The Argyll and Sutherland Highlanders of Canada (Princess Louise’s)

Argyll Badge

ALBAINN GU-BRATH

"Scotland Forever"

200 James Street North
Hamilton, Ontario L8R 2L1

Graphique : Joanna Gajdicar

Joignez notre équipe

Vous cherchez du travail à temps plein ou à temps partiel? Nous embauchons et offrons d'excellentes perspectives de carrière. N'hésitez pas à appeler ou envoyer un courriel à notre recruteur qui se fera un plaisir de répondre à vos questions et de vous indiquer comment vous adresser à notre régiment..

Le recruteur de notre équipe

Nom: Hamilton Reserve Recruiting Garrison
Téléphone : 905-792-4000, Ext. 4168
Courriel : HamiltonRec@forces.gc.ca

Ou contactez

Téléphone: 1-800-856-8488
Trouvez un centre de recrutement près de vous.

Entraînement

septembre à mai/juin:

  • mecredi soir
  • 19 h à 22 h
  • une fin de semaine par mois.

L'emploi d'été à plein temps est disponible de mai à août.

The Argyll and Sutherland Highlanders of Canada (Princess Louise’s) est une unité du 31e Groupe-brigade des Forces canadiennes, un élément unique des Forces canadiennes, dont la tâche est d’augmenter l’armée canadienne en fournissant des fantassins légers entraînés.

Lorsque vous vous joignez à notre unité, vous recevrez une rémunération concurrentielle pour votre travail à temps partiel ou à temps plein. Vous êtes également admissible pour une formation en cours d’emploi qui pourrait vous être utile dans votre vie civile. Aussi, il y a des avantages médicaux, dentaires et éducatifs qui sont offerts aux réservistes de l’Armée.

Voici les détails :

  • Commandant : Lieutenant-colonel Peter St Denis, CD
  • Sergent-major : Adjudant-chef Grant Lawson, CD

The Argyll and Sutherland Highlanders of Canada (Princess Louise’s)
200 James Street North
Hamilton, Ontario L8R 2L1

Téléphone : 905-972-4000, Ext. 4168
Courriel: DND.HAM.B31.PResRecruiting-RecrutementPres.MDN@forces.gc.ca

Aucun article trouvé correspondant à votre recherche. Vous pouvez faire une nouvelle recherche plus tard.

Voir d'autres nouvelles

À la fin de sa longue vie, l'un des fils les plus distingués du régiment se tourna de plus en plus vers ses jours d'Argyll et ne pensa guère à rien d'autre. Quelques années plus tôt, Claude Bissell, président de longue date de l'Université de Toronto et éminent chercheur, écrivait: «… du régiment comme modèle de mémoire et comme association d'êtres humains». «Les régiments d'infanterie», pensa-t-il, «invitent à ce genre de considération; car un régiment d'infanterie ne se compose que de peu d'êtres humains ... Il existe des liens particuliers qui unissent les êtres humains dans un régiment d'infanterie. Les gens ont une disposition naturelle à se méfier. d'autorité supérieure, des garçons des échelons supérieurs qui bousculent les papiers et donnent des directives impossibles. Le régiment d'infanterie est la reine de la bataille; c'est aussi l'homme ouvrier avec une puce éternelle sur l'épaule et un noyau indestructible de cynisme et de soi -la satisfaction."

En savoir plus sur notre histoire.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :