Le gouvernement du Canada augmente le financement du cadre Agri-relance jusqu'à 500 millions de dollars pour aider les agriculteurs qui sont touchés par des conditions météorologiques extrêmes

Communiqué de presse

Le 15 août 2021 – Ottawa (Ontario) – Agriculture et Agroalimentaire Canada

Aujourd'hui, l'honorable Marie-Claude Bibeau, ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, a annoncé que le gouvernement du Canada a augmenté le financement total du cadre Agri-relance jusqu'à 500 millions de dollars pour aider les producteurs à faire face aux coûts exceptionnels liés à la sécheresse et aux feux de forêt. Cette somme comprend le financement initial de 100 millions de dollars annoncé le 6 août 2021.

Compte tenu des circonstances extraordinaires auxquelles sont confrontés les agriculteurs de l'Ouest canadien et de certaines régions de l'Ontario, ce financement accru démontre que le gouvernement fédéral est prêt à contribuer aux coûts provinciaux admissibles d'Agri-relance selon une formule de partage des coûts de 60-40, conformément au Partenariat canadien pour l'agriculture. 

Le gouvernement du Canada continue de travailler d'urgence avec les gouvernements de la Colombie-Britannique, de l'Alberta, de la Saskatchewan, du Manitoba et de l'Ontario pour mener des évaluations conjointes de la catastrophe et lancer des programmes de soutien. Il s'agit, entre autres, de fournir une aide directe aux éleveurs de bétail et aux producteurs agricoles touchés, et de les aider à assumer les coûts additionnels relatifs à l'alimentation du bétail, au transport et aux infrastructures hydrauliques. 

Les producteurs peuvent aussi demander des paiements provisoires dans le cadre du programme Agri-stabilité, qui peuvent les aider à faire face aux difficultés financières immédiates. Le gouvernement du Canada et les gouvernements de la Colombie-Britannique, de l'Alberta, de la Saskatchewan, du Manitoba et de l'Ontario ont convenu de faire passer de 50 % à 75 % le pourcentage des paiements provisoires au titre d'Agri-stabilité 2021, afin que les producteurs puissent accéder à une plus grande part de leurs prestations pour répondre à leurs besoins urgents. La Colombie-Britannique et le Manitoba ont également ouvert la participation tardive à Agri-stabilité pour permettre aux agriculteurs qui ne se sont pas inscrits en 2021 de bénéficier de cet important soutien au revenu. 

En plus de ce soutien, le gouvernement du Canada a annoncé l'admissibilité au Programme de report de l'impôt pour les éleveurs le 22 juillet 2021 et le 6 août 2021 dans les régions désignées touchées par la sécheresse en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan, au Manitoba et en Ontario. Cela permettra aux producteurs de bœuf qui sont obligés de vendre une partie importante de leur troupeau reproducteur en raison des conditions de sécheresse d'utiliser les revenus qui en résultent pour compenser les coûts de remplacement du troupeau.

Le gouvernement du Canada continue d'appuyer les familles agricoles en cette période difficile et prend des mesures concrètes pour répondre à leurs besoins.

Citations

« Le gouvernement fait tout ce qu'il peut pour soutenir les familles d'agriculteurs pour les aider à passer à travers ces difficultés aujourd'hui, et pour les placer en meilleure posture en vue d'un avenir durable. L'engagement d'aujourd'hui, qui pourra atteindre un demi-milliard de dollars, montre que nous sommes prêts à faire notre part en contribuant aux programmes Agri-relance avec les provinces. Nous sommes unis dans notre objectif de faire en sorte que les agriculteurs soient pleinement soutenus pendant cette crise. »

- L'honorable Marie-Claude Bibeau, ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire

Faits en bref

  • Jusqu'à présent, les gouvernements de l'Alberta, de la Saskatchewan, du Manitoba et de l'Ontario ont annoncé des investissements provinciaux totalisant 322 millions de dollars dans le cadre du programme Agri relance.   

    • L'Alberta a annoncé un investissement de 136 millions de dollars.
    • La Saskatchewan a annoncé un investissement de 119 millions de dollars.
    • Le Manitoba a annoncé un investissement de 62 millions de dollars.
    • L'Ontario a annoncé un investissement de 5 millions de dollars.
    • Une demande d'évaluation d'Agri-relance pour la Colombie-Britannique est en cours; toutefois, les renseignements sur l'engagement financier de la province n'ont pas encore été annoncés.
  • Si la formule de partage des coûts de 60-40 est utilisée, conformément au Partenariat canadien pour l'agriculture, la part du gouvernement fédéral s'élèverait à 482,5 millions de dollars, excluant le programme prévu de la Colombie-Britannique. Les montants du financement fédéral final couvriront les coûts exceptionnels admissibles et seront déterminés une fois que les évaluations conjointes et l'élaboration de programme auront été terminées. À mesure que la situation continue d'évoluer, le gouvernement du Canada se tient prêt à prendre des mesures supplémentaires, au besoin, pour veiller à ce que les agriculteurs aient accès à l'aide requise.

  • Les producteurs ont accès à un ensemble de programmes de gestion des risques de l'entreprise (GRE), ce qui les aide à gérer les risques importants menaçant la viabilité de leur exploitation agricole qu'ils ne sont pas en mesure de gérer.

  • Le cadre fédéral, provincial et territorial d'aide en cas de catastrophe Agri-relance est destiné à aider les producteurs à reprendre leurs activités à la suite de catastrophes naturelles, de concert avec les programmes de base de GRE. Agri-relance aide les producteurs aux coûts exceptionnels associés à la reprise de leurs activités à la suite de catastrophes.

  • Agri-stabilité est un des programmes de GRE du Partenariat canadien pour l'agriculture. Il protège les producteurs canadiens contre les baisses importantes des revenus agricoles dues, entre autres, à des pertes de production, à l'augmentation des coûts et aux conditions du marché. Bien que la date limite d'inscription au programme pour l'année 2021 soit passée, les provinces peuvent demander une participation tardive pour que d'autres producteurs y aient accès en cas de crise.

  • Les paiements provisoires versés dans le cadre d'Agri-stabilité sont fondés sur la marge de production et la marge de référence estimées du participant au cours de l'année de programme. Pour recevoir un paiement provisoire, la marge de production estimée du participant doit avoir diminué de plus de 30 % de sa marge de référence estimée. Les participants peuvent demander à obtenir un paiement provisoire afin d'accéder plus rapidement aux fonds du programme.

  • La ministre Bibeau exhorte les provinces à accepter l'offre du gouvernement du Canada d'augmenter le taux d'indemnisation du programme Agri-stabilité en le faisant passer de 70 % à 80 %. Cette mesure ferait en sorte que les producteurs agricoles de tout le pays recevraient 75 millions de dollars de plus par année, ce qui profiterait aux producteurs en détresse qui ont plus que jamais besoin d'aide.

  • Au cours d'une crise comme celle-ci, la santé mentale des producteurs qui font face à un stress et à une incertitude quant à leur capacité de subvenir aux besoins de leur famille peut se détériorer. Nous invitons ceux qui pourraient en avoir besoin à demander de l'aide. Ils peuvent communiquer avec la fondation Do More Agriculture (en anglais seulement), une organisation à but non lucratif axée sur la santé mentale dans le secteur de l'agriculture au Canada.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Oliver Anderson
Directeur des communications
Cabinet de la ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire
oliver.anderson@agr.gc.ca 
613 462 4327

Relations avec les médias
Agriculture et Agroalimentaire Canada
Ottawa (Ontario)
613 773 7972
1 866-345 7972
aafc.mediarelations-relationsmedias.aac@agr.gc.ca 
Suivez-nous sur Twitter, Facebook et LinkedIn
Site Web : Agriculture et Agroalimentaire Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :