Le Canada annonce son intention de devenir membre à part entière du projet international de radioastronomie du SKAO

Communiqué de presse

Les astronomes canadiens auront accès à l'une des meilleures installations au monde, ce qui renforcera davantage la réputation du Canada en astronomie.   

Le 24 janvier 2023 – Ottawa, Ontario – Conseil national de recherches du Canada

La compréhension de l'Univers repose en grande partie sur les travaux en astronomie, et le Canada est un chef de file dans ce domaine de découverte et d'innovation. En collaborant étroitement avec l'industrie, le milieu universitaire, le gouvernement et ses partenaires internationaux, le gouvernement du Canada s'engage à soutenir sa communauté de classe mondiale en astronomie et en astrophysique et à ouvrir la voie aux prochaines grandes découvertes.

Aujourd'hui, l'honorable François-Philippe Champagne, ministre de l'Innovation, des Sciences et de l'Industrie, a annoncé l'intention du Canada de devenir membre à part entière de l'observatoire du Square Kilometre Array (SKAO). Cet observatoire permettra de faire des découvertes qui révolutionneront notre compréhension de l'Univers, des lois fondamentales de la physique et des possibilités de vie sur d'autres planètes.

On s'attend à ce que l'adhésion à part entière offre aux astronomes canadiens une part d'utilisation de l'observatoire de 6 pour cent, un accès à des installations de radioastronomie de prochaine génération et un soutien envers l'établissement d'un centre régional au pays. Ce centre établira un lien direct aux données recueillies à l'aide du télescope et offrira du soutien scientifique permettant de faire des découvertes majeures.

Le Centre de recherche Herzberg en astronomie et en astrophysique du Conseil national de recherches du Canada (CNRC) représentera le Canada dans la gouvernance du SKAO et travaillera avec des partenaires nationaux et internationaux pour mettre en place les principaux systèmes d'observation. Ce centre de recherche très réputé fournit depuis longtemps des radiotélescopes et des composants aux observatoires internationaux.

La cérémonie officielle de signature et les autres étapes nécessaires à la finalisation du processus d'adhésion devraient avoir lieu au cours des prochains mois.

Citations

« C'est en travaillant avec nos partenaires internationaux que nous pourrons renforcer nos capacités scientifiques et nous assurer que le Canada demeure à la fine pointe de l'astronomie et de l'astrophysique. Les contributions canadiennes au SKAO pourraient donner lieu à de nouvelles possibilités pour les entreprises canadiennes et, surtout, pour nos scientifiques. En combinant ressources, connaissances et expérience, nous nous rapprochons d'une meilleure compréhension des mystères de l'Univers. »
– L'honorable François-Philippe Champagne, ministre de l'Innovation, des Sciences et de l'Industrie

« Le SKAO permettra de faire des découvertes scientifiques révolutionnaires sur l'Univers, les lois fondamentales de la physique et la possibilité de vie au-delà de notre système solaire. Notre adhésion à part entière maximisera les capacités reconnues du Canada en astronomie et en plateformes de calcul scientifique. Elle augmentera également notre engagement et notre impact en recherche et en innovation, en technologies numériques et en systèmes de communication de prochaine génération. »
– Iain Stewart, président du Conseil national de recherches du Canada

Faits en bref

  • Le SKAO est un observatoire de radioastronomie de prochaine génération qui rassemble plusieurs pays pour la construction et l'exploitation de radiotélescopes de pointe. 

  • En novembre 2021, le CNRC a signé un accord de collaboration de 2 ans avec le SKAO afin de permettre aux communautés scientifiques et d'ingénierie du Canada de continuer à participer au projet, tandis que le gouvernement fédéral étudiait la question de devenir membre à part entière.

  • Le SKAO exploitera 2 télescopes sur 2 continents (Australie et Afrique du Sud), avec un siège social au Royaume-Uni. La phase initiale du SKAO compte 197 antennes paraboliques situées en Afrique du Sud et 131 072 antennes en Australie. La construction de la première phase a débuté en juin 2021 et devrait s'achever d'ici 2029.

  • Le SKAO et ses institutions partenaires du pays hôte ont mené des consultations approfondies avec les populations locales et autochtones où se situent les 2 télescopes.

  • Le respect des cultures autochtones et des populations locales et l'engagement positif avec ces communautés sont au cœur des préoccupations depuis la création de l'observatoire. Ces principes fondamentaux cadrent parfaitement avec les priorités de la communauté astronomique canadienne, comme l'indique le Plan à long terme de l'astronomie canadienne 2020-2030.

Liens connexes

Personnes-ressources

Laurie Bouchard
Directrice principale, Communications
Cabinet du ministre de l'Innovation, des Sciences et de l'Industrie
laurie.bouchard@ised-isde.gc.ca

Relations avec les médias
Innovation, Sciences et Développement économique Canada
media@ised-isde.gc.ca

Relations avec les médias
Conseil national de recherches du Canada
media@nrc-cnrc.gc.ca

Suivez-nous

Suivez le Conseil national de recherches du Canada sur les médias sociaux.
Twitter (@cnrc_nrc), Instagram (@nrc_cnrc) et LinkedIn.

Détails de la page

Date de modification :