analysera le sang en temps réel en vue de fournir des données sur plusieurs marqueurs biologiques et le nombre de cellules à des fins scientifiques. Sur Terre, il pourrait permettre d'améliorer les services d'analyse hors laboratoire, quel que soit l'endroit.

Biomoniteur : Système de biosurveillance canadien, qui comprend un maillot « intelligent », pour surveiller les signes vitaux des astronautes et aider à déterminer et à atténuer les risques auxquels ils sont exposés dans l'espace. Sur Terre, il pourrait servir à suivre l'état de santé de Canadiens qui vivent en région éloignée et qui ont un accès limité à leur médecin. Il pourrait aussi être porté par des personnes qui travaillent dans des conditions dangereuses, comme des mines, des plateformes d'exploitation ou des usines.

MARROW : Vise à établir si la microgravité engendre l'accumulation de gras dans la moelle osseuse et si elle a un effet sur la production, la fonction et la destruction des globules rouges et blancs. Les conséquences possibles? Anémie, affaiblissement du système immunitaire, sensibilité accrue aux rayonnements. Sur Terre, les découvertes aideront à contrer les effets de la sédentarité et à faciliter la réadaptation des patients alités, des personnes à mobilité réduite et des aînés.

TBone : Cette expérience étudie l'effet de la microgravité sur la qualité des os, qui subissent un vieillissement accéléré dans l'espace. L'utilisation d'une nouvelle technologie d'imagerie 3D rend possible la mesure de la densité des os, mais aussi l'examen de leur structure et de leur solidité. Les découvertes pourraient aider à déterminer quelles sont les personnes sur Terre prédisposées à la perte osseuse et à proposer des stratégies de traitement personnalisées.

Vascular Echo : Expérience subséquente à l'étude Vascular. Elle vise à examiner comment et pourquoi certains astronautes subissent une perte d'élasticité des artères dans l'espace, afin de tenter de ralentir le vieillissement de leur système vasculaire. Le but est de maintenir les astronautes en santé, mais les résultats profiteront aussi aux gens souffrant de troubles physiques similaires sur Terre.

Wayfinding : Cette expérience vise à mieux comprendre comment l'espace influe sur la capacité des astronautes à s'orienter et à se déplacer ainsi que sur le fonctionnement de leur cerveau. Les résultats approfondiront nos connaissances sur les problèmes de santé liés au mouvement, à la posture et à l'orientation spatiale. Sur Terre, les patients aux prises avec un dysfonctionnement vestibulaire (problèmes d'équilibre ou étourdissements) ou avec une dégénérescence neurale liée au vieillissement font partie de ceux qui profiteront de cette recherche.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :