Soutien à la lutte du Canada contre la COVID-19 et à la relance

Coronavirus molecule

Dès que la COVID-19 a menacé la santé et le bien-être des Canadiens, les membres du Comité de coordination de la recherche au Canada (CCRC) ont travaillé de concert à soutenir la riposte du Canada et la relance qui s’ensuivra. Le CCRC a mis en place l’aide fédérale au milieu de la recherche, financé des interventions de recherche rapides et facilité la prise de décisions gouvernementales fondées sur des données probantes et tournées vers l’avenir.

Le CCRC assure la surveillance stratégique du Fonds d’urgence pour la continuité de la recherche au Canada, qui attribue une somme de 450 millions de dollars en financement temporaire aux universités et établissements de recherche en santé du Canada pour les aider à maintenir leurs activités de recherche essentielles.

À titre de comité directeur du fonds Nouvelles frontières en recherche, le CCRC a affecté 7 millions de dollars à l’offensive initiale du Canada contre la COVID-19. En collaboration avec cinq partenaires fédéraux, les Instituts de recherche en santé du Canada ont versé ce financement au début de mars 2020, quatre semaines après le lancement de l’appel à propositions pour une intervention de recherche rapide. Par ailleurs, afin d’aider les chercheurs à faire face aux perturbations, le CCRC a reporté les dates limites des concours du fonds et a bonifié les subventions Exploration 2018 versées à des chercheurs en début de carrière.

Dans le but d’accroître la coordination, le CCRC a rencontré régulièrement des représentants du Centre de recherches pour le développement international et de l’Agence de la santé publique du Canada pour faire circuler différents points de vue au sein de l’appareil gouvernemental et accélérer l’échange de l’information entre le gouvernement et le milieu de la recherche par la plateforme CanCOVID.

Liens connexes

En vedette

CanCovid

CanCOVID : le réseau de recherche sur la COVID-19 du Canada

La plateforme en ligne CanCOVID, qui compte plus de 2 000 membres, permet aux scientifiques, aux professionnels de la santé et aux responsables des politiques de collaborer, de coordonner leurs actions et de communiquer les uns avec les autres pendant la pandémie.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :