Revue exploratoire de la littérature : L'isolement social des aînés 2013-2014

Prévalence

Il existe peu d'études sur la prévalence de l'isolement social à l'appui des mesures stratégiques visant à aborder cette question. Selon le rapport sur les consultations auprès d'experts FPT, réalisées à Winnipeg, au Manitoba, les études sur la prévalence de la solitude présentent des résultats qui varient entre 10 et 90 %, selon la définition et la population utilisées (Hall, Havens et Sylvestre, 2003; Hall, 2004). Selon le Centre de toxicomanie et de santé mentale, la solitude touche environ 10 % des personnes âgées et est liée à la dépression et au risque de suicide. En outre, cette étude a révélé que la solitude est inversement proportionnelle à la santé physique, touche plus fréquemment les femmes, et augmente avec l'âge (Centre de toxicomanie et de santé mentale, 2010).

Selon Victor (2011), dans différentes régions du Royaume-Uni, il y aurait de 5 à 16 % des aînés qui se sentent seuls. On estime également que 10 % des gens âgés de plus de 65 ans au Royaume-Uni se sentent seuls tout le temps ou la majeure partie du temps (tel que cité dans Bolton, 2012, p. 5). De plus, puisque 17 % des aînés ont des contacts avec leurs familles, leurs amis et leurs voisins moins d'une fois par semaine et que 11 % des aînés ont des contacts moins d'une fois par mois, Victor (2011) déclare que le nombre d'aînés isolés qui sont à risque de solitude est probablement plus élevé (tel que cité dans Bolton, 2012, p. 5).

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :