Réunion extraordinaire des ministres de l’Agriculture du G7

Déclaration

Déclaration sur l'invasion de l'Ukraine par les forces armées de la Fédération de Russie

Le 11 mars 2022 – Berlin, Allemagne

Nous, les ministres de l'Agriculture du G7 et le commissaire européen à l'Agriculture, nous sommes réunis aujourd'hui en présence de notre collègue ukrainien, ainsi que des représentants du Programme alimentaire mondial (PAM), de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et du Système d'information sur les marchés agricoles (SIMA).

Nous sommes tous consternés par l'agression à grande échelle de la Fédération de Russie contre l'intégrité territoriale, la souveraineté et l'indépendance de l'Ukraine, permise par le gouvernement du Bélarus, et nous la condamnons. Nous sommes profondément attristés par les pertes humaines et les souffrances dévastatrices, et nous exprimons notre solidarité avec l'Ukraine, conformément à la déclaration des dirigeants du G7 sur l'invasion de l'Ukraine par les forces armées de la Fédération de Russie.

Nous nous efforçons d'apporter un soutien national, bilatéral et international pour faciliter les récoltes en Ukraine et garantir la capacité des agriculteurs ukrainiens à nourrir leur population et à contribuer à la sécurité alimentaire mondiale. Nous appelons les organisations internationales à soutenir la production alimentaire en Ukraine pendant cette crise et à assurer la sécurité alimentaire dans les zones touchées. Nous demeurons déterminés à faire ce qui s’impose pour prévenir une crise alimentaire et intervenir en conséquence, notamment au moyen de l'aide humanitaire, et nous sommes prêts à agir au besoin en cas de perturbations.

Nous sommes profondément préoccupés par les répercussions sur la sécurité alimentaire et le nombre croissant de personnes souffrant de la faim et de toute forme de malnutrition en raison de la guerre d'agression de la Russie, non provoquée et injustifiable, qui aggrave une situation déjà difficile en raison de la COVID 19, du changement climatique et de la perte de biodiversité. Cette guerre ne fera qu'accentuer les souffrances dans la région et exercer une pression sur la sécurité alimentaire à l’échelle mondiale. Nous constatons avec une vive inquiétude les graves effets sur les chaînes d'approvisionnement alimentaire mondiales et la forte augmentation des prix déjà élevés des produits agricoles et des intrants, comme les engrais, qui ont une incidence sur la sécurité alimentaire et la nutrition des pays et des populations vulnérables.

Nous condamnons sans réserve l'attaque de la Russie contre l'Ukraine. En tant que ministres de l'Agriculture, nous sommes très inquiets par le ciblage d'infrastructures agricoles essentielles, y compris les infrastructures de transport et d’entreposage, ce qui a de graves répercussions régionales. Puisque l’Ukraine est le quatrième fournisseur de blé en importance et qu’il représente la moitié de la production mondiale d'huile de tournesol, cette situation fera en sorte d’ajouter aux répercussions sur les systèmes alimentaires et l'insécurité alimentaire à l’échelle mondiale.

Nous nous engageons à travailler en étroite collaboration et à prendre des mesures concrètes pour préserver la sécurité alimentaire et la nutrition dans le monde, en soutenant notamment la sécurité alimentaire de la population ukrainienne. Nous réaffirmons l'importance de travailler ensemble pour maintenir la circulation de nourriture, de produits, de main-d'œuvre saisonnière et d'intrants essentiels à la production agricole et alimentaire d’une frontière à l’autre, conformément à toutes les mesures adoptées en réponse à la situation actuelle. En outre, nous travaillerons de concert pour résoudre les problèmes de transport touchant les exportations alimentaires et la production de denrées.

Nous appelons tous les pays à maintenir ouverts leurs marchés alimentaires et agricoles et à se prémunir contre toute mesure restrictive injustifiée visant leurs exportations. Toute nouvelle augmentation des niveaux des prix des denrées alimentaires et de la volatilité des marchés internationaux pourrait menacer la sécurité alimentaire et la nutrition à l'échelle mondiale, en particulier chez les personnes les plus vulnérables vivant dans des environnements à faible sécurité alimentaire. Nous reconnaissons néanmoins les circonstances extrêmes qui sous-tendent les restrictions à l'exportation annoncées par le gouvernement ukrainien et l'importance vitale de préserver la disponibilité des denrées alimentaires en Ukraine.

Nous ne tolérerons pas de prix artificiellement gonflés qui pourraient diminuer la disponibilité des produits alimentaires et agricoles. Nous lutterons également contre tout comportement spéculatif qui met en danger la sécurité alimentaire ou l'accès à la nourriture des pays ou des populations vulnérables. C'est pourquoi nous surveillons de près les marchés ayant une incidence sur le système alimentaire, notamment les marchés à terme, afin de garantir une transparence totale. Nous continuerons à échanger des données et des informations fiables sur l'évolution des marchés alimentaires mondiaux, notamment par l'intermédiaire des organisations internationales compétentes.

Nous travaillerons ensemble pour faire en sorte que des denrées alimentaires suffisantes, sûres, abordables et nutritives demeurent disponibles et accessibles à tous, y compris aux plus démunis, aux plus vulnérables et aux personnes déplacées, en temps voulu, de manière sûre et organisée, et en particulier pour le peuple ukrainien. Nous remercions profondément tous les agriculteurs et travailleurs, ainsi que les entreprises agroalimentaires tout au long de la chaîne d'approvisionnement, qui assurent en permanence notre approvisionnement alimentaire de manière durable. Nous continuerons à soutenir la sécurité alimentaire conformément aux engagements en matière de climat et d'environnement et au programme de développement durable.

Avec les ministres des Affaires étrangères et du Développement du G7, nous poursuivrons notre étroite coopération au sein du G7 et avec les organisations internationales compétentes, les banques multilatérales de développement et les institutions financières internationales pour faire face aux conséquences de la guerre sur la sécurité alimentaire et la nutrition. À cet égard, nous nous informerons mutuellement et nous nous efforcerons de coordonner les mesures que nous prenons pour assurer la sécurité alimentaire et la stabilité des marchés, tant en ce qui concerne l'Ukraine que les pays et régions susceptibles de connaître une insécurité alimentaire.

Nous unissons nos efforts à ceux de nos partenaires ainsi que du gouvernement et du peuple de l'Ukraine pendant cette crise. Nous poursuivrons notre étroite coopération pour répondre aux répercussions de la guerre, notamment sur le commerce agricole et alimentaire, la sécurité alimentaire et la nutrition.

Personnes-ressources

Marianne Dandurand
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire
marianne.dandurand@agr.gc.ca
343-541-9229

Les Relations avec les médias
Agriculture et Agroalimentaire Canada
Ottawa (Ontario)
1-866-345-7972
aafc.mediarelations-relationsmedias.aac@agr.gc.ca
Suivez-nous sur TwitterFacebook, Instagram, et LinkedIn
Site Web : Agriculture et Agroalimentaire Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :