La ministre Bibeau annonce du nouveau soutien aux agriculteurs québécois au Congrès annuel de l’Union des producteurs agricoles

Communiqué de presse

1er décembre 2020 – Ottawa (Ontario) – Agriculture et Agroalimentaire Canada

Aujourd’hui, la ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, l’honorable Marie-Claude Bibeau, a participé à la 96e édition du Congrès de l’Union des producteurs agricoles (UPA) où elle a annoncé des investissements de plus de 4,2 millions de dollars pour l’établissement de l’initiative des Laboratoires vivants au Québec dans la région du lac Saint-Pierre. Cette initiative, réalisée en collaboration avec l’UPA et de nombreux partenaires de l’industrie agroalimentaire, des gouvernements fédéral, provincial et municipaux et des Premières Nations, aidera les agriculteurs de la région à développer des pratiques innovantes qui leur permettront de :

  • réduire l’usage de fertilisants, de pesticides et la compaction des sols;
  • garder une couverture végétale au sol à l’année pour diminuer l’érosion et maintenir la santé physique, chimique et biologique du sol;
  • minimiser l’érosion des berges et protéger l’intégrité des cours d’eau qui traversent le paysage agricole;
  • diminuer les impacts environnementaux de la production animale.

Parmi les investissements annoncés, plus de 1,6 million de dollars iront à l’UPA et à ses partenaires pour la mise en œuvre des diverses activités et 2,6 millions de dollars serviront à financer le travail des scientifiques d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, Ressources Naturelles Canada et Environnement et Changement climatique Canada qui soutiennent le projet.

La ministre a aussi souligné l’annonce récente d’investissements importants pour les producteurs sous gestion de l’offre à la suite de l’engagement du gouvernement du Canada à verser une compensation complète et équitable pour les concessions en matière d'accès aux marchés négociées dans le cadre de l'Accord économique et commercial global entre le Canada et l'Union européenne (AECG) et de l'Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGC).

À la suite de l’annonce en août 2019 de 1,75 milliard de dollars versés sur une période de huit ans pour compenser les producteurs laitiers canadiens, un paiement en espèces, totalisant 345 millions de dollars, a été versé entre décembre 2019 et janvier 2020, à plus de 10 000 producteurs laitiers. La somme restante de 1,405 milliard de dollars sera versée sous forme de paiements directs sur une période de seulement trois ans. Les producteurs laitiers recevront, selon leur contingent de lait, des paiements en espèces de 468 millions de dollars en 2020-2021, de 469 millions de dollars en 2021-2022 et de 468 millions de dollars en 2022-2023. Le propriétaire d'une exploitation comportant 80 vaches recevra une compensation d'environ 38 000 $ par année sous forme de paiements directs.

Les producteurs canadiens de poulets, d’œufs, d’œufs d’incubation de poulet à chair et de dindon, quant à eux, pourront bénéficier d’investissements totalisant 691 millions de dollars pour des programmes de dix ans qui stimuleront l’innovation et la croissance pour les producteurs. Ces mesures aideront les secteurs sous gestion de l’offre à rester compétitifs pendant qu’ils s’adaptent aux nouvelles réalités du marché.

Déterminée à prémunir les entreprises agricoles contre les baisses de revenu attribuables au niveau de risque auquel elles sont exposées, la ministre a réitéré son engagement à optimiser les programmes de gestion des risques de l’entreprise, afin qu’ils reflètent mieux les nouvelles réalités du secteur. La ministre a rappelé que le gouvernement fédéral a déposé une proposition lors de la rencontre FPT pour apporter des changements qui augmenteraient de 50% le montant global versé par Agri-stabilité aux agriculteurs. Cette proposition sera examinée plus en détail par les provinces et les territoires.

La ministre a finalement souligné qu’un groupe de travail FPT sera bientôt créé et consultera des experts et les membres du secteur au sujet des inquiétudes des transformateurs, des producteurs et des épiciers indépendants suite à l’augmentation récente des frais imposés par les détaillants aux fournisseurs.

Citations

« Les familles québécoises ont la chance de pouvoir compter sur des producteurs et des productrices agricoles dévoués qui font l’envie du monde entier. La force, le dynamisme et l’innovation dont font preuve les producteurs québécois constituent des facteurs clés qui nous permettront de relever les défis soulevés par la pandémie. Ensemble nous allons poursuivre notre travail de collaboration afin de continuer à favoriser la croissance et le succès du modèle agricole québécois. »

- L’honorable Marie-Claude Bibeau, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire

« L’UPA est très heureuse de compter sur le soutien d’AAC afin de continuer ses efforts d’amélioration de l’écosystème du Lac Saint-Pierre. L’Initiative des laboratoires vivants 2020-2023 nous permet d’accélérer l’adoption de bonnes pratiques agricoles dans trois bassins versants situés en amont du Lac Saint-Pierre, tout en mettant en valeur l’engagement fort des productrices et producteurs qui y habitent et y cultivent depuis des décennies. Tous les efforts seront déployés pour améliorer la qualité de l’eau, la biodiversité et la gestion des terres dans les bassins versants ciblés à l’aide d’une approche multidisciplinaire et collaborative (producteurs agricoles, chercheurs, intervenants incluant la Nation Waban-Aki). »

- Marcel Groleau, président général de l’Union des producteurs agricoles

Faits en bref

  • Les montants annoncés pour les producteurs laitiers le 28 novembre dernier prennent appui sur le programme d'investissement à la ferme de l'AECG de 250 millions de dollars, et offrent une certitude quant au calendrier et à la forme des paiements restants qui s'inscrivent dans la compensation de 2 milliards de dollars destinée aux producteurs laitiers.

  • Les ministres fédérale, provinciaux et territoriaux (FPT) de l’Agriculture ont tenu leur conférence virtuelle de deux jours les 20 et 27 novembre où ils ont discuté entre autres de l’avenir des programmes de gestion des risques de l’entreprise, de l’équilibre dans la relation détaillants-fournisseurs, de l’enjeu de la main d’œuvre, de la peste porcine africaine, ainsi que de l’établissement des priorités clés et de la conception du prochain cadre stratégique pour l’agriculture.

  • L’Initiative des laboratoires vivants s’inscrit dans un investissement de 70 millions de dollars découlant du budget de 2017 pour appuyer la découverte scientifique et l’innovation en agriculture, en mettant l’accent sur les changements climatiques et la conservation des sols et des eaux. 

  • L’Initiative des laboratoires vivants au Québec se situe à l’intérieur du grand bassin hydrographique du lac Saint-Pierre, le long du fleuve Saint-Laurent. Ses activités se déroulent principalement sur trois territoires :

    • le bassin versant de la rivière Bois-Blanc dans les régions de la Mauricie et de Lanaudière;
    • le bassin versant de la rivière du Pot-au-Beurre dans la région de la Montérégie Est;
    • une région comprenant de petits bassins se déversant directement dans le lac Saint-Pierre, appelée le bassin versant « Rive-Sud du lac Saint-Pierre », dans la région du Centre-du-Québec.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Jean-Sébastien Comeau
Attaché de presse
Cabinet de la ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire
jean-sebastien.comeau@canada.ca
343-549-2326

Relations avec les médias
Agriculture et Agroalimentaire Canada
Ottawa (Ontario)
613-773-7972
1-866-345-7972
aafc.mediarelations-relationsmedias.aac@canada.ca
Suivez-nous sur Twitter : @AAC_Canada
Aimez notre page Facebook : AgricultureCanadienne

 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :