Rapport du Conseil national des aînés sur les mauvais traitements envers les aînés

Conclusions

Les réunions régionales ont permis de cerner plusieurs facteurs fondamentaux dont la lutte contre la violence envers les aînés doit tenir compte pour être efficace.

  • La sensibilisation à la violence envers les aînés et à ce qui la caractérise augmentera la demande en services communautaires de première ligne, ce qui pèsera sur des ressources humaines et financières limitées.
  • Le phénomène de la violence envers les aînés est complexe. Il prend diverses formes, est présent dans divers milieux et s’inscrit dans diverses dynamiques; il exige donc divers types d’interventions.
  • Une approche interdisciplinaire est vitale pour réaliser des progrès dans le domaine de la violence envers les aînés. Comme ces mauvais traitements comportent de multiples aspects et se présentent sous de nombreuses formes, il est indispensable d’associer un large éventail de disciplines, dans des domaines tels que la médecine, le droit, le travail social, l’université, les secteurs sans but lucratif, bénévole et communautaire, le secteur des soins en établissement et les gouvernements.
  • Il est indispensable de se placer dans une perspective culturelle pour comprendre parfaitement la perception de la violence envers les aînés et son traitement au sein de différents contextes culturels, y compris ceux des peuples autochtones. Le Conseil national des aînés n’a pas été totalement persuadé que la participation aux réunions régionales était suffisamment représentative des trois territoires du Nord et des divers milieux ethnoculturels pour décrire fidèlement la situation au sein de ces communautés.

Tous ceux qui ont participé aux réunions régionales en ont retiré de l’information et des connaissances nombreuses sur la violence envers les aînés. Le Conseil national des aînés est néanmoins parvenu à la conclusion que ces enseignements ne forment que la « pointe de l’iceberg. »

Il n’existe pas de solution miracle ni simple pour résoudre le problème de la violence envers les aînés. De nombreux défis sont à relever pour sensibiliser à la violence  envers les aînés, lutter contre elle et pour, au bout du compte, l’atténuer et la faire disparaître, mais l’énergie, le dévouement et l’expertise existent déjà chez ceux qui se sont chargés de ce travail dans tout le pays.

Les participants aux réunions régionales comptent sur le gouvernement fédéral pour jouer un rôle moteur, au plan général, dans le domaine de la violence envers les aînés, puisqu’ils savent que la prestation de services relève des provinces, des territoires et des collectivités.

Conseils au gouvernement fédéral

Le Conseil national des aînés conseille au gouvernement fédéral de mettre à l’étude les domaines d’intervention récapitulés ci-dessous, conformément aux propositions formulées lors des réunions régionales.

Sensibilisation

  • Diriger l’élaboration et la mise en œuvre d’une campagne de sensibilisation coordonnée à l’échelle nationale.
  • Tirer parti de la sensibilisation produite par la Journée internationale de sensibilisation pour contrer les mauvais traitements envers les personnes aînées.
  • Étudier la faisabilité de l’officialisation de la Journée internationale de sensibilisation pour contrer mauvais traitements envers les personnes aînées en proposant aux Nations Unies de la faire figurer au calendrier de ses journées d’action.

Transfert des connaissances et diffusion de l’information

  • Favoriser la création d’un dispositif centralisé de transfert des connaissances et de mise en commun de l’information.
  • Travailler en partenariat avec les organismes nationaux qui ont joué un rôle moteur dans la diffusion de l’information.
  • Créer et soutenir financièrement un symposium annuel qui favoriserait le transfert des connaissances, la diffusion de l’information et la formation.

Formation

  • Travailler en partenariat avec les provinces et les établissements postsecondaires pour promouvoir la conception de programmes d’études consacrés à la violence envers les aînés et l’élaboration de normes pour les professionnels et les préposés aux services de soutien à la personne.

Recherche

  • Réaliser des travaux de recherche ou créer des partenariats avec des organismes de recherche dans les domaines suivants :
    • actualisation des travaux de recherche existants sur les causes, l’incidence et la prévalence de la violence;
    • étude de l’association entre les problèmes de santé mentale, de toxicomanie, d’alcoolisme et la violence envers les aînés;
    • étude des conséquences de la violence envers les aînés, en particulier sur les familles, les collectivités et au sein des différentes populations ethnoculturelles;
    • analyse du rôle éventuel de la discrimination fondée sur l’âge dans la violence envers les aînés;
    • conception d’un cadre de référence pour évaluer les outils et les interventions servant à détecter les mauvais traitements envers les aînés et à y réagir.

Ressources de la collectivité pour lutter contre les mauvais traitements envers les aînés

  • Soutenir les bénévoles pour augmenter la capacité d’intervention du secteur bénévole et communautaire dans la lutte contre les mauvais traitements envers les aînés.
  • Évaluer les avantages que les modalités de financement pluriannuelles présentent pour les intervenants percevant des subventions du programme Nouveaux Horizons pour les aînés et réévaluer le processus de demande de subventions dans un souci de simplification.

Questions juridiques

  • Mettre au point des méthodes de travail avec les secteurs public et privé (p. ex., hôpitaux et banques) afin de clarifier les modalités d’application de la législation relative à la protection de la vie privée.
  • Étudier les cadres de référence législatifs et juridiques fédéraux pour mieux comprendre leurs modalités d’application aux cas de violence infligée aux aînés.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :