Le gouvernement du Canada collabore avec les agriculteurs de l'Ontario pour trouver des solutions durables aux problèmes environnementaux

Communiqué de presse

Le 10 mai 2021 – Guelph (Ontario) – Agriculture et Agroalimentaire Canada

Aujourd'hui, la ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, l'honorable Marie-Claude Bibeau, a lancé une table ronde avec des intervenants du secteur agricole de l'Ontario en annonçant un investissement de 4,2 millions de dollars pour mettre en œuvre le laboratoire vivant – Ontario dans la région du lac Érié.

Le laboratoire vivant – Ontario est le plus récent centre de collaboration créé dans le cadre de l'initiative des Laboratoires vivants, qui réunit des agriculteurs, des scientifiques et d'autres partenaires pour élaborer, mettre à l'essai et échanger des pratiques et des technologies agricoles novatrices. 

Sous la direction de l'Association locale pour l'amélioration des sols et des récoltes de l'Ontario (AASRO), les collaborateurs du laboratoire vivant – Ontario comprendront des agriculteurs, des organismes agricoles et de conservation, ainsi que des scientifiques d'Agriculture et Agroalimentaire Canada et d'autres ministères fédéraux. Leurs recherches porteront sur la réduction du ruissellement des sols et des nutriments des terres agricoles vers le lac Érié dans le but d'améliorer la qualité de l'eau, de préserver la santé des sols et d'accroître la biodiversité sur les terres agricoles de l'Ontario. Ils partageront leur expertise avec les agriculteurs de tout le Canada pour accélérer l'adoption de pratiques et de technologies durables.

Citations

« Les agriculteurs de l'Ontario sont des chefs de file en matière d'agriculture respectueuse de l'environnement et continuent de trouver des pratiques novatrices qui assurent la santé à long terme de leurs terres. L'approche de recherche collaborative aidera les agriculteurs de l'Ontario à mettre au point de nouvelles pratiques durables qui peuvent être utilisées par tous les agriculteurs de la province et du pays. » 

- L'honorable Marie-Claude Bibeau, ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire

« Le cadre de collaboration établi par les laboratoires vivants unit des partenaires dans la protection de notre environnement, de notre sol, de notre eau et de nos terres. Il est inspirant de voir qu'il fournit des outils aux agriculteurs et ouvre la voie à l'avenir, comme le programme Solutions agricoles pour le climat. Nous pouvons faire plus ensemble. »

- Neil Ellis, secrétaire parlementaire de la ministre fédérale de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire

« L'approche collaborative des laboratoires vivants a fait ses preuves partout au pays. De bonnes choses poussent en Ontario et je suis ravi de voir les résultats ici, particulièrement en ce qui concerne la protection d'importants cours d'eau comme le lac Érié, ainsi que l'accent actuellement mis sur la santé des sols. »

- Lloyd Longfield, député de Guelph

« L'Association pour l'amélioration des sols et des récoltes de l'Ontario est heureuse de diriger la collaboration engagée dans cette nouvelle approche de l'innovation agricole. Les agriculteurs de l'Ontario sont reconnus depuis longtemps comme des chefs de file dans l'élaboration et l'adaptation de pratiques agricoles qui améliorent la production et protègent l'environnement. La recherche appliquée à la ferme est un principe fondamental de l'organisation depuis sa création en 1939 et le laboratoire vivant – Ontario offre une occasion idéale de créer un réseau d'innovation plus solide entre les partenaires et les agriculteurs de l'Ontario. En travaillant avec ces partenaires, nous avons une occasion unique de créer et de mettre à l'essai des pratiques qui fourniront aux agriculteurs des solutions pour améliorer la production et la durabilité. »

- Chad Anderson, président, Association pour l'amélioration des sols et des récoltes de l'Ontario

« Les laboratoires vivants sont une occasion pour certains des agriculteurs les plus progressistes et innovateurs de l'Ontario de tisser des liens et de travailler avec des chercheurs agricoles canadiens. Le personnel d'AAC acquerra de précieuses connaissances en adoptant des pratiques nouvelles et novatrices en matière de sols, tandis que les agriculteurs auront l'occasion de faire évaluer leurs idées et leurs pratiques agricoles pour en évaluer les avantages. Les laboratoires vivants sont un outil qui peut mettre l'agriculture canadienne sur la bonne voie vers la durabilité des sols, l'amélioration de la qualité de l'eau et potentiellement aider à lutter contre les changements climatiques. »

- Laurent Van Arkel, président, Ontario Soil Network et agriculteur participant au laboratoire vivant– Ontario.

Faits en bref

  • L'Initiative des laboratoires vivants fait partie d'un investissement de 70 millions de dollars prévu dans le budget de 2017 pour appuyer davantage la science et l'innovation en matière de découvertes agricoles, en mettant l'accent sur les changements climatiques, la conservation des sols et de l'eau et la biodiversité.

  • Le laboratoire vivant – Ontario est le quatrième laboratoire vivant, à la suite de collaborations semblables dans les régions de l'Atlantique, de l'Est des Prairies et du Québec.

  • Le laboratoire vivant – Ontario est situé dans les bassins et les bassins hydrographiques du lac Érié et du lac Sainte-Claire, dans le Sud-Ouest de l'Ontario, où environ 75 % des terres sont utilisées à des fins agricoles. Étant le plus petit et le moins profond des Grands Lacs, le lac Érié est particulièrement sensible au ruissellement des nutriments provenant de l'activité humaine.

  • Parmi les partenaires du laboratoire vivant – Ontario se trouvent : 

    • Ontario Farmers
    • Association locale pour l'amélioration des sols et des récoltes de l'Ontario
    • Agriculture et Agroalimentaire Canada
    • Ecological Farmers Association of Ontario
    • Environnement et Changement climatique Canada
    • Essex Region Conservation Authority
    • Innovative Farmers Association of Ontario
    • Lower Thames Valley Conservation Authority
    • Ontario Soil Network
    • Upper Thames River Conservation Authority
  • L'approche des laboratoires vivants a été approuvée par le G20 comme modèle d'innovation et de recherche collaborative. Elle constitue le fondement du programme Solutions agricoles pour le climat récemment annoncé par le gouvernement. Ce programme adoptera un modèle de collaboration similaire dans chaque province, en mettant l'accent sur les pratiques de gestion qui permettent de capter et de stocker le carbone et de réduire les gaz à effet de serre.

Liens connexes

Personnes-ressources

Jean-Sébastien Comeau
Attaché de presse
Cabinet de la ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire
jean-sebastien.comeau@canada.ca
343 549 2326

Relations avec les médias
Agriculture et Agroalimentaire Canada
Ottawa (Ontario)
613 773 7972
1 866 345 7972
aafc.mediarelations relationsmedias.aac@canada.ca
Suivez nous sur Twitter : @AAC_Canada
Aimez notre page Facebook : AgricultureCanadienne

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :