Le gouvernement du Canada investit dans l'industrie de la pêche du Nunavut

Document d'information

Aujourd'hui, l'honorable Daniel Vandal, ministre des Affaires du Nord, ministre responsable du Développement économique Canada pour les Prairies et ministre responsable de l'Agence canadienne de développement économique du Nord, a annoncé des investissements de plus de 2,4 millions de dollars, par CanNor, pour appuyer trois projets liés aux pêches au Nunavut. 

Ces investissements sont effectués dans le cadre du programme Inclusion diversifiée et évolution économique dans le Nord (IDEENord) et du Programme d'opportunités économiques pour les Autochtones du Nord (POEAN) de CanNor. IDEENord investit dans l'infrastructure économique, le développement du secteur et le renforcement des capacités pour aider les résidants du Nord des territoires à tirer profit de l'économie de l'innovation du Canada. Le programme met l'accent sur quatre domaines prioritaires : la croissance économique et le développement sectoriel; l'expansion des entreprises, la productivité et l'innovation; le développement d'infrastructures économiques à petite échelle; et l'infrastructure économique de base. 

Le POEAN compte deux volets de financement. Le Programme de préparation des collectivités aux possibilités économiques (PPCPE) a pour but de rehausser la capacité de développement économique des collectivités autochtones et d'accélérer le développement économique dans les trois territoires. Le Programme de développement de l'entrepreneuriat et des entreprises (DEE) apporte aux entrepreneurs et aux entreprises autochtones du soutien par projet pour leur permettre de mener des activités qui favorisent la création et la croissance d'entreprises autochtones. 

Recherche sur les pêches à l'appui du développement de l'industrie au Nunavut 1 200 000 $

CanNor investit 1 200 000 dollars dans un projet de deux ans, avec un soutien supplémentaire du gouvernement du Nunavut, de la Nunavut Fisheries Association, du Conseil national de recherches et du Fonds mondial pour la nature. Le financement total du projet s'élève à 3 300 000 dollars. Les fonds permettent de continuer à faire progresser la connaissance de l'industrie de la pêche du Nunavut jusqu'à des niveaux comparables à ceux d'autres régions du Canada. Le projet va surveiller les stocks actuellement visés par les pêches afin d'assurer leur durabilité, de mettre à l'essai de nouvelles technologies, d'examiner la faisabilité d'identifier de nouvelles espèces pour la pêche commerciale et de rechercher et tester différentes pratiques en vue de réduire les impacts environnementaux des prises de poissons et d'autres créatures marines non ciblés et du chalutage. 

Faire progresser les économies des pêches et de la chasse au phoque du Nunavut 1 140 000 $

CanNor injecte 1 140 000 dollars dans un projet de trois ans, avec des fonds supplémentaires du gouvernement du Nunavut, de Pêches et Océans Canada, de l'Ocean Tracking Network, du Réseau des phoques et de la chasse aux phoques, de l'Arctic Fisheries Alliance et de Baffin Fisheries. Le financement total est de 3 771 540 dollars. Le projet fera progresser l'économie des pêches du Nunavut et contribuera à sa croissance en accroissant les données disponibles pour les pêches du flétan noir et de l'omble chevalier, de même qu'en réduisant la quantité de poissons et d'autres créatures marines non recherchés qui sont capturés. Il offrira aux pêcheurs communautaires une formation pour développer et d'exploiter des pêches à petite échelle. Il permettra également d'élargir l'accès aux marchés pour les produits du phoque grâce à l'élaboration de stratégies de marketing numérique et de campagnes promotionnelles. 

Nunavut Fisheries and Marine Training Consortium 100 000 $

CanNor a investi 100 000 dollars dans ce projet d'un an, qui a également reçu des fonds du Nunavut Fisheries and Marine Training Consortium (NFMTC), de l'Arctic Fisheries Alliance, de Pangnirtung Fisheries et de la Qikiqtaaluk Corporation. Le financement total du projet est de 200 000 dollars. Les fonds ont permis au NFMTC d'élaborer un plan stratégique exhaustif pour examiner les priorités à court et à long termes, ainsi que pour concevoir et mettre au point un programme de mentorat afin d'aider les Inuits employés dans le secteur des pêches à perfectionner leurs compétences pour pouvoir occuper des postes techniques et de gestion. 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :