Montrez-leur qui est le patron — mettez fin à l’arnaque du faux PDG

Communiqué de presse

Faites attention aux courriels de la haute direction vous demandant de transférer de l’argent, car il s’agit probablement d’une fraude

Le 21 juin 2017 – OTTAWA (Ontario) – Bureau de la concurrence

Vous recevez un courriel urgent de votre PDG qui vous demande de transférer de l’argent pour garantir une transaction commerciale importante. Tout semble légitime. Bien sûr, ce n’est pas la procédure habituelle, mais le temps presse et vous ne pouvez pas laisser tomber votre patron. Le succès futur de l’entreprise est peut-être entre vos mains. Allez-vous transférer l’argent?

Ne tombez pas dans le panneau. Il s’agit d’une arnaque.

C’est l’arnaque type du « faux PDG ». Des fraudeurs accèdent au compte de courriel d’un cadre dirigeant ou créent une adresse de courriel très similaire et ciblent les employés de l’entreprise qui occupent des postes financiers et qui ont l’autorisation de transférer des fonds. Ils envoient un courriel réaliste dans lequel ils demandent un transfert urgent pour un motif commercial qui semble bien légitime, comme « garantir un contrat important », « effectuer une transaction confidentielle » ou « mettre à jour l’information de paiement d’un fournisseur ».

Ils envoient bien souvent le courriel frauduleux lorsque les cadres sont à l’étranger ou qu’ils sont difficiles à joindre pour une raison ou pour une autre.

Croyant que la requête est réelle, l’employé transfère l’argent — pour se rendre compte au retour du patron que le courriel était une arnaque et que l’argent a disparu.

Les pertes causées par ce genre d’arnaques se chiffrent en dizaines de milliers de dollars et peuvent aller jusqu’à des millions de dollars. L’arnaque du faux PDG est une menace mondiale croissante pour les entreprises et les organisations de toutes les tailles.

Suivez ces conseils pour mieux tenir les fraudeurs à distance de votre entreprise.

  • Assurez-vous que vos systèmes informatiques sont sécurisés, mettez à jour les logiciels antivirus et encouragez tous les employés à utiliser des mots de passe robustes pour protéger leurs comptes de courriel contre le piratage.

  • Vérifiez auprès de vos dirigeants lorsqu’ils vous font des demandes de transfert électronique de fonds par courriel, même lorsque cela semble légitime. Ne vous servez pas des coordonnées fournies dans le message et ne répondez pas au courriel.

  • Examinez soigneusement l’adresse électronique de l’expéditeur. Elle pourrait être très semblable à la vraie, avec une minime différence d’une ou deux lettres.

  • Établissez un processus standard qui exige plus d’une approbation pour effectuer des transferts d’argent.

  • Limitez les renseignements sur les employés affichés en ligne et dans les médias sociaux. Les fraudeurs s’en servent pour trouver des victimes potentielles et pour choisir le moment de commettre leur méfait.

  • Renseignez-vous davantage sur les arnaques de faux PDG et autres techniques de « harponnage » afin de mieux les repérer et de les rejeter.

Si vous avez été victime d’une arnaque de faux PDG ou si vous avez des renseignements à ce sujet, signalez-le au Centre antifraude du Canada (1-888-495-8501), au Bureau de la concurrence (1‑800‑348‑5358) ou à la GRC.


Produits connexes

Personnes-ressources

Renseignements à l’intention des médias :
Relations avec les médias
Téléphone : 819-994-5945
Courriel : ic.media-cb-bc.ic@canada.ca

Renseignements généraux :
Centre des renseignements
Bureau de la concurrence
Téléphone : 819-997-4282
Numéro sans frais : 1-800-348-5358
ATS (malentendants) : 1‑866‑694‑8389
www.bureaudelaconcurrence.gc.ca
Demande de renseignements/Formulaire de plainte
Restez branchés

Le Bureau de la concurrence, en tant qu’organisme d’application de la loi indépendant, veille à ce que les entreprises et les consommateurs canadiens prospèrent dans un marché concurrentiel et innovateur.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Please select all that apply:

Thank you for your help!

You will not receive a reply. For enquiries, contact us.

Date de modification :