Allocution de Michael Wernick, greffier du Conseil privé, à la Conférence Manion 2018 de l’École de la fonction publique du Canada 

Discours

Le 17 octobre 2018
Michael Wernick, greffier du Conseil privé

Priorité au discours prononcé

Merci, Taki (Sarantakis, président de l’École de la fonction publique du Canada).
Merci, Justine Mallou. Félicitations pour votre victoire. J’ai lu votre document avec beaucoup d’intérêt. C’est un sujet qui m’intéresse et j’espère que tout le monde aura l’occasion de jeter un coup d’œil au site Web et à votre travail. C’est très inspirant de voir le pont entre les générations.

J’aimerais aussi saluer Sylvie et la famille Manion. Je suis assez vieux pour avoir rencontré et connu Jack Manion. C’était un grand fonctionnaire et une source d’inspiration pour ma génération de jeunes fonctionnaires. Je suis tout aussi inspiré de voir des jeunes comme Justine et la passion qu’ils apportent à l’amélioration de leur pays et de leur collectivité. C’est vraiment émouvant d’être ici.

J’aimerais aussi, bien sûr, remercier Monique (Renaud, aînée algonquine), qui est une grande amie de la fonction publique et qu’on voit souvent lors des activités dans la région de la capitale. Merci. Megwiitch, Monique.

Enfin, merci aux danseurs et au groupe de tambours. Nous avons eu droit à une performance remarquable. Si vous avez l’occasion d’aller voir des expériences autochtones — elles se déroulent sur l’île Victoria pendant la majeure partie de l’été et lors de pow-wow, de célébrations et d’événements ici et partout au pays —, n’hésitez pas à le faire.

Taki, merci de ce voyage dans le temps. Vous organisez des événements de renom qui nous ramènent très loin en arrière — et je m’en souviens très clairement. Cela m’inquiète un peu.

Pour les futurs voyageurs dans le temps, ceux qui vont regarder cet événement sur votre site Web, ou quel que soit l’équivalent dans quelques années, je tiens à souligner que cet événement a eu lieu le 17 octobre 2018, une journée très mémorable.
Deux choses se sont produites aujourd’hui, ce que je n’avais jamais imaginé en tant qu’étudiant diplômé — il y a longtemps. La première était la légalisation et la réglementation du cannabis. L’autre, c’est le fait que les Maple Leafs de Toronto occupent la première place.

Le changement est un thème constant. Le changement et la continuité sont des sujets sur lesquels j’ai écrit et dont j’ai parlé à maintes reprises. Cependant, vous n’êtes pas ici pour m’entendre. L’une des choses les plus frappantes que font les Canadiens, qu’ils travaillent dans le secteur privé ou dans le secteur public, c’est qu’ils regardent nos amis et nos voisins du Sud avec une grande fascination. Cela se produit constamment, mais jamais autant qu’au cours des deux ou trois dernières années, et surtout plus récemment. Je pense que les cotes d’écoute de C SPAN étaient plus élevées récemment que celle de la Chaîne parlementaire canadienne.

Nous nous sommes demandé qui serait un bon invité cette année pour la conférence Manion.

Il a été décidé assez rapidement que le sujet des États-Unis — nos amis, nos partenaires américains — et ce qui s’y passe, serait le meilleur sujet, un sujet qui nous intéresse beaucoup en tant que Canadiens.

Nous sommes très heureux d’accueillir ce soir Douglas Elmendorf. M. Elmendorf est l’une de ces personnes spéciales que j’admire vraiment et qui se déplacent presque assez facilement entre le secteur public, le milieu universitaire, le secteur privé et les groupes de réflexion. Il a travaillé dans les secteurs législatif et exécutif du gouvernement et a servi avec grande distinction à Washington.

Il est actuellement doyen et professeur Don K. Price de politique publique à la Harvard Kennedy School, que nous connaissons tous de réputation. Beaucoup de Canadiens ont fréquenté la Kennedy School au cours des dernières années, et je pense qu’il y en a ici. J’en vois quelques-uns dans la première rangée. C’est aussi un excellent partenaire de la fonction publique canadienne.

Vous connaissez sa biographie et je n’y reviendrai pas. Je tiens à dire que nous sommes très honorés et très heureux d’accueillir M. Elmendorf. Je vais lui demander de nous faire part de quelques observations, après quoi nous aurons l’occasion de bavarder et d’échanger avec les membres de l’auditoire et sur « Interweb ».

Merci beaucoup.

Des photos de l'événement sont disponibles en ligne.



Recherche d'information connexe par mot-clés: Gouvernance | Bureau du Conseil privé | Ontario | Comment le gouvernement fonctionne | gouvernement | discours
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :