Les résidents du Sud-Ouest de l’Ontario seront mieux protégés contre les phénomènes météorologiques extrêmes et les inondations

Communiqué de presse

Strathroy (Ontario), le 27 août 2019 — Maintenant plus que jamais, les collectivités ont besoin d’aide pour faire face aux phénomènes météorologiques de plus en plus fréquents et intenses causés par les changements climatiques. Il est essentiel de réduire les effets qu’exercent des catastrophes naturelles comme l’érosion et les inondations pour assurer la sécurité des familles canadiennes, protéger les entreprises locales et soutenir une économie forte et la classe moyenne.

Kate Young, députée de London‑Ouest et secrétaire parlementaire de la ministre des Sciences et des Sports et de la ministre des Services publics et de l’Approvisionnement et de l'Accessibilité, au nom de l’honorable François‑Philippe Champagne, ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, et Brian McDougall, directeur général de l’Office de protection de la région de St. Clair, ont annoncé aujourd’hui le financement d’un projet d’atténuation des catastrophes le long du lac Huron et de la rivière Sainte‑Claire.

L’Office de protection de la nature de la région de St. Clair remettra en état les rives à certains endroits le long du lac Huron et de la rivière Sainte-Claire. Au cours des dernières années, les niveaux élevés de l’eau, les vents, les embâcles et les pluies abondantes ont contribué à plusieurs défaillances des rives, qui menacent les infrastructures existantes comme les routes, les écoles et les parcs. Le projet vise la remise en état de cinq biens structurels et naturels, ce qui aidera à protéger les rives contre l’érosion, tout en protégeant les résidents de Sarnia et de St. Clair contre les dangers des niveaux d’eau élevés et la détérioration des murs de soutènement.

Une fois terminé, ce projet protégera les infrastructures essentielles, améliorera la sécurité et la qualité de vie de 50 000 résidents le long du secteur riverain, réduira le nombre de personnes directement touchées et diminuera d’environ 80 % les pertes économiques locales. Ce projet devrait générer des économies à long terme de 7,5 $ sur les coûts de remise en état et de remplacement pour chaque dollar investi. Une fois complété, ce projet renforcera la résilience de Sarnia et de St. Clair aux phénomènes météorologiques extrêmes et aux inondations tout en réduisant les répercussions économiques et environnementales potentielles.

Le gouvernement du Canada investit 8 millions de dollars par l’entremise du Fonds d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophes et l’Office de protection de la nature de la région de St. Clair contribue 12,3 millions de dollars. 

Citations

« Il est essentiel de prendre des mesures concrètes pour s’adapter aux répercussions des changements climatiques, afin de garantir un avenir prospère à nos enfants et à nos petits‑enfants. En investissant dans cet important projet d’atténuation des catastrophes, nous aidons à mieux protéger les résidents de Sarnia et de St. Clair contre les inondations et l’érosion des berges, tout en réduisant considérablement les coûts de remise en état à la suite de phénomènes météorologiques extrêmes. »

Kate Young, au nom de l’honorable François‑Philippe Champagne, ministre de l’Infrastructure et des Collectivités

« Les phénomènes météorologiques extrêmes deviennent plus violents, plus fréquents, plus dommageables et plus coûteux en raison des changements climatiques. En investissant dans des infrastructures qui protègent nos quartiers, nos entreprises et nos familles, nous bâtissons des collectivités qui pourront résister aux catastrophes naturelles futures et prospérer pour les générations à venir. »

L’honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique

« Ce financement nous permettra de continuer à remplir notre mandat qui consiste à protéger la vie et les biens contre les inondations et l’érosion. En remettant en état les infrastructures gravement touchées le long du lac Huron et de la rivière Sainte-Claire, les répercussions financières, environnementales et émotionnelles associées aux inondations et à l’érosion seront considérablement réduites pour nos collectivités riveraines. Nous sommes très reconnaissants à l’égard du gouvernement du Canada pour son généreux soutien. »

Brian McDougall, directeur général, Office de protection de la nature de la région de St. Clair

« Un avenir meilleur sur le plan environnemental pour Sarnia Lambton grâce à cette importante annonce d’infrastructure faite aujourd’hui par le gouvernement fédéral et l’Office de protection de la nature de St. Clair. »

Monsieur le Maire de ville de Sarnia, Mike Bradley 

« Il s’agit d’une excellente nouvelle pour le canton de St. Clair. La rivière Sainte-Claire traverse toute la longueur de notre canton, et il y a d’innombrables problèmes d’érosion en raison des niveaux d’eau élevés. Le financement est essentiel pour répondre aux préoccupations liées à l’érosion et pour protéger nos infrastructures, qui comprennent des routes, des parcs, des terrains de camping, des rampes de mise à l’eau et plus encore. »

Steve Miller, maire adjoint, canton de St. Clair

Faits en bref

  • Le Fonds d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophes (FAAC) est un programme de 2 milliards de dollars sur 10 ans visant à aider les collectivités à bâtir les infrastructures dont elles ont besoin pour mieux résister aux catastrophes naturelles comme les inondations, les feux de forêt, les tremblements de terre et les sécheresses. 

  • Le FAAC fait partie du plan d’infrastructure Investir dans le Canada du gouvernement fédéral, qui investira plus de 180 milliards de dollars sur 12 ans dans des projets visant le transport en commun, les infrastructures vertes, les infrastructures sociales, les routes de commerce et de transport, ainsi que les collectivités rurales et nordiques du Canada.

  • Investir dans des infrastructures vertes qui aident les collectivités à faire face aux effets croissants des changements climatiques fait partie intégrante de la transition du Canada vers une économie plus résiliente et à faibles émissions de carbone, ce qui fait partie des engagements pris dans le Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques. 

  • Le budget de 2019, Investir dans la classe moyenne, est le plan établi par le gouvernement pour créer plus d’emplois bien rémunérés, permettre à plus de Canadiens d’acheter une propriété, aider les travailleurs à obtenir la formation dont ils ont besoin pour réussir, soutenir les aînés et jeter les bases d’un programme national d’assurance‑médicaments. 

  • Étant donné que bon nombre de municipalités à l’échelle du Canada sont confrontées à d’importants besoins en matière d'infrastructure, le budget de 2019 propose un transfert ponctuel de 2,2 milliards de dollars par l’intermédiaire du Fonds de la taxe sur l’essence fédéral pour répondre aux priorités à court terme des municipalités et des collectivités des Premières Nations.

Liens connexes

Personnes-ressources

Ann-Clara Vaillancourt
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Infrastructure et des Collectivités
613‑697‑3778
ann-clara.vaillancourt@canada.ca

Donna Blue
Gestionnaire des communications
Office de protection de la nature de St. Clair
519‑245‑3710, poste 219
dblue@scrca.on.ca

Relations avec les médias
Infrastructure Canada
613‑960‑9251
Sans frais : 1‑877‑250‑7154
infc.media.infc@canada.ca
Suivez-nous sur Twitter, Facebook et Instagram
Site Web : Infrastructure Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :